Khadija

Islamophobie

Recommended Posts

Khadija

https://amp.lefigaro.fr/actualite-france/2019/03/25/01016-20190325ARTFIG00137--bergerac-un-projet-de-mosquee-cristallise-la-colere-des-riverains.php

 

À Bergerac, un projet de mosquée cristallise la colère des riverains

Une tête de cochon a été déposée devant le chantier de la future mosquée de Bergerac, dont la construction dans un quartier pavillonnaire fait polémique auprès de certains habitants depuis plusieurs années.

Par Etienne Jacob

Publié 

Le chantier de la future mosquée de Bergerac a été vandalisé.

Le chantier de la future mosquée de Bergerac a été vandalisé. Daniel Garrigue

 

Les agents de la police nationale de Bergerac (Dordogne) ont fait une découverte peu commune, à l'aube, ce lundi. Alors qu'ils patrouillaient comme tous les jours dans le quartier du Tounet, au sud de la ville, les fonctionnaires ont été alertés par une tête de porc, encastrée sur la porte du chantier de la future mosquée. À l'intérieur du bâtiment, encore à l'air libre au vu de l'avancée des travaux, les murs ont été maculés de sang.

Un acte «infâme», une volonté de «blesser, de choquer», s'indigne le maire Daniel Garrigue (DVD), contacté par Le Figaro. Des plaintes ont été déposées par la ville et l'association musulmane en charge du financement du lieu de culte. Le commissariat local mène d'ores et déjà l'enquête afin de trouver les auteurs de cette «dégradation aggravée», passible de sept ans de prison et 100.000 euros d'amende. Derrière cet acte de vandalisme aux allures d'avertissement se cache un projet contesté, aux contours nébuleux.

 

  • Like 10
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Khadija

As salam aleykoum wa Rahmatoullahi wa Barakathou à vous tous,

Voici quelques exemple d'actes islamophobes qui n'ont jamais été condamné en public par l'état et qui n'ont pas été connu médiatiquement, cela est considéré comme de simples faits divers... 

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/des-croix-gammees-peintes-sur-le-chantier-d-une-mosquee_2056445.html

 

Des croix gammées peintes sur le chantier d'une mosquée

publié le 
 
faebook TwitWhatsapp
Les faits on eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. (image d'illustration)

Les faits on eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. (image d'illustration)

 

afp.com/DAMIEN MEYER

Cinq croix gammées ont été découvertes lundi sur les barrières du chantier de la mosquée d'Amboise, en Indre-et-Loire.

Cinq croix gammées ont été peintes au cours de la nuit de lundi à mardi sur les palissades du chantier d'une mosquée à Amboise (Indre-et-Loire). La préfète du département, Corinne Orzechowski, a qualifié cet acte "d'inadmissible" et annoncé qu'une enquête avait été diligentée par la gendarmerie.  

Les traces de ces croix gammées étaient encore visibles mardi en fin d'après-midi sous le panneau annonçant la construction d'un centre culturel turc, à la sortie d'Amboise en direction de Montrichard, en face d'un supermarché. France Bleu précise que, pour le moment, les enquêtes de voisinage n'ont rien donné. 

 

Un chantier vieux de quatre ans

Seul le gros oeuvre de cet édifice est réalisé avec un imposant dôme à venir et une architecture élaborée. Cette mosquée est en construction depuis quatre ans, selon un conseiller municipal souhaitant garder l'anonymat.  

Plusieurs têtes de cochons ont été lancées dans le chantier mais les rapports de la population de cette petite ville touristique de 14 000 habitants avec la communauté turque seraient très bons, selon la même source. 

https://mobile.twitter.com/LabaronneDaniel/status/1082597981029830656

 

"On est choqués. On est en bonne relation avec la population étrangère et la population française, on a jamais eu de souci et des gens sont capables de faire ça", a confirmé à France Bleu Ismail Ozdemir, président de l'association culturelle turque d'Amboise. 

 

  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
bechir

Salam Aleycom mon cher Frère Hicham,

 

Mes Soeurs et Frères,

 

 

Ils croient vraiment que le cochon et pour nous,

ce que la cryptonite est pour Superman.

 

Cela ne m’atteint pas, si ça peu leurs faire plaisir allons-y gaiement 🐷 

 

C’est une créature de Dieu, comme parmis tant d’autres.

 

Que Dieu SWT les guident 

  • Like 10
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
freeman

Salam Alaykoum,

 

c’est pas leur faute, ce sont des simplet pour eux tous les malheurs du monde c’est a cause de l’islam.

 

La pollution c’est l’islam, le chômage l’islam, la dete de la France, l’islam, le pouvoir d’acha l’islam etc ...

 

Moi je dis vive Allah (swt) et vive l’islam !

  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Khadija

As salam aleykoum wa Rahmatoullahi wa Barakathou à vous tous, 

 

Qu'Allah protège les Croyants de ses ennemis,

Et que ces égarés pleins de rage sortent de leur ignorance.

Qu'Allah les guide tous dans Son droit chemin, ou qu'Il les éloigne de nous.

 

Aussi les musulmans traînent avec eux l'héritage d'un enseignement faussé, ressemblant parfois à une dictature, parfois à des kamikazes,

et dans le meilleur des cas, à un peuple orgeuilleux.

 

A chacun de nous de rétablir la véritable essence de notre foi et de nos pratiques religieuses,

De faire cet effort en nous même avant de l'exiger des autres.

 

Qu'Allah nous aide à nous purifier de l'intérieur.

  • Like 4
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 19 minutes, Khadija a dit :

As salam aleykoum wa Rahmatoullahi wa Barakathou à vous tous, 

 

Qu'Allah protège les Croyants de ses ennemis,

Et que ces égarés pleins de rage sortent de leur ignorance.

Qu'Allah les guide tous dans Son droit chemin, ou qu'Il les éloigne de nous.

 

Aussi les musulmans traînent avec eux l'héritage d'un enseignement faussé, ressemblant parfois à une dictature, parfois à des kamikazes,

et dans le meilleur des cas, à un peuple orgeuilleux.

 

A chacun de nous de rétablir la véritable essence de notre foi et de nos pratiques religieuses,

De faire cet effort en nous même avant de l'exiger des autres.

 

Qu'Allah nous aide à nous purifier de l'intérieur.

Salam Aleykoum ma Soeur,

 

Barakallaoufiki pour tes douaas.

 

Amine !

  • Like 7
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Admin
il y a 14 minutes, Admin a dit :

Salam Aleykoum ma Soeur,

 

Barakallaoufiki pour tes douaas.

 

Amine !

 

 

13 11...En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes !

  • Like 2
  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Khadija

 As salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakathou Cher Messager de Dieu Hicham, Chers Frères et Soeurs,

 

Voici un article honteux, discriminant et montrant du doigt les musulmans, leur faisant endosser toutes sortes de comportements qui n'ont rien à voir avec la religion, mais dont les journalistes adorent en faire des amalgames. 

 

Et pour finir, on leur reprochent de ne pas se soumettre aux principes de la laïcité... une honte!

Ont t'ils oublié ce qu'est la définition de la laïcité ?  

 

(Definition de laïcité En droit, la laïcité est le « principe de séparation dans l'État de la société civile et de la société religieuse »[1] et « d'impartialité ou de neutralité de l'État à l'égard des confessions religieuses »[1]. Le mot désigne par extension le caractère des « institutions, publiques ou privées, qui sont indépendantes du clergé et des Églises »[1].)

