Jump to content

Suite du sujet - L’imposture du dernier Prophète !


Hicham
 Share

Recommended Posts

  • Administrators
Le 20/02/2022 à 12:10, Hicham a dit :

Salam alaykoum mes Frères et Sœurs, 

 

Première partie :

 

 

L’imposture du dernier Prophète !

 

 

 

Depuis que le monde fut créé, le diable a tenté d’altérer la Parole Divine, sans relâche.

Toutes les communautés ont subit cette altération.

Qu'une communauté dise qu’elle n’a pas subit d’altération de ses textes, est de la grande ignorance, et démontre qu’elle ne sait absolument rien de la réalité et des capacités des forces du mal.

Un monde tel que le notre, sans altération, est de l’ordre de l’utopie et de l’imaginaire.

 

La communauté qui a subit le plus d’altérations est bien la notre, la communauté de Mohamed, qui est absolument très loin des vrais enseignements Divin.

Pour faire simple, tout est faux chez eux. Même les choses les plus élémentaires ont été altérées par le diable. 

 

Notre communauté est celle qui a reçu le plus d’impactes du diable.

Tout est faux et falsifié, parce qu’à l’origine il y a une grande malédiction Divine qui est tombée sur cette communauté.

 

Je vous dresse une liste ci-dessous, non exhaustive, de toutes les impostures que j’ai dénoncé sur ce site :

 

1) - L’histoire de notre communauté a été complètement cachée aux gens.

En effet, vous ne trouverez aucun livre d’histoire dans les mosquées, ni dans les librairies islamiques, traitant des guerres intestines, du coup d’état contre le Prophète, de son assassinat organisé par certains compagnons, de l’extermination de la famille du Prophète, ainsi que de la destruction de tous les hadiths concernant cette famille bénie.

 

2) En réalité, Mohamed n’a pas apporté de nouvelle religion. Car Dieu lui a ordonné de suivre celle d’Abraham, qu’est l’Islam. L’islam existe depuis que le monde fut créé, et tous les Prophètes et les Messagers de Dieu étaient Musulmans bien avant nous.
 

 

16.123. Puis Nous t’avons révélé : "Suis la religion d’Abraham 

 

 

3) Le but Divin n’est pas, en réalité, qu’il n’y ait qu’une seule communauté au monde, comme le revendiquent de nombreux ignorants extrémistes, qui ne tolèrent aucune autre communauté auprès d’eux. 

Au contraire, Dieu veut qu’il y ait plusieurs communautés qui s’entre-connaissent, qui se rivalisent dans les bonnes oeuvres, et que nous nous rapprochions d’eux avec une parole commune, de la meilleure façon. 
 

 

5.48 A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu’Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes œuvres.

 

 

4 ) Le sixième pilier de la foi, le destin, est une grande imposture et un blasphème contre Dieu, où l’on trouve que Dieu aurait prédestiné toutes les actions des hommes.

Selon ce pilier, Dieu serait à l’origine de tout le mal sur Terre, et l’homme serait victime de la prédestination Divine. 
En d’autres termes, le diable serait innocent, et victime d’un complot Divin.

 

 

Extraits des hadiths sahih :

 

 

Abu Hurayra raconte que le Prophète, sur lui la grâce et la paix, a dit : « Moïse argumenta contre Adam, sur eux le salut, et lui dit : "C'est toi qui as provoqué la descente des hommes du Paradis et les as rendus malheureux !" Adam lui a répondu : "0 Moïse ! Toi que Dieu a privilégié en lui révélant Son message et Sa parole, vas-tu me reprocher une chose dont Dieu a décrété que j'allais l'accomplir avant même qu'Il ne me crée ?" » (Rapporté par sahih al-Bukhari )

 

                                                      ———————————-

 

l’un de vous accomplit des actes comme en font les gens du Paradis au point qu’il ne reste plus entre lui et le Paradis qu’une coudée ; c’est alors qu’il est devancé par le destin, et amené à commettre des actes dignes des gens de l’Enfer pour y pénétrer. »

(rapporté par sahih al-Boukhari et Mouslim).

 

                                                          ———————————-

 

On raconte que l'on présenta au Commandeur des Croyants Omar Ibn al-Khatab un voleur qui méritait l'ablation de la main. On ordonna de lui couper, le voleur dit : « Doucement, O commandeur des Croyants, j'ai volé car cela est prédestiné par Dieu. » Et Omar Ibn Al-Khatab répondit : « Nous, cependant, nous coupons la main, car cela est prédestiné par Dieu. »

 

 

5) L’une de leurs grandes impostures qu’ils aiment mettre en avant est de dire que le Coran abroge les Livres antérieurs. Ceci est complètement faux.


 

35.31. Et ce que Nous t’avons révélé du Livre est la Vérité confirmant ce qui l’a précédé. Certes Allah est Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant sur Ses serviteurs.

 

 

Pour preuve, vous ne trouverez aucune Torah ou Evangile dans une mosquée, à la Mecque, ou à Medine… Ils les ont en horreur, et ils vous diront « haram , haram…. », alors qu’ils ignorent que 90% du Coran sont des récits repris de la Torah.

En d’autres termes, ce que ne savent pas ces grands ignorants, c’est qu’en abrogeant la Torah, ils finissent pas abroger leur propre Livre. 🙂

 

6) Jésus ne reviendra pas à la fin des temps, simplement parce qu'il est mort.

En effet, Dieu dit dans le Coran, que Jésus est bien mort. Mais ces gens vous cachent sciemment la vérité. Le mot « mort » dans leur traduction a été enlevé, afin de faire croire que Jésus reviendra à la fin des temps pour mourir :

 

Verset falsifié :

3.55. (Rappelle-toi) quand Allah dit: "ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi,

 

Verset remis conforme à l’original :

 

3.55. (Rappelle-toi) quand Allah dit : "Ô Jésus, certes, Je vais te donner la mort (مُتَوَفِّيكَ)  et t'élever vers Moi

 

 

7) Le châtiment de la tombe n’existe pas, tel qu’on nous le présente.

Selon eux, il sera destiné pour ceux qui n’auront pas suivi la communauté de Mohamad.

Cette légende est en pleine contradiction avec le Coran, où justement Dieu veut qu’il y ait plusieurs communautés de Dieu dans le monde.

Le plus stupide est de nous faire croire que ce châtiment de la tombe serait déclenché irrévocablement, si on a eu quelques gouttes de pipi sur nos habits.😲

 

8 ) Le Prophète Mohamed n’est pas le dernier Prophète, envoyé par Dieu.

C’est le diable qui vous a fait croire le contraire, de sorte que la communauté ne soit plus en lien avec les Révélations Divines.
Alors que c’est maintenant, plus que jamais, que l’humanité a besoin d’un Prophète ou d’un messager, afin des les sortir des ténèbres.

 

 

Le verset ci-dessous a été falsifié et dénaturé de son sens, afin que le monde n’attende plus de Prophète et Messager après Mohamed :


 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Mes Frères et Sœurs, Voici la plus grande imposture de tous les temps. Elle surpasse de loin tous les sujets abordés sur ce site, car le diable a réussi a sceller les portes du ciel dans l’esprit des croyants, et de leur faire croire qu’il n’y aura plus de Prophètes et Messagers pour guider et sauver l’humanité. 

A qui profite cette imposture ? Au diable lui-même. Car Dieu lui livrerait ainsi l’humanité sur un plateau. 

 

 

Pour pouvoir traduire fidèlement la Parole Divine, nous devons impérativement être fidèles aux textes Divin.

Or, ce n’est pas le cas dans cette traduction du verset 33.40 ci-dessus.

En effet, nous lisons que Mohamed est le dernier des Prophètes.

Pour tromper les gens, ils utilisent le mot « dernier » alors que ce n’est pas ce qui est dit dans le texte original.

 

IIs sont très malhonnêtes. Ils extraient la phrase de son contexte pour faire dire autre chose à ce verset Coranique. 

 

A la place de « dernier », il est écrit en réalité « bague » (sceau) خَاتَمَ.

Il s’agit d’un nom, et non d’un verbe, qui désigne une empreinte, comme un cachet pour authentifier une lettre administrative.
Ce sceau (empreinte) est représenté par le Coran, qu’a apporté Mohammed (sws). 
Ce Livre Divin a pour mission de cacheter (certifier) les nombreux Prophètes et Messagers de Dieu, qui n’ont pas été reconnus dans le passé, par leur peuple.

 

Le Coran vient valider les Envoyés de Dieu, ainsi que les lois qu’ils ont transmis à leur peuple.

C’est de ça, et uniquement de ça dont il s’agit, lorsque nous remettons dans le contexte les versets Coraniques. Car il avait été reproché à Mohamed d’avoir épousé la femme de son fils adoptif, et d’avoir écrit lui-même le Coran, pour avoir arrangé des lois à son avantage.