 

ça ne veut nullement dire que chaque être humain de la société doit se comporter comme des mécréants ! Et qu'ils n'ont aucun droit d'exprimer leur façon de vivre en tant que musulmans...

Ça c'est une dictature à elle seule, une religion de la mécréance, celle d'iblis...

 

 

http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/le-communautarisme-gangrene-t-il-la-ratp-25-06-2019-8102655.php

Radicalisation à la RATP : notre enquête sur un phénomène contesté.

Deux députés s’apprêtent à sortir un rapport sur la radicalisation dans les services publics. À la RATP, les auteurs décrivent «un communautarisme rampant» et «un prosélytisme religieux».

 Dans leur rapport, les députés alertent sur le communautarisme à la RATP, à tous les niveaux.
Dans leur rapport, les députés alertent sur le communautarisme à la RATP, à tous les niveaux. LP/Olivier Boitet
Par Jila Varoquier (avec Jean-Gabriel Bontinck)
Le 25 juin 2019 à 20h19, modifié le 25 juin 2019 à 22h36
 

Dire que le sujet est sensible est un euphémisme. Pourtant, la question du fait religieux à la RATP ressurgit régulièrement. Dernier épisode en date, l'affaire de la jupe, ce conducteur de bus accusé d'avoir refusé une cliente parce qu'elle portait une jupe et qui a porté plainte pour diffamation. Trois ans plus tôt, le parquet avait révélé que l'un des tireurs du Bataclan, Samy Amimour, était un ancien chauffeur de bus de la RATP, jetant le trouble sur les pratiques au sein de la régie.

Le 26 juin prochain, deux députés – Éric Diard, élu LR des Bouches-du-Rhône, et Éric Poulliat, député LREM de Gironde – s'apprêtent à sortir un rapport explosif. Ils se sont penchés sur le fait religieux et la radicalisation dans les services et les entreprises publics comme Aéroports de Paris (ADP), la SNCF et la RATP. Et leur constat est inquiétant. À la RATP, ils décrivent un « communautarisme rampant » et « un prosélytisme religieux ». « Le domaine des transports est très impacté », estime Éric Diard.

Des conclusions qu'ils tirent après avoir entendu différents représentants des syndicats, des membres des ressources humaines de la RATP et divers consultants spécialisés.

Des machinistes qui conduisent avec des gants

Il y a tous ces faits qu'on leur a rapportés. Comme cette conductrice de bus qui a choisi de partir au soleil pendant la période du ramadan et qui a été « ostracisée par ses collègues » à son retour « parce que ça ne se fait pas ». C'est aussi ce machiniste qui conduit son bus avec des gants pour ne pas être en contact avec de l'argent ou un volant tenu par des femmes.

Cette nouvelle recrue, encore, à qui l'on a conseillé de se rendre à la mosquée tous les vendredis, d'éviter les réunions « femmes et hommes mélangés », les salles de repos transformées en salle de prière, « les tenues avec des pantalons trop courts parce qu'il ne faut pas que le bas touche les chevilles selon certains textes », précisent les deux élus. « Ce sont des faits qui, isolés, sont minimes. Mais le communautarisme, c'est une histoire de petit pas. Et quand on franchit la ligne rouge, on ne peut plus revenir en arrière. Ou c'est très difficile », craint Éric Poulliat.

 

«Nous avons failli à faire communauté»

Les députés reconnaissent que la direction tente depuis plusieurs années d'enrayer le phénomène : « Mais l'encadrement nous dit que c'est un combat de tous les jours, détaille Éric Poulliat. Au point de tomber parfois dans l'excès inverse. » Et si les deux députés réservent leurs conclusions à la commission des lois, ils estiment que « l'avancée du communautarisme montre que nous avons failli à faire communauté avec ces jeunes de quartiers. Et que nous ne savons toujours pas parler de laïcité. »

Un constat bien difficile à confirmer ou infirmer depuis l'extérieur de l'entreprise. Malgré nos nombreux appels, rares sont les représentants syndicaux qui ont répondu. Signe que le sujet dérange. Il faut dire que les agents qui ont pu s'épancher dans le passé se sont retrouvés au placard. Et quand ils l'ont fait, ils ont systématiquement demandé l'anonymat, avant de lâcher, mesurés : « Certains de ces faits existent. Mais ils restent limités par rapport à la population des agents. »

 
Et ces salariés de raconter, à leur tour, des faits qui leur ont été remontés, dans le cadre de leur mandat. Comme ce mari qui est venu voir un représentant syndical pour se plaindre de la conduite brutale d'un conducteur de bus quand sa femme embarquait tôt le matin : « Le machiniste lui a répondu que c'est parce qu'une femme ne devait pas travailler. »

«On est parfois obligé de fermer les yeux»

Un autre agent glisse qu'« au GPSR (NDLR : les agents de sécurité de la RATP) par exemple, certains membres refusent de travailler avec les collègues femmes ». C'est encore John, contrôleur, qui affirme qu'« il y a quelques années, un collègue avait refusé de rencontrer la responsable des ressources humaines parce que c'était une femme. Mais nous sommes sortis de cela aujourd'hui », assure-t-il, avant d'ajouter, un peu nonchalamment : « Bon, il y a bien des collègues qui nous serrent la main de la main gauche parce que nous sommes des mécréants. Mais ce n'est pas grave. Si on ne prête pas attention, ça ne se voit pas. »

« On est parfois obligé de fermer les yeux, reconnaît un cadre. Les véhicules doivent tourner, au risque d'avoir des pénalités. Alors on tolère certaines choses. » « Mais il ne faut pas dramatiser, soupire un autre. La RATP est le premier employeur en Ile-de-France. Les mutations sociologiques qu'elle connaît sont à l'image de l'Ile-de-France ».

 

«La règle, c'est aucun signe ostentatoire»

Même son de cloche devant le dépôt d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). « Il y a environ un tiers de femmes dans les nouvelles recrues, estime Peggy, 45 ans, en reconversion pour devenir conductrice. Et on nous parle toujours de laïcité. Ils ne plaisantent pas avec ça. On nous a dit : Vous serrez la main à tout le monde, ou à personne. » « Il n'y a pas de problème de radicalisation ou de communautarisme, on sait que ce n'est pas toléré », approuve Abderhamane, conducteur depuis deux ans.

À la pause déjeuner à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), les rotations se multiplient et c'est plutôt la bonne humeur qui transpire. « On est 900 ici, il y a des nouvelles têtes tous les jours, on ne peut pas connaître le comportement de tout le monde », tempère un autre machiniste, en poste depuis sept ans. La religion qui déborde sur le travail, les refus de serrer les mains aux femmes, « il y en a, croit savoir un autre. Mais on s'en fout. La règle, c'est aucun signe ostentatoire, mais dans les faits c'est tout le contraire. L'histoire de la jupe, c'est lié au religieux. » « C'est n'importe quoi, s'emporte un de ces collègues. Je le connais le conducteur de cette histoire. Il sort tout le temps avec des filles, il n'est pas du tout religieux ! »

« C'est du vent, s'insurge aussi Alexis Louvet, syndicaliste de Solidaires. Toutes ces histoires sont des cas ressassés depuis plusieurs années. Aujourd'hui, la direction est ultra-sévère et elle ne laisse plus rien passer. Au point qu'elle en oublie que nous sommes des êtres humains et pas des machines. » Lui estime que le problème se situe plutôt « dans la conduite au quotidien. La circulation parisienne, les trottinettes, les VTC, tout ça, ça devient une vraie dinguerie pour les agents RATP. Mais se focaliser sur le fait religieux, c'est pour détourner l'attention. »

Des cas «très marginaux», selon la RATP

La RATP de son côté préfère rester discrète sur le sujet. « Pour ce qui est de la question de la laïcité, celle-ci se pose à la RATP en tant qu'entreprise publique, puisque s'y appliquent les principes de laïcité, de neutralité et de non-discrimination. » Elle affirme que « les cas d'expression du fait religieux y restent très marginaux. En cas de problème constaté, la pédagogie et le rappel à la règle sont préconisés, au cours d'entretiens de recadrage. »

Selon elle, dans la plupart des cas, ces entretiens suffisent à faire changer le comportement. « Dans le cas contraire, si les conditions du travailler ensemble ne sont pas réunies, une sanction est prise, qui peut aller jusqu'au licenciement. » Elle a également renforcé son arsenal interne. En 2005, une clause de laïcité et de neutralité a été introduite dans les contrats de travail et les règlements intérieurs.

 

Puis, en 2015, suite à la révélation de l'identité d'un des tireurs du Bataclan, ancien salarié de la RATP, une délégation générale à l'éthique a été créée fin 2015. Quelques mois plus tard, elle a mis en place le plan « Travailler ensemble à la RATP ». « Ce plan permet d'ouvrir le dialogue de telle sorte que les problèmes de discrimination soient mieux identifiés et traités », détaille la RATP. Il se décline en quinze actions, notamment sur le recrutement, la formation, ou l'égalité entre les hommes et les femmes.

 

  • Thanks 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
freeman

Salam Alaykoum,

 

BarakAllahoufik, ma chère sœur Khadija pour ton post !

 

Et oui dans la maison du diable, toutes les excuses son bonne pour accusé les croyants !

 

Il faut aussi avouer que parfois certains tendent le coup et le bâton pour se faire battre, il suffit de quelques cas isolé de salade-fritte pour en faire une généralité, des reportages et articles choc, etc ...

 

En effet un arbre qui tombe fait toujours plus de bruit qu'une forêt qui pousse !

 

Le Journal en question: Le parisien ah bon ? je croyais qu'il s'agissait plus de 20 minute ou de Closer ... vu le niveau d'objectivité !

 

Moi qui travaille dans le secteur du Bâtiment, j'ai aussi très peur de la monté de l'islamisme, le taux d'islamisation à battu tout les records surtout de nos jours ... mon détecteur affiche un taux supérieur à 70% sur l'échelle des poils de Barbe du Père Fouettard.

 

La dernière fois sur un chantier, je travaillé avec deux Magrébin et l'un à dit à l'autre ceci: " Salam Alaykoum" c'est la que j'ai compris, qu'il s'agissait de radicalisé !

 

Puis à la pause déjeuné un collègue proposa un petit coup à boire à l'un d'eux et il répondit " qu'il ne buvait pas" il faut vraiment être fou pour se privé d'un bon petit verre de rouge, je les comprend vraiment pas...

 

Nous avons à faire la à des cas de radicalisation extrême, je compte écrire un mail à l'émission de Cyril Hanounna, vu la gravité de la situation qui devrait passé un reportage très sérieux sur la question !

 

Tous unis contre l'islamicité de la France, L'islamisme c'est tabou on en viendra tous à bout !

  • Thanks 12

Share this post


Link to post
Share on other sites
Khadija

Tentative d'assassinat sur un imam

 

As salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakathou Cher Messager de Dieu Hicham, Chers Frères et Soeurs,

 

 Je viens de prendre connaissance de cette nouvelle, que je n'ai pas vu relaté dans les médias télévisés. 

Je n'affectionne pas particulièrement cet imam, qui a défendu un islam parfois rigoriste et parfois laxiste...

Mais je me joints à  l'ensemble des musulmans qui lui souhaite un bon rétablissement,  suite au trois tirs de balles qu'il a reçu,  et dénonce le manque de sécurité et d'investissement de l'état concernant la montée en flèche de  l'islamophobie.

 

 

  • Thanks 11

Share this post


Link to post
Share on other sites
Khadija

As salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakathou Cher Messager de DieuHicham, Chers Frères et Soeurs, 

 

Voici la suite de ce sujet, définissant la nature du criminel...

Une personne qui a une licence de tir et qui a bout portant n'est pas capable de tuer sa cible, c'est étonnant! Alors que quand il s'est agit de se "suicidé " il ne s'est pas raté...

Ce dernier avait écrit une lettre sur les réseaux sociaux,  disant que cela lui a été commandité...il y a de quoi se poser beaucoup de questions!...

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/brest-l-auteur-des-coups-de-feu-karl-f-etait-detenteur-d-une-licence-de-tir_2086830.html

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Khadija

As salam aleykoum wa rahmatoullahi wa barakathou Noble Messager d'Allah Hicham, 

Mes Chers Sœurs et Frères en Allah, 

 

Encore des débats inutiles, voire malsains avec comme bouc émissaire... devinez qui?...

Les femmes voilées, pour ne pas changer!...

 

 

  • Thanks 10

Share this post


Link to post
Share on other sites
freeman

Salam Alaykoum ma chère Sœur,

 

Oui, ils n’ont que ça à faire de détourner l’attention des gens des vrais sujets en se servant du voile, du halal etc ...

 

Comme si ça gène qui que ce soit qu’une femme porte le voile, accompagne des enfants, etc ...  Si ce n’est les intolérants frustrés se la vie !

 

C’est le diable qui les utilise pour combattre l’islam mais leur manigances prendra bientôt fin inchallah.

 

Que Dieu (swt) vous bénisse.

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yaïl

Salam alaykoum,

 

pour moi, se sont des diables qui essayent d'allumer le feu de la haine dans le cœur des gens, que Dieu ( swt ) anéantisse leurs stratagèmes.

 

Que Dieu ( swt ) nous protège.

 

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Paix interieure

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham.

Salam Aleykoum mes chers Frères et chères Sœurs.

 

Le venin de la haine a été inoculé par le diable dans le cœur d’une partie de la population et chez certains politiques. Ce venin a commencé à se propager il y a plusieurs années. Il consiste à s’attaquer à l’Islam sous des prétextes fallacieux.

 

Le voile serait à les entendre responsable de tous les maux de la planète. Étrangement, il y a une jurisprudence par le conseil d’Etat dans le cas des mamans voilées accompagnant les enfants en sortie scolaire. La réponse est claire les mamans voilées peuvent accompagner leurs enfants durant les sorties scolaires.

Le débat devrait être clos. Mais comme à leurs habitudes, lorsqu’il s’agit d’Islam il y a toujours matière à critiquer et à relancer des débats (stériles au passage).

Par contre, lorsque il s’agit de condamner des actes contre des musulmans là il n’y a pas ou peu de personne pour s’élever.

 

Et après Macron et compagnie parlent de valeurs. C’est de l’hypocrisie. Ces gens ont des valeurs quand cela les arrange.

 

Je constate aussi que les organisations musulmans, les grandes mosquées de France ne se manifestent pas. C'est le silence complet.