Et ceux qui l’avaient critiqué, n’avaient jamais vu un tel comportement dans le passé. Pour eux, les lois des Livres révélés ne lui permettaient pas d’épouser cette femme.

 

Voici ci-dessous son contexte :

 

 

 

Pour comprendre la nuance entre “sceau” et “sceller”, je vous apporte cet exemple

Mohamed avait sur lui une bague, qui faisait office de sceau. Lorsqu’il écrivait aux représentants des pays voisins, rois et empereurs, ... il cachetait la lettre pour assurer que cette missive provenait bien de lui.

 

Maintenant, comprenez bien cette subtilité par cet exemple :

Que lorsque Mohammed écrivait à un roi et qu’il apposait son sceau sur la lettre, cela ne voulait absolument pas dire qu’il clôturait leurs échanges, ou que cela serait sa dernière lettre.

Ce sceau était apposé uniquement pour authentifier sa personne.

 

Au sujet du verset 33.40, Mohammed apportait une authentication à travers le Coran, de la part de Dieu, confirmant les lois et les Prophètes qui l’ont précédé, notamment concernant les autorisations et les interdits du mariage.

D’aucune façon ce verset indique que Mohamed est le dernier Prophète.

 

Pour que vous compreniez bien la subtilité du diable et des démons-humains, qui se sont infiltrés dans le sens des mots, comprenez que vous ne pouvez remplacer le mot “sceau” (bague) par le mot “dernier”, qui a été utilisé dans le verset du haut, pour dire que Mohamed est le dernier Prophète.

 

Ceci est une imposture. Et aujourd’hui, Dieu vous a dévoilé au grand jour cette supercherie.

Vous ne trouverez aucun synonyme de “sceau” qui signifie « dernier ».

 

Le mot “sceau”, comme il est écrit dans le verset, est un nom pour indiqué l’état d’une chose.

 

Exemple :

Je mets un label, un cachet pour certifier l’authenticité d’un produit.

Comme pour les produits bio, hallal, cacher, …

 

Il y a une autre façon d’utiliser ce mot en tant que verbe, mais Dieu ne l’a pas utilisé ainsi.

Quand il est utilisé en tant que verbe, on le retrouve dans ce verset :

 

 

2.7. Allah a scellé leurs cœurs et leurs oreilles ; et un voile épais leur couvre la vue ; et pour eux il y aura un grand châtiment

 

 

Ici, vous voyez que Dieu utilise un verbe. Ce qui n’est pas le cas dans le verset 33.40. Et on ne peut le remplacer par le mot “dernier”. Maintenant, voyons dans le verset 33.40, si nous le remplaçons par ce verbe :

 

 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et a scellé les prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Nous voyons clairement que ça ne colle pas, et qu’on essaie de faire dire à Dieu (swt) ce qu’Il n’a jamais dis. Ce n’est pas à nous d’apprendre l’art de dire les choses à Dieu, l’Omniscient.

En effet, si Dieu voulait réellement dire “dernier”, Il l’aurait dit, comme Il l’a fait dans le verset ci-dessous : 



57.3. C’est Lui le Premier et le Dernier (الْآخِرُ), l’Apparent et le Caché et Il est Omniscient.

 

 

Maintenant, cherchons un autre verset Coranique où Dieu utiliserait ce mot (sceau) en tant qu’adjectif, pour qualifier une chose, tel qu’Il l’a utilisé dans sa racine dans le verset 33.40 :

 

 

83.25. On leur sert à boire un nectar ayant un cachet (مَخْتُومٍ ) (en signe de pureté)
83.26. Un
cachet (à la senteur) de musc. Que ceux qui la convoitent entrent en compétition [pour l’acquérir]

 

 

Nous voyons clairement avec ce verset, que Dieu utilise exactement le même mot que dans le verset 33.40, pour qualifier l’état d’une chose. Par conséquent, nous ne pouvons en aucun cas le remplacer pour dire “dernier” ou “clôturer” quelque chose. Car cela modifierait le contexte et le vrai sens du verset, et on utiliserait un verbe.

 

Les Arabes ont essayé de clôturer notre relation avec le ciel, en fermant le clapet à Dieu.

Ils ont fait croire à l’humanité que « le Coran nous suffit » pour être guidé, et que Dieu n’enverra plus de Prophète, ni de Messager.

Il n’y a qu’à regarder leur état spirituel lamentable, pour voir qu’au contraire, ils ont le plus besoin d’une mise à jour de leur cerveau, et qu’on leur ré-explique les choses élémentaires de la religion.