 

Heureusement, il y a encore des gens bons dans ce pays pour demander que ce soit condamné les actes contre les musulmans.

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/90-personnalites-signent-une-tribune-pour-soutenir-la-mere-voilee-1571148022

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham.

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs.

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
freeman
Il y a 19 heures, Paix interieure a dit :

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham.

Salam Aleykoum mes chers Frères et chères Sœurs.

 

Le venin de la haine a été inoculé par le diable dans le cœur d’une partie de la population et chez certains politiques. Ce venin a commencé à se propager il y a plusieurs années. Il consiste à s’attaquer à l’Islam sous des prétextes fallacieux.

 

Le voile serait à les entendre responsable de tous les maux de la planète. Étrangement, il y a une jurisprudence par le conseil d’Etat dans le cas des mamans voilées accompagnant les enfants en sortie scolaire. La réponse est claire les mamans voilées peuvent accompagner leurs enfants durant les sorties scolaires.

Le débat devrait être clos. Mais comme à leurs habitudes, lorsqu’il s’agit d’Islam il y a toujours matière à critiquer et à relancer des débats (stériles au passage).

Par contre, lorsque il s’agit de condamner des actes contre des musulmans là il n’y a pas ou peu de personne pour s’élever.

 

Et après Macron et compagnie parlent de valeurs. C’est de l’hypocrisie. Ces gens ont des valeurs quand cela les arrange.

 

Je constate aussi que les organisations musulmans, les grandes mosquées de France ne se manifestent pas. C'est le silence complet.

 

Heureusement, il y a encore des gens bons dans ce pays pour demander que ce soit condamné les actes contre les musulmans.

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/90-personnalites-signent-une-tribune-pour-soutenir-la-mere-voilee-1571148022

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham.

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs.

Salam Alaykoum,

 

Tu a tout a fait raison paix intérieure, ils ne se manifestent pas car c’est des grand peureux, ils on trop peur de perdre tous leurs avantages, subventions de l’etat, des fidèles, etc ...

 

Avec quoi paieront-ils le crédit de la maison ou finiront-ils les travaux de cellecdu bled ?

 

Leur foi et tellement médiocre qu’ils s'inquiètent de tout et n’osent traité les vrais sujets tout comme nos vendus de politocard.

 

L’islam c’est juste le bouc émissaire de tous les maux de la société pour fuir les vrais problèmes comme le fut jadis l’insécurité grâce a quoi aujourd’hui nous sommes h24 filmé ou que vous soyez en soit c’est une atteinte a la liberté.

 

Après oui il est vrai que certains problèmes découlent de ces sujets mais c’est décalé de la réalité, les vrais problèmes et sujets de fond ne seront jamais abordé a la TV tout simplement parce que cela implique tout un monde que le public ignore, un monde qui remet tout en cause jusqu’à leur perception et concept de la vie.

 

Que Dieu (swt) vous bénisse,

  • Thanks 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
ISSA91

Salam Alaykoum Rasoul Allah 

Salam Aleykoum mes chers frères et sœurs 

 

Barakallahoufiki ma Soeur Khadija pour la video

 

Vraiment n'importe quoi il non rien de plus important à faire des mères qui se porte volontairement pour accompagner les enfants en sortie leurs interdire ou leurs dit si vous venez ces sans votre voile c'est pas bien venez en jeans slim les cheveux dans le vent émancipé vous vous verrez sa changera la condition de la femme mais oui mais oui ont ny crois tous... 

J'aimerais faire honneur à toutes nos Mères et Sœurs qui portent le voile malgré toutes c'est tentative et manœuvre pour les faire tomber et pervertir vraiment c'est une grande épreuve pour elle  ont essaye de leurs faire croire qu'elle sont des extraterrestre et qu'elle doivent faire comme tous le monde quitte à se dénudé que Dieu swt leurs facilite et les récompense 

 

Que Dieu swt vous bénisse 

 

 

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
ISSA91

Pétition contre Islamophobie

 

http://chng.it/fvY5wrhLQK

 

L’image a fait le tour des réseaux sociaux : celle d’une femme réconfortant dans ses bras son propre fils, en pleine assemblée plénière du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, à Dijon, après son agression verbale par un élu d’extrême droite. Si l’imagenous révolte tant, c’est parce que nous en sommes tous collectivement responsables.

Ce vendredi 11 octobre, Julien Odoul, président du groupe d’extrême droite Rassemblement national, s’en est pris violemment en public à cette dame en s’adressant à la présidente de région, la socialiste Marie-Guite Dufay. « Madame la Présidente, je vaisvous demander, s’il vous plaît, au nom de nos principes laïcs, de bien vouloir demander à l’accompagnatrice qui vient d’entrer dans cette salle de bien vouloir retirer son voile islamique. Nous sommes dans un bâtiment public, nous sommes dans une enceintedémocratique. Madame a tout le loisir de garder son voile chez elle, dans la rue, mais pas ici, pas aujourd’hui. (…) C’est la République, c’est la laïcité. C’est la loi de la République, pas de signe ostentatoire. (…) C’est une provocation insupportable, la vigilance citoyenne, c’est aussi ça, madame la Présidente. » Juste avant de quitter l’assemblée comme il avait menacé de le faire, l’élu d’extrême droite a lancé : « On ne peut pas débuter la session par une minute de silence pour les victimes de la Préfecture de police et accepter ça. »

Disons-le d’emblée, comme l’a fait savoir, en pleine séance, la présidente du conseil régional : rien, ni dans le règlement ni dans la loi, ne justifiait que cette femme soit poussée vers la sortie de l’assemblée régionale. Elle avait tout à fait le droit d’y être, vêtue de son foulard. Cette scène, ces mots, ce comportement sont d’une violence et d’une haine inouïes. Mais par notre lâcheté, par nos renoncements, nous avons contribué, petit à petit, à les laisser passer, à les accepter.

Ils sont d’une violence et d’une haine inouïes pour tous ces enfants de CM2, âgés d’à peine 10 ans, venus assister à cette assemblée plénière de rentrée du conseil régional dans le cadre de l’opération Ma République et moi. Objectif de la démarche : initier les enfants à la vie publique.

Ils sont d’une violence et d’une haine inouïes pour ces instituteurs, soucieux, dans un souci de transmission du savoir, de donner à voir à leurs élèves l’illustration de l’exercice du débat démocratique. Quel fiasco…

Ils le sont encore plus pour le fils de cette femme, qui a assisté, impuissant, à l’humiliation de sa propre mère. Devant la haine de l’attaque, il n’a pu s’empêcher d’éclater en sanglots dans ses bras, avant de quitter l’assemblée. Qui se soucie du mal qu’il a subi ? Qui se préoccupe du traumatisme que peut représenter une telle agression dans la tête d’un gamin d’à peine 10 ans ? Quelles seront les conséquences d’une telle humiliation publique si ce n’est renvoyer à cet enfant qu’il demeure un citoyen deseconde zone, indigne d’être pleinement français et reconnu comme tel ?

Mais ils sont surtout d’une violence et d’une haine inouïes pour cette femme, victime d’un amalgame inacceptable associant la pratique de sa religion à l’attentat de la Préfecture de police de Paris. Une femme publiquement piétinée, chosifiée, déshumanisée, devant le groupe d’enfants qu’elle accompagnait bénévolement. Comme si elle pouvait être écrasée, bafouée dans sa dignité, sans que cela ne suscite la moindre indignation collective digne de ce nom. C’est pourtant ce qu’il s’est produit.

Où est l’indignation générale ?

Certes, quelques élus, des personnalités, des anonymes aussi ont usé de leur voix sur les canaux de leurs réseaux sociaux pour dire leur colère, mais où est l’indignation générale ? Où sont les émissions de télévision, de radio, hormis quelques billets et tribunes comme celle-ci pour condamner cette agression ? Où est la parole publique de premier niveau, celle de nos élus, des partis politiques, celle des ministres, celle du président de la République pour refuser l’inacceptable?

De fait, l’émotion légitime qui devrait s’exprimer dans l’opinion est aux abonnés absents : trop nombreux sont ceux qui se disent : « Elle l’a bien cherché », « Nous ne sommes plus chez nous », ou qui légitiment les stigmatisations envers les musulmans au nom de la lutte contre la radicalisation et le terrorisme. N’est-ce pas le ministre de l’intérieur lui-même, Christophe Castaner, qui a listé à l’Assemblée nationale « la pratique régulière et ostentatoire de la prière » et « la pratique exacerbée de la religion en période de ramadan » comme autant de « signes de radicalisation » à signaler, alors qu’il ne s’agit ni plus ni moins que de conduites religieuses tout à fait banales chez les musulmans pratiquants ?

Ne nous y trompons donc pas. L’extrême droite a fait de la haine contre les musulmans un outil majeur de sa propagande, mais elle n’en a pas le monopole. Des membres de la droite et de la gauche dites républicaines n’hésitent pas à stigmatiser les musulmans, et en premier lieu les femmes portant le voile, souvent « au nom de la laïcité ». Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, voit ainsi dans le port du foulard par des mères d’élèves accompagnant bénévolement des sorties scolaires, en soutien des équipes enseignantes, du « prosélytisme » et du « communautarisme ». Interrogé par BFM-TV sur l’agression de la mère d’élève à Dijon par l’élu RN Julien Odoul, le ministre a certes condamné son comportement, mais a tout de même affirmé : « Le voile n’estpas souhaitable dans notre société. » N’est-ce pas ici l’illustration même d’une stigmatisation assumée jusqu’au plus haut niveau de l’Etat ?

La laïcité, consacrée par la loi de 1905, c’est certes la séparation de l’Etat et du religieux, mais c’est aussi la liberté de croire ou de ne pas croire, la liberté d’exercer sa foi ou de ne pas l’exercer, la liberté de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public. Malgré les nombreuses alertes des associations et des militants, malgré le travail de déconstruction des universitaires, nous avons trop longtemps laissé la voie libre aux interprétations dévoyées du principe de laïcité, semant la division et la haine. Cette femme et son fils en payent le prix aujourd’hui, comme d’autres avant eux, mais qu’en sera-t-il demain ?

Jusqu’où laisserons-nous passer ces haines ? Des plateaux télé dans leur course au buzz et à l’audience permanente, de nos rangs d’élus et de décideurs avides de gains électoraux, sans parler de nos sphères privées elles aussi imprégnées d’intolérances, jusqu’à quand allons-nous accepter que des citoyennes, des citoyens soient insultés, agressés, attaqués, stigmatisés en raison de leur religion ? Jusqu’à quand allons-nous accepter que la laïcité, socle de notre République, soit instrumentalisée pour le compte d’une vision ségrégationniste, raciste, xénophobe, mortifère de notre société ? Acceptons-nous de nous laisser sombrer collectivement ou disons-nous stop maintenant, tant qu’il est encore temps ?

Hier, Latifa Ibn Ziaten, mère du militaire Imad Ibn Ziaten, victime des attentats de Mohamed Merah, huée lors d’un colloque à l’Assemblée nationale en raison de son foulard ; hier encore, une femme de 24 ans, portant elle aussi un foulard, poignardée devant son conjoint et leurs enfants à Sury-le-Comtal (Loire). Aujourd’hui, cette femme humiliée dans une assemblée de la République française. Aujourd’hui encore, l’université de Cergy-Pontoise qui demande à son personnel de lui faire remonter les « signaux faibles » de détection de radicalisation d’étudiants ou de collègues, ciblant uniquement les personnes de confession musulmane.

Parmi ces signaux : « l’arrêt de consommation de boissons alcoolisées », « l’arrêt d’utilisation des réseaux sociaux », « le port de la barbe sans moustache » ou encore « l’intérêt soudain pour l’actualité nationale et internationale »… Depuis, l’université a dit regretter « d’avoir pu heurter ou choquer », mais le mal est de nouveau fait. Et des questions demeurent : qui est à l’initiative de ce procédé infâme et gravissime ? A quand une enquête ? Est-ce donc cela « la société de la vigilance » qu’appelle de ses vœux le président de la République : un fichage et des dénonciations de personnes de confession musulmane au sein d’une institution publique française ?

Jusqu’où pouvons-nous tolérer encore ces discours et actes de haine contre une partie de nos concitoyens ? Que laisserons-nous passer demain ? Qu’expliquerons-nous à nos enfants lorsque, dans quelques années, ils nous demanderont, à juste titre : « Qu’aviez-vousfait ? »

Nous, personnalités d’horizons divers, unies par la devise de notre République, « liberté, égalité, fraternité », attachées au principe de laïcité tel qu’inscrit dans la loi, demandons urgemment au gouvernement français et au président de la République,Emmanuel Macron, de condamner publiquement l’agression dont cette femme a été victime devant son propre fils ; de dire, avec force, que les femmes musulmanes, portant le foulard ou non, et les musulmans en général ont toute leur place dans notre société ; de refuser que nos concitoyens musulmans soient fichés, stigmatisés, dénoncés pour la simple pratique de leur religion et d’exiger solennellement que cessent les discriminations et les amalgames envers une partie de notre communauté nationale. Il en va de l’avenir de notre pays.

 

Premiers signataires : 