 

 

Dieu est Grand !

 

Pour clôturer cette première partie, je vous pose une question très importante :

Avez-vous bien compris cette nuance entre le mot “sceau” et le verbe “sceller” ?

Il est très important que vous maitrisiez cette science.

Et n’hésitez pas à me poser des questions si vous ne comprenez pas.

 

Que Dieu vous ouvre les portes de la Connaissance.

 

 

 

A suivre.

 

 

 

 

 


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,


Suite du sujet - L’imposture du dernier Prophète !

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/3898-l’imposture-du-dernier-prophète/

 

 

 

Deuxième partie :

 

 

 

Nous avons vu dans le post précédent (ci-dessus) que le diable se glisse dans les failles les plus imperceptibles, altère le sens des mots, et joue de cela depuis la création de ce monde, afin d’égarer l’humanité.

 

 

7.20. (…) "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels !".
7.21. Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller"

 

 

Nous avons vu que la subtilité de certains mots, comme entre « sceller » et « sceau », peut prendre une signification différente, selon le contexte.

Entreprendre de faire de l’exégèse sur un verset Coranique sans le re-situer dans son contexte, est sans aucun doute vouloir tromper l’humanité sur les intentions Divine. Et par là, finir par faire la même chose que le diable, lorsqu’il dénature Dieu (swt).

 

Ainsi, l’action de « sceller une chose », n’a pas le même sens qu’un « sceau » sur une lettre, ou un « cachet » (label) sur une boisson pour que l’on reconnaisse la qualité d’un produit, ou pour authentifier l’auteur d’une lettre.

 

Prenons comme grand exemple parlant le verset ci-dessous, qui a subit de mauvaises interprétations Coraniques par les prétendus savants.
Ces derniers sont, pour la plupart, influencés par les politiques, les intérêts, et l’enrichissement personnel. Certains d’entre eux sont d’une malhonnêteté intellectuelle sans précédent.

Comprenons qu’un verset, retiré de son contexte, peut faire dire à Dieu ce que l’on veut. 

Ainsi, durant 14 siècles, des milliards de Musulmans ont blasphémé Dieu (swt), l’accusant d’être responsable de tout le mal sur Terre.

 

 

9.51. Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance".

 

 

Ici, l’emploi du mot « prescrit » n’est pas réellement juste. Si l’on veut saisir le vrai sens de la Parole Divine, il faudrait plutôt le traduire par « décrété ».

 

Ce verset Coranique, seul et détaché de son contexte, comme on vous le présente la plupart du temps pour étayer leur théorie du destin, est utilisé pour vous faire accepter et intégrer que Dieu aurait prédestiné au préalable toute chose dans ce monde.

Que le destin serait une réalité inéluctable, que tout aurait finalement été déterminé au préalable dans ce monde, et que l’homme et le diable ne seraient finalement que des victimes du destin Divin.

Ceci a été relaté sans équivoque, dans le hadith sur Adam et Moïse, pour mettre en avant qu’Adam et entre autre le diable, ne seraient finalement que des victimes du destin Divin, dont voici un extrait :

 

 

 "0 Moïse ! Toi que Dieu a privilégié en lui révélant Son message et Sa parole, vas-tu me reprocher une chose dont Dieu a décrété que j'allais l'accomplir avant même qu'Il ne me crée ?" »

(Rapporté par sahih al-Bukhari)

 

 

Or, tout cela n’est qu’une tromperie évidente et un sortilège puissant du diable.

 

En effet, remis dans son contexte, le verset du haut 9.51 veut simplement nous enseigner que Dieu est Lui-même acteur dans ce monde, qu'Il rassure les croyants, et qu'Il interviendra en leur faveur, dans la guerre qui opposait le Prophète et les polythéistes.

Dieu intervient exceptionnellement, en envoyant des légions d’Anges pour secourir le Prophète.

Il leur informa qu’Il allait modifier le cours des événements, qu’Il allait modifier ce qui était sensé arriver sans Son intervention. Il décréta (prescrit) ainsi une autre finalité pour les croyants.

 

Dans le segment en rouge, du verset du haut : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. », Dieu ordonne au Prophète et aux croyants d’annoncer aux polythéistes qu’il n’arrivera aujourd’hui que ce qu’Allah aura décrété pour eux, et que c’est une affaire décidée.

 

Le segment "pour nous", précise qui est ciblé par ce décret Divin.