Mouloud Achour, journaloiste et animateur TV, Leïla Alaouf, journaliste ; Zahra Ali, sociologue ; Sarah Al-Matary, maîtresse de conférences en littérature française ; Hakim et Mustapha Amokrane, artistes membres du groupe Zebda ; Salah Amokrane, responsableassociatif ; Rebecca Amsellem, fondatrice de la newsletter « Les Glorieuses » ; Chadia Arab, géographe, chercheuse au CNRS ; Meziane Azaïche, directeur du Cabaret sauvage ; Pénélope Bagieu, dessinatrice ; Béatrice Barbusse, sociologue ; Lauren Bastide, journaliste et productrice ; Julie Billy, productrice ; Isabelle Boni-Claverie, réalisatrice et scénariste ; Yassine Bouzrou, avocat ; Samira Brahmia, chanteuse et comédienne ; Isabelle Cambourakis, éditrice et enseignante ; Casey, artiste ; Samia Chabani, responsableassociative ; Amelle Chahbi, comédienne, réalisatrice ; Chadia Chaibi-Loueslati, dessinatrice ; Hugues Charbonneau, producteur ; Aya Cissoko, auteure, triple championne du monde de boxe ; Valérie Damidot, animatrice TV, Laurence De Cock, historienne ; Cécile Delarue, Journaliste ; Christine Delphy, sociologue et directrice de recherches CNRS ; Vikash Dhorasoo, ancien footballeur, parrain d’Oxfam ; Rokhaya Diallo, journaliste et réalisatrice ; Karima Dirèche, historienne, directrice de recherche au CNRS ; DJ Snake, artiste ; Nassira El Moaddem, journaliste ; Jules Falquet, sociologue, féministe ; Eric Fassin, sociologue, professeur à l’université Paris-8 ; Marina Foïs, actrice ; Sébastien Fontenelle, journaliste ; Geneviève Garrigos, défenseure des droits humains ; Florence Gastaud, productrice ; Romain Gavras, Réalisateur, Amandine Gay, réalisatrice ; Sébastien-Abdelhamid Godelu, journaliste, animateur TV ; Alain Gresh, journaliste ; Faïza Guène, autrice ; Nora Hamadi, journaliste ; Kaoutar Harchi, Sociologue et écrivaine, NadiaHathroubi-Safsaf, rédactrice en chef du Courrier de l’Atlas, auteure, élue locale ; Jérôme Jarre, influenceur humanitaire ; Marion Jobert, juriste ; Georgi Joseph, basketteur professionnel ; Léopold Lambert, rédacteur en chef de The Funambulist ; LaurenceLascary, productrice ; Michel Leclerc, réalisateur ; Titiou Lecoq, journaliste et autrice ; Gwenaëlle Lenoir, journaliste ; Matthieu Longatte, humoriste ; Baya Kasmi, scénariste, réalisatrice ; Raphaël Kempf, avocat ; Kyan Khojandi, auteur ; Sofia Manseri, conseillère municipale d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ; Tonie Marshall, réalisatrice, productrice ; Madjid Messaoudene, élu de Saint-Denis ; Guillaume Meurice, humoriste ; Marwan Mohammed, sociologue ; Rosa Moussaoui, grand reporter au journal L’Humanité ; Ron Mvouika, basketteur professionnel ; Géraldine Nakache, actrice et réalisatrice ; Nekfeu, artiste ; Judith Nora, productrice ; Danièle Obono, députée (La France insoumise) ; Océan, auteur et comédien ; Ugo Palheta, sociologue ; Cyril Pedrosa, auteur ; Matt Pokora, Artiste, Mabrouck Rachedi, écrivain ; Elisa Rojas, avocate ; Marina Rollman, humoriste ; Aurélie Saada, chanteuse ; Ludivine Sagnier, actrice, Eros Sana, militant des quartiers populaires ; Céline Sciamma, réalisatrice, scénariste ; Fabienne Servan-Schreiber,productrice ; Patrick Simon, sociodémographe à l’INED ; Maboula Soumahoro, enseignante-chercheuse à l’université de Tours ; John Sulo, animateur TV ; Hélène Sy, présidente de l’association Cekedubonheur ; Omar Sy, acteur ; Amara Sy, basketteur professionnel ; Syra Sylla, journaliste sportive ; Ilhame Taoufiqi, grand reporter TV5 Monde ; Sylvie Tissot, sociologue, université Paris-8 ; Aïda Touihri, journaliste et productrice ; Shahin Vallée, économiste ; Naïma Yahi, historienne ; Raphäl Yem, animateur TV ; Camille Zabka, autrice ; Rébecca Zlotowski, réalisatrice.

 

http://chng.it/fvY5wrhLQK

 

image

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
freeman
Il y a 1 heure, ISSA91 a dit :

Salam Alaykoum Rasoul Allah 

Salam Aleykoum mes chers frères et sœurs 

 

Barakallahoufiki ma Soeur Khadija pour la video

 

Vraiment n'importe quoi il non rien de plus important à faire des mères qui se porte volontairement pour accompagner les enfants en sortie leurs interdire ou leurs dit si vous venez ces sans votre voile c'est pas bien venez en jeans slim les cheveux dans le vent émancipé vous vous verrez sa changera la condition de la femme mais oui mais oui ont ny crois tous... 

J'aimerais faire honneur à toutes nos Mères et Sœurs qui portent le voile malgré toutes c'est tentative et manœuvre pour les faire tomber et pervertir vraiment c'est une grande épreuve pour elle  ont essaye de leurs faire croire qu'elle sont des extraterrestre et qu'elle doivent faire comme tous le monde quitte à se dénudé que Dieu swt leurs facilite et les récompense 

 

Que Dieu swt vous bénisse 

 

 

Alaykoum Salam mon Frère Issa, je suis tout à fait d'accord avec toi, tout cela fait parti de la grande croisade du diable contre la religion de Dieu (swt).

 

Bien sur qu'ils aimeraient que les femmes voilé se dévêtissent comme la plupart de leurs femmes impudiques, fornicatrices, etc ... ils ne seront jamais satisfait ni de l'islam, ni des musulmans sauf si nous renions notre foi et Dieu (swt) nous a déjà averti de cela dans son Livre.

 

Voila pourquoi ma TV reste H24 éteinte, je déteste les médias Français et toutes leurs intox, je préfère regardé un bon Film que leurs débats politique, reportage de caniveau depuis plus de 20 ans sur les mêmes sujets  etc ...

 

99% de se qui passe sur les chaines ce n'est qu'une perte de temps et n'apportent rien c'est juste du show pour faire le buzz et divertir le peuple qui s'ennuient d'une vie sans spiritualité avec au menu, islam, voile, halal, terroriste, cités, mohamed à la plage, burkini ...

 

Et les manifestations dans toute la France qui durent depuis plus d'un ans c'était aussi pour le voile et le halal ?

 

Pauvre type du RN, il a bien la tête de l'emploi, que Dieu (swt) les guide.

  • Thanks 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
ISSA91

Salam Alaykoum Rasoul Allah 

Salam Aleykoum mes chers frères et sœurs 

 

INFO À PRENDRE AVEC DES PINCETTES PLUSIEURS VERSION 

Une conductrice voilée arrêtée, son chien abattu

Capture d’écran de la vidéo Twitter
Capture d’écran de la vidéo Twitter

 

La scène se déroule à l’Île Saint-Denis, dans le 93. Selon le récit des forces de l’ordre, une C3 roule à vive allure empruntant la voie du tramway, rapporte Le Parisien. Une patrouille intervient et arrête le véhicule. La femme au volant « a refusé le contrôle et a insulté les policiers, elle a proféré des paroles faisant l’apologie du terrorisme, puis incité les passants à l’émeute », indique la préfecture de police de Paris sur Twitter. Elle ajoute que cette dernière a fait « l’apologie du terrorisme puis incité les passants à l’émeute ». Selon une source citée par le quotidien, la femme interpellée prétendait ouvertement « qu’elle avait été contrôlée parce qu’elle portait un voile ».

 

 

#Décryptage Ile-Saint-Denis : interpellation d'1 conductrice circulant à vive allure qui a refusé le contrôle et insulté les policiers, proféré des paroles faisant l'apologie du terrorisme, puis incité les passants à l'émeute. 1 molosse agressif neutralisé par un tir. (@MimiUzi)

View image on Twitter
 
 
 
 

 

Dans le même temps, son chien, un american stafforshire, qui se trouvait à l’arrière, s’échappe, se serait, toujours selon la police, montré menaçant et abattu. La conductrice, âgée de 25 ans, a été placée en garde à vue.

La scène a été filmée et diffusée sur Twitter.

 

 

J’suis choquée , les policiers ils ont agressee une femme voilée , ils voulaient lui retirer le voile . Y’a un homme qui est venu les défendre avec son chien , ils ont tué la chien à la fin

 
 
 
 

 

https://www.lunion.fr/id102531/article/2019-10-19/une-conductrice-voilee-arretee-son-chien-abattu

 

 

  • Thanks 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ahmed-2

Salem alaykoum,

Messager d’Allah (swt), mes frères et sœurs,

On doit s’attendre à une vagues d’histoire autours de nos sœurs voilée. Si nous voyons une injustice vis à vis d’une de nos sœurs nous devons intervenir. 
‘Que dieu (swt) les protègent et nous protègent.

Merci ma sœur khadija d’avoir partager cette article.

Que dieu te bénisse ma sœur khadija et vous bénissent mes frères et sœurs ainsi que tous vos proches.

  • Thanks 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
ISSA91
Le 20/10/2019 à 00:58, ISSA91 a dit :

Salam Alaykoum Rasoul Allah 

Salam Aleykoum mes chers frères et sœurs 

 

INFO À PRENDRE AVEC DES PINCETTES PLUSIEURS VERSION 

Une conductrice voilée arrêtée, son chien abattu

Capture d’écran de la vidéo Twitter
Capture d’écran de la vidéo Twitter

 

La scène se déroule à l’Île Saint-Denis, dans le 93. Selon le récit des forces de l’ordre, une C3 roule à vive allure empruntant la voie du tramway, rapporte Le Parisien. Une patrouille intervient et arrête le véhicule. La femme au volant « a refusé le contrôle et a insulté les policiers, elle a proféré des paroles faisant l’apologie du terrorisme, puis incité les passants à l’émeute », indique la préfecture de police de Paris sur Twitter. Elle ajoute que cette dernière a fait « l’apologie du terrorisme puis incité les passants à l’émeute ». Selon une source citée par le quotidien, la femme interpellée prétendait ouvertement « qu’elle avait été contrôlée parce qu’elle portait un voile ».

 

 

#Décryptage Ile-Saint-Denis : interpellation d'1 conductrice circulant à vive allure qui a refusé le contrôle et insulté les policiers, proféré des paroles faisant l'apologie du terrorisme, puis incité les passants à l'émeute. 1 molosse agressif neutralisé par un tir. (@MimiUzi)

View image on Twitter
 
 
 
 

 

Dans le même temps, son chien, un american stafforshire, qui se trouvait à l’arrière, s’échappe, se serait, toujours selon la police, montré menaçant et abattu. La conductrice, âgée de 25 ans, a été placée en garde à vue.

La scène a été filmée et diffusée sur Twitter.

 

 

J’suis choquée , les policiers ils ont agressee une femme voilée , ils voulaient lui retirer le voile . Y’a un homme qui est venu les défendre avec son chien , ils ont tué la chien à la fin

 
 
 
 

 

https://www.lunion.fr/id102531/article/2019-10-19/une-conductrice-voilee-arretee-son-chien-abattu

 

 

 

 

Révolution Permanente
 
 

Politique

EXCLUSIVITÉ LE COURRIER DE L'ATLAS

ENTRETIEN. « Comme ils ont tué mon chien, il fallait qu’ils me fassent passer pour une terroriste », Samia, conductrice interpellée

Après accord de l'auteur, nous relayons ci-dessous l'entretien de Samia, la conductrice voilée de la Citroën C3 noire interpellée à l’Ile-Saint-Denis (93) ce vendredi 18 octobre, dont le chien a été abattu par un policier. Un entretien du journal Le Courrier De L'Atlas.

mardi 22 octobre

 
arton17488-4016c.jpg?1571750434

Samia, la conductrice interpellée par la police, vendredi 18 octobre 2019 à Saint-Denis, et relâchée dimanche 20 octobre 2019. Crédit photo : Nadir Dendoune

Auteur : Nadir Dendoune Source : Le Courrier de l’Atlas

ENTRETIEN EXCLUSIF- Ile-Saint-Denis. « Comme ils ont tué mon chien, il fallait qu’ils me fassent passer pour une terroriste », Samia, conductrice interpellée

Après 48 heures de garde à vue au commissariat de Saint-Denis, Samia, la conductrice voilée de la Citroën C3 noire interpellée à l’Ile-Saint-Denis (93) ce vendredi 18 octobre, dont le chien a été abattu par un policier, a été relâchée ce dimanche 20 octobre vers 19h30.

Via un tweet, la Préfecture de police de Paris avait affirmé très vite, trop vite ? quelques heures après son interpellation que Samia avait tenu des propos faisant l’apologie du terrorisme.

Au final, la jeune femme est poursuivie pour « outrage, rébellion et menace envers une personne dépositaire de l’autorité publique », et non pour apologie du terrorisme.

Un cafouillage qui intervient dans un contexte particulier où beaucoup de musulmans se sentent pointés du doigt.

Nous avons rencontré Samia ce lundi après-midi au domicile de sa sœur où elle a passé la nuit, « trop fragile pour être seule ». Encore très bouleversée et souvent en pleurs, elle a accepté exceptionnellement de nous donner sa version des faits.

Comment-vous sentez-vous ?

Je suis très fatiguée. La garde à vue a été très longue. 48 heures de stress, de tension extrême. Je n’ai pas beaucoup dormi. Je me réveillais sans cesse en pensant à ma chienne qui n’est plus. Elle a été abattue pour rien. Je vais mettre du temps à m’en remettre. Je pleure sans cesse sa disparition. C’était un bébé, elle n’avait que six mois.

Pourquoi avez-vous été contrôlée ?

C’était le soir des vacances et la route était bouchée. Avant d’aller chez ma sœur, dîner, j’étais en route chez une de mes amies qui vit sur les quais de la Seine à l’Ile-Saint-Denis. Je n’aurais pas dû mais pour gagner du temps, j’ai doublé en empruntant la voie du tramway. C’est interdit et j’ai été contrôlée pour cette raison. Une voiture de police m’a mise alors sur le côté. L’un des policiers m’a demandé mon permis et les papiers du véhicule. Je n’avais que mon permis sur moi. La carte grise et le certificat d’assurance étaient à la maison, mais je suis en règle. Ils ont bien vu qu’il y avait sur le pare-brise la vignette d’assurance.

Vous avez très vite senti de la tension….

Oui. Ils ont commencé à me narguer. Ils ont répété en souriant : « Tu vas avoir des tas d’amendes ». Excédée, je les ai nargués à mon tour en répondant : « ça m’est égal, je les ferai sauter les amendes ». C’est là que le policier qui a abattu ma chienne, a dit « Il doit bien te sauter toi aussi ! ». Enervée, j’ai répondu au tac au tac : « Il sautera ta sœur aussi peut-être ! ». C’est ma dernière phrase qui les as énervés. Alors qu’ils allaient vérifier mon permis dans la voiture, ils sont revenus vers moi et m’ont dit « Ceci est un outrage ». Puis, ils m’ont demandé de sortir du véhicule.

Que s’est-ils passé ensuite ?

Avant de pouvoir sortir de ma voiture, j’ai demandé si je pouvais appeler quelqu’un pour venir récupérer ma chienne. Je ne voulais pas qu’elle reste seule dans la voiture et puis, l’un des policiers l’avait déjà braquée avec son arme... Ma chienne était installée à l’arrière du véhicule. Ils ont refusé et ont essayé de me faire sortir de force. J’avais peur qu’ils fassent du mal à ma chienne. J’ai donc insisté pour rester dans ma voiture.