 

A l’instant présent de la guerre, Dieu décréta d’intervenir sur le champ pour secourir les Croyants.

Il ne s’agit pas d’une prédestination qui aurait été planifiée avant la création de l’humanité, comme on veut vous le faire croire.

Il s’agit ici d’une intervention Divine exceptionnelle, pour changer le cours de cet événement.

Rappelons que si tout était prédestiné au préalable, à quoi serviraient nos douaas (invocations) ?

 

Nous retrouvons ces interventions Divine exceptionnelles dans de nombreux passages Coranique, comme dans la sourate « la caverne », où Dieu décréta d’enlever la vie d’un enfant, pour le remplacer par un autre qui serait meilleur.

Ainsi, lorsque Dieu décide de modifier le cours des événements et qu’Il décrète une autre finalité, personne ne peut s’y opposer.

 

« Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a décrété pour nous. »,

 

Je vous donne un autre exemple :

Quand du haut du mont Sinaï, Dieu (swt) annonça à Moïse qu’Il interviendra pour faire sortir son peuple d’Égypte, et mettre fin à leur esclavage, ainsi, Pharaon fut complètement impuissant devant cette Puissance infinie, devant le Maître des univers. 

 

 

Revenons maintenant au sujet, celui du prétendu verset 33.40 du « dernier des Prophètes », qui a été falsifié et retiré de son contexte :

 

 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Nous avons vu dans le précédent post (cité en haut), que le Prophète avait subit une pluie de critiques en épousant la fille de son fils adoptif. 

Lorsque l’on remet le verset dans son contexte, leur traduction sonne faux, faisant comprendre ceci :

 

« Mohamed, s’est permis de se marier avec la fille de son fils adoptif, parce qu’il est le dernier Prophète » 😲🤔

 

De toute évidence, nous voyons clairement que la phrase « Mohamed est le dernier Prophète » n’est absolument pas cohérent avec le contexte du récit. Nous constatons clairement, à la lumière du discernement, que l’intervention de l’homme dans ce verset vient altérer la Parole Divine.

 

Que « Mohamed ait pu épouser cette femme, parce qu’il n’est pas le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des Prophète », est totalement absurde, digne de personnes n’ayant aucun niveau de discernement.

 

On ne peut justifier une erreur par le fait que Mohamed est le Messager et le dernier Prophète. Alors que les interdits concernent tous les hommes. Il n’ y a pas de traitement de faveur.


En effet, cette construction de phrase, telle qu’on nous l’impose, veut nous faire croire que : « parce que Mohamed est un Messager d’Allah et le dernier des Prophète, il peut faire un écart sur les règles Divine . »

 

Car l’adverbe "Mais" dans le verset (mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes) le rattache au bloc (contexte) qui le précède, et reste indissociable.

 

Or, ce n’est absolument pas ce que Dieu (swt) met en valeur dans le texte Coranique, mais plutôt que : « Mohamed, n’a pas outrepassé ses droits. Que ce droit existait déjà dans les Livres antérieurs, ce que Mohamed vient confirmer (les règles concernant le mariage), et qu’il vient certifié l’authenticité (par le sceau, ou le label) des Prophètes.

Il ne s’agit pas ici, qu’il serait le dernier.

 

C’est tellement évident, que l’on constate que les Arabes sont complètement à côté de la plaque, qu’ils sont tombés profondément dans les pièges du diable, se font téter par lui, câliner, et assurer de nombreuses promesses dans ses bras. 

 

 

 

A suivre. 

 

 

 

Suite du sujet dans ce lien :

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/4134-troisième-parrie- l’imposture-du-dernier-prophète/

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 15
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 3 heures, Hicham a dit :


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,


Suite du sujet :  L’imposture du dernier Prophète !

 

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/3898-l’imposture-du-dernier-prophète/#comment-39418

 

 

 

Deuxième partie :

 

 

 

Nous avons vu dans le post précédent (ci-dessus) que le diable se glisse dans les failles les plus imperceptibles, altère le sens des mots, et joue de cela depuis la création de ce monde, afin d’égarer l’humanité.

 

 

7.20. (…) "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels !".
7.21. Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller"

 

 

Nous avons vu que la subtilité de certains mots, comme entre « sceller » et « sceau », peut prendre une signification différente, selon le contexte.

Entreprendre de faire de l’exégèse sur un verset Coranique sans le re-situer dans son contexte, est sans aucun doute vouloir tromper l’humanité sur les intentions Divine. Et par là, finir par faire la même chose que le diable, lorqu’il dénature Dieu (swt).