Au départ, avant de se rétracter, la préfecture de police a parlé de certains de vos propos faisant l’apologie du terrorisme…

C’est faux. Je n’ai jamais tenu des propos faisant l’apologie du terrorisme. Comme l’un des policiers ne cessait de pointer son arme sur elle, je lui ai juste demandé pourquoi il agissait ainsi ? Il m’a répondu « Je le bute (NDLR : la chienne) et je te bute toi sans scrupules ». Je lui ai dit « si tu peux faire un truc comme ça, cela veut dire que tu es un mécréant ». Il a dit : « Comment tu sais qu’on est des mécréants ? ». J’ai répondu : « si t’es capable de commettre un tel acte c’est que tu crois en rien ». Je ne vois pas en quoi ces propos font l’apologie du terrorisme. Je suis croyante et pour moi, si tu es prêt à tuer une chienne et un être humain sans scrupules, c’est que tu n’as pas peur ni de la loi ni de Dieu, d’où l’utilisation du terme « mécréant ».

Où étiez-vous quand le policier a abattu votre chienne ?

J’étais dehors. Ils ont fini par me faire sortir de la voiture. La porte était restée ouverte. C’est à ce moment que ma chienne est sortie toute seule. Je criais « Lâchez-moi », « Lâchez-moi ». Ils étaient 3 à essayer de me faire rentrer dans la voiture de police. Je voulais récupérer mon sac que j’avais laissé dans ma voiture, il y avait tous mes papiers et de l’argent. Ils ont refusé. Le quatrième policier se tenait à proximité de ma chienne. Elle aboyait c’est vrai mais n’a jamais menacé qui que ce soit. D’ailleurs, plusieurs témoins confirment mes propos. C’est là que le policier a tiré.

Pensez-vous que le policier a tué délibérément votre chien ?

Oui, j’en suis sûre. Il y a deux semaines, alors que j’allais rendre visite à une amie, je l’ai croisé. Avec d’autres de ses collègues, ils étaient en train d’interpeller des jeunes. Je suis passée avec ma chienne en laisse devant eux. C’est alors que ce policier m’a dit avec un sourire narquois « cette chienne va avoir une mésaventure ». J’ai répondu : « Pourquoi, elle n’est pas méchante ? ». Il a dit « c’est la première fois que je vois une femme habillée comme vous avec un chien ».

Une fois votre chienne morte, vous dites que les policiers ne sont pas allés directement au commissariat...

Oui, ils ont laissé la chienne gisant sur le sol. Et ils sont allés en direction du Pont de Saint-Ouen. A l’abri des regards, trois policiers, le dernier est resté avec moi, ont discuté entre eux. A leur retour, j’ai entendu l’un d’entre eux dire « c’est bon, on dit ça ». Je pense qu’ils se sont concertés. Et c’est à cet instant qu’ils ont commencé à parler de propos terroristes. Ensuite, quelques minutes plus tard, ils sont revenus sur les lieux du drame où d’autres voitures de flics étaient présentes (NDLR : Isabelle Mouréreau, conseillère municipale de l’Ile-Saint-Denis affirme avoir vu la voiture de police, où était Samia, partir et revenir quelques minutes plus tard).

Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont affirmé que les policiers ont essayé délibérément d’arracher votre voile. Qu’en est-il ?

C’est faux. Pour me faire entrer dans la voiture, ils ont dû un peu tirer sur mon voile mais ce n’était pas délibéré. Par contre, plusieurs fois, dans la voiture mais aussi une fois arrivés au commissariat, des policiers m’ont narguée. Ils ont fait quelques remarques désobligeantes sur l’islam.

Vous êtes la seule à porter le voile dans votre famille…

Oui, c’est vrai. Mais cela n’a jamais été un problème. Nous nous aimons et nous nous respectons tous. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. J’ai aussi des tas d’amis athées, et ça ne me dérange pas.

Que comptez-vous faire ?

On va porter plainte. Ma chienne a été abattue gratuitement. Et j’ai été accusée par la préfecture de police de Paris d’avoir tenu des propos. Comme ils savent qu’ils ont commis une erreur, comme ils ont tué mon chien gratuitement, il fallait qu’ils me fassent passer pour une terroriste.


 

  • Thanks 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Paix interieure

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham.

Salam Aleykoum mes chers Frères et chères Sœurs.

 

A force de prêcher la haine du musulman sur les plateaux, les meetings, les conférences, les journaux, elle se manifeste sous sa forme physique (attaque à Bayonne) contre notre communauté.

 

Citation

Bayonne : ce que l'on sait de l'attaque qui a fait deux blessés devant une mosquée

mosquee-de-bayonne-4bfa60-0@1x.jpeg
 
Police

RÉSUMÉ - Deux hommes ont été gravement blessés par balles lundi après-midi devant la mosquée de Bayonne. Le principal suspect, rapidement interpellé, est un homme de 84 ans, ex-candidat du Front national aux élections départementales de 2015.

Source : https://www.lci.fr/police/bayonne-ce-que-l-on-sait-de-l-attaque-qui-a-fait-deux-blesses-graves-devant-la-mosquee-2136162.html

 

Que Dieu (s.w.t) nous protège contre ces fous haineux.

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham.

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs.

  • Thanks 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Paix interieure

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham.

Salam Aleykoum mes chers Frères et chères Sœurs.

 

Le diable continue sa charge sur la Oumma. Les alliés du diable, les diables humains, persistent dans leurs attaques contre les mamans voilées accompagnant leurs enfants durant les sorties scolaires.

 

Citation

Port du voile : le Sénat examine une proposition de loi LR sur les sorties scolaires

Un sujet d’autant plus explosif qu’il intervient au lendemain d’une attaque d’un ancien élu FN contre une mosquée à Bayonne.

 L’hémicycle du Sénat au palais du Luxembourg à Paris.
L’hémicycle du Sénat au palais du Luxembourg à Paris. AFP/LIONEL BONAVENTURE

Laïcité, relations avec l'islam… C'est dans un contexte politique explosif sur ces sujets que le Sénat à majorité de droite examine ce mardi une proposition de loi LR visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant des sorties scolaires.

Suite de l'article via la source : http://www.leparisien.fr/societe/port-du-voile-le-senat-examine-une-proposition-de-loi-lr-sur-les-sorties-scolaires-29-10-2019-8182386.php

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham.

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs

  • Thanks 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
freeman

Salam Alaykoum,

 

Mon Frère Hicham, mes Frères et Sœurs,

 

Je souhaite un bon rétablissement à ses deux personnes victime de la folie raciste, que Dieu (swt) fasse descendre sur eux sa guérison surtout qu'il s'agirait de personne âgées.

 

oui ils continuent sur leur lancer, faut bien divertir le peuple pour esquiver les sujets de fond.

 

L'islam a bon dos pour cela, j'ai l'impression que nous sommes en train de faire un saut dans le passé, 40-45, une crise économique menace le monde, le problème ? les juifs !

 

2019 une crise économique, la troisième guerre mondiale, le climat menace le monde, le problème: les femmes voilé !

 

Que Dieu (swt) vous bénisse.

  • Thanks 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.