 

Ainsi, l’action de « sceller une chose », n’a pas le même sens qu’un « sceau » sur une lettre, ou un « cachet » (label) sur une boisson pour que l’on reconnaisse la qualité d’un produit, ou pour authentifier l’auteur d’une lettre.

 

Prenons comme grand exemple parlant le verset ci-dessous, qui a subit de mauvaises interprétations Coraniques par les prétendus savants.
Ces derniers sont, pour la plupart, influencés par les politiques, les intérêts, et l’enrichissement personnel. Certains d’entre eux sont d’une malhonnêteté intellectuelle sans précédent.

Comprenons qu’un verset, retiré de son contexte, peut faire dire à Dieu ce que l’on veut. 

Ainsi, durant 14 siècles, des milliards de Musulmans ont blasphémé Dieu (swt), l’accusant d’être responsable de tout le mal sur Terre.

 

 

9.51. Dis ; "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance".

 

 

Ici, l’emploi du mot « prescrit » n’est pas réellement juste. Si l’on veut saisir le vrai sens de la Parole Divine, il faudrait plutôt le traduire par « décrété ».

 

Ce verset Coranique, seul et détaché de son contexte, comme on vous le présente la plupart du temps pour étayer leur théorie du destin, est utilisé pour vous faire accepter et intégrer que Dieu aurait prédestiné au préalable toute chose dans ce monde.

Que le destin serait une réalité inéluctable, que tout aurait finalement été déterminé au préalable dans ce monde, et que l’homme et le diable ne seraient finalement que des victimes du destin Divin.

Ceci a été relaté sans équivoque, dans le hadith sur Adam et Moïse, pour mettre en avant qu’Adam et entre autre le diable, ne seraient finalement que des victimes du destin Divin, dont voici un extrait :

 

 

 "0 Moïse ! Toi que Dieu a privilégié en lui révélant Son message et Sa parole, vas-tu me reprocher une chose dont Dieu a décrété que j'allais l'accomplir avant même qu'Il ne me crée ?" »

(Rapporté par sahih al-Bukhari )

 

 

Or, tout cela n’est qu’une tromperie évidente et un sortilège puissant du diable.

 

En effet, remis dans son contexte, le verset du haut 9.51 veut simplement nous enseigner que Dieu est Lui-même acteur dans ce monde, et rassure les croyants, et Il intervient en leur faveur, dans la guerre qui opposait le Prophète et les polythéistes.

Dieu intervient exceptionnellement, en envoyant des légions d’Anges pour secourir le Prophète.

Il leur informa qu’Il allait modifier le cours des événements, qu’Il allait modifier ce qui était sensé arriver sans Son intervention. Il décréta (prescrit) ainsi une autre finalité pour les croyants.

 

Dans le segment en rouge, du verset du haut : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. », Dieu ordonne au Prophète et croyants d’annoncer aux polythéistes qu’il n’arrivera aujourd’hui que ce qu’Allah aura décrété pour eux, et que c’est une affaire décidée.

 

Le segment pour nous precise qui est ciblé par ce décret Divin.

 

A l’instant présent de la guerre, Dieu décréta d’intervenir sur le champ pour secourir les Croyants.

Il ne s’agit pas d’une prédestination qui aurait été planifiée avant la création de l’humanité comme on veut vous le faire croire.

Il s’agit ici d’une intervention Divine exceptionnelle pour changer le cours de cet événement.

Rappelons,  que si tout était prédestiné au préalable, à quoi serviraient nos douaas (invocations) ?

 

Nous retrouvons ces interventions Divine exceptionnelles dans de nombreux passages Coranique, comme dans la sourate « la caverne », où Dieu décréta d’enlever la vie d’un enfant, pour le remplacer par un autre qui serait meilleur.

Ainsi, lorsque Dieu décide de modifier le cours des événements, et qu’Il décrète une autre finalité, personne ne peut s’y opposer.

 

« Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a décrété pour nous. »,

 

Je vous donne comme autre exemple, quand du haut du mont Sinaï, Dieu (swt) annonça à Moïse qu’Il interviendra pour faire sortir son peuple d’Égypte, et mettre fin à leur esclavage. Ainsi, Pharaon fut complètement impuissant devant cette Puissance infinie, devant le Maitre des univers. 

 

 

Revenons maintenant au sujet, celui du prétendu verset 33.40 du « dernier des Prophètes », qui a été falsifié et retiré de son contexte :

 

 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Nous avons vu dans le précédent post (cité en haut), que le Prophète avait subit une pluie de critiques en épousant la fille de son fils adoptif. 

Lorsqu’on remet le verset dans son contexte, leur traduction sonne faux, faisant comprendre ceci :

 

« Mohamed, s’est permis de se marier avec la fille de son fils adoptif, parce qu’il est le dernier Prophète » 😲🤔

 

De toute évidence, nous voyons clairement que la phrase « Mohamed est le dernier Prophète » n’est absolument pas cohérent avec le contexte du récit. Nous constatons clairement, à la lumière du discernement, que l’intervention de l’homme dans ce verset vient altérer la Parole Divine.

 

Que « Mohamed ait pu épouser cette femme, parce qu’il n’est pas le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des Prophète », est totalement absurde, digne de personnes n’ayant aucun niveau de discernement.

 

On ne peut justifier une erreur par le fait que Mohamed est le Messager et dernier Prophète. Alors que les interdits concerne tous les hommes, il n’ y a pas de traitement de faveur.


En effet, cette construction de phrase, telle qu’on nous l’impose, veut nous faire croire : « parce que Mohamed est un Messager d’Allah et le dernier des Prophète, il peut faire un écart sur les règles Divine . »

 

Car l’adverbe ‘’Mais’’ dans le verset (mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes)  le rattache au bloc (contexte) qui le précède, et reste indissociable.

 

Or, ce n’est absolument pas ce que Dieu (swt) met en valeur dans le texte Coranique, mais plutôt que : « Mohamed, n’a pas outrepassé ses droits. Que ce droit existait déjà dans les Livres antérieurs, ce que Mohamed vient confirmer (les règles concernant le mariage), et qu’il vient certifié l’authenticité (par le sceau ou label) des Prophètes.

Il ne s’agit pas ici , qu’il serait le dernier.

 

C’est tellement évident, que l’on constate que les Arabes sont complètement à côté de la plaque, qu’ils sont tombés profondément dans les pièges du diable, se font téter par lui, câliner, et assurer de nombreuses promesses dans ses bras. 

 

 

 

A suivre. 

 

 

Salam alaykoum,

 

Mon frère Hicham, merci infiniment.

 

Cette vérité est parfaitement clair parce qu'elle vient de Dieu ( swt ), c'est juste trop puissant, en quelques mots tous devient clair et Lumineux, EL HAMDOULILLAH

 

Qui peut argumenter contre l'évidence même, si ce n'est les fous et les pervers manipulateurs qui volé le statut d'héritier de la prophétie et qui, en même temps, répètent encore et encore qu'il n'y a plus de prophète après le Prophète Mohammed. Il n'y a rien de cohérent avec ces grands pervers, ce sont des escrocs qui aboient.

 

Que Dieu ( swt ) vous bénisse.

  • Thanks 13
Link to comment
Share on other sites

  • Members

As salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakathou Cher Frère Hicham, 

Mes chers Sœurs et Frères en Allah, 

 

Barakallaoufik Cher Frère Hicham pour tous ces enseignements Divins, qui nous dévoilent la grande stratégie  du diable qui s'est infiltrée dans tous les enseignements, après la mort du Prophète Mohammed.

Et personne n'a vu venir cette grande attaque du diable avant vous !

La plupart se croient à  l'abri de toute attaque ou de tout égarement, parcequ'ils ont fait la chahada et qu'ils prononcent: la ilaha illallah ...

 

Il est temps que les Croyants prennent conscience que le diable est réellement notre plus grand ennemi, qu'il est très actif, et qu'il a une armée avec lui, dont leur objectif est qu'aucun homme n'adore Dieu.

 

Jamais les croyants ne seront protégés contre ces démons, tant qu'ils continueront de cautionner, de suivre, et d'enseigner ce qui est contraire à  Dieu, dont tous les mensonges et blasphèmes cités ci-dessous, qu'on nous vend comme des vérités venant de Dieu :

 

Le destin, la lapidation, les mains coupées,  le châtiment de la tombe, le Dajal, le retour de Jesus et toutes les autres légendes qui ne sont que des infiltrations du diable, introduits dans les enseignements de Dieu.

Tous ces mensonges et blasphèmes sont à bannir, et à dénoncer avec force.

 

Que ceux qui cherchent réellement la Satisfaction de Dieu et le chemin de La Vérité, qu'ils ouvrent leur cœur et méditent sur les grands sujets et enseignements de notre Frère Hicham.

Et ces Puissants et lumineux enseignements ne sont autres que des Révélations descendues de Dieu, transmises à Son Messager de la fin des temps, le Prophète Hicham.

Il n'y a que ceux qui s'entêteront dans leur égarement et dans les ténèbres qui ne reconnaîtront pas cette Vérité, si évidente. 

 

Il est de la plus haute importance pour chacun de nous, de ne pas tomber dans les subtiles pièges du diable, qu'il a savament ficelé depuis la création d'Adam.

Nous devons faire l'effort d'une réflexion personnelle approfondie, pour trouver le meilleur chemin pour gagner l'agrément de Dieu. 

Et quel meilleur chemin à suivre que celui du Messager de Dieu, envoyé aujourd'hui, pour nous sauver de la grande perdition éternelle ?

 

Que Dieu vous bénisse. 

  • Thanks 12
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 5 heures, Hicham a dit :


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,


Suite du sujet :  L’imposture du dernier Prophète !

 

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/3898-l’imposture-du-dernier-prophète/#comment-39418

 

 

 

Deuxième partie :

 

 

 

Nous avons vu dans le post précédent (ci-dessus) que le diable se glisse dans les failles les plus imperceptibles, altère le sens des mots, et joue de cela depuis la création de ce monde, afin d’égarer l’humanité.

 

 

7.20. (…) "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels !".
7.21. Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller"

 

 

Nous avons vu que la subtilité de certains mots, comme entre « sceller » et « sceau », peut prendre une signification différente, selon le contexte.

Entreprendre de faire de l’exégèse sur un verset Coranique sans le re-situer dans son contexte, est sans aucun doute vouloir tromper l’humanité sur les intentions Divine. Et par là, finir par faire la même chose que le diable, lorqu’il dénature Dieu (swt).

 

Ainsi, l’action de « sceller une chose », n’a pas le même sens qu’un « sceau » sur une lettre, ou un « cachet » (label) sur une boisson pour que l’on reconnaisse la qualité d’un produit, ou pour authentifier l’auteur d’une lettre.

 

Prenons comme grand exemple parlant le verset ci-dessous, qui a subit de mauvaises interprétations Coraniques par les prétendus savants.
Ces derniers sont, pour la plupart, influencés par les politiques, les intérêts, et l’enrichissement personnel. Certains d’entre eux sont d’une malhonnêteté intellectuelle sans précédent.

Comprenons qu’un verset, retiré de son contexte, peut faire dire à Dieu ce que l’on veut. 

Ainsi, durant 14 siècles, des milliards de Musulmans ont blasphémé Dieu (swt), l’accusant d’être responsable de tout le mal sur Terre.

 

 

9.51. Dis ; "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance".

 

 

Ici, l’emploi du mot « prescrit » n’est pas réellement juste. Si l’on veut saisir le vrai sens de la Parole Divine, il faudrait plutôt le traduire par « décrété ».

 

Ce verset Coranique, seul et détaché de son contexte, comme on vous le présente la plupart du temps pour étayer leur théorie du destin, est utilisé pour vous faire accepter et intégrer que Dieu aurait prédestiné au préalable toute chose dans ce monde.

Que le destin serait une réalité inéluctable, que tout aurait finalement été déterminé au préalable dans ce monde, et que l’homme et le diable ne seraient finalement que des victimes du destin Divin.

Ceci a été relaté sans équivoque, dans le hadith sur Adam et Moïse, pour mettre en avant qu’Adam et entre autre le diable, ne seraient finalement que des victimes du destin Divin, dont voici un extrait :

 

 

 "0 Moïse ! Toi que Dieu a privilégié en lui révélant Son message et Sa parole, vas-tu me reprocher une chose dont Dieu a décrété que j'allais l'accomplir avant même qu'Il ne me crée ?" »

(Rapporté par sahih al-Bukhari )

 

 

Or, tout cela n’est qu’une tromperie évidente et un sortilège puissant du diable.

 

En effet, remis dans son contexte, le verset du haut 9.51 veut simplement nous enseigner que Dieu est Lui-même acteur dans ce monde, qu'Il rassure les croyants, et qu'Il intervient en leur faveur dans la guerre qui opposait le Prophète et les polythéistes.

Dieu intervint exceptionnellement, en envoyant des légions d’Anges pour secourir le Prophète.

Il leur informa qu’Il allait modifier le cours des événements, qu’Il allait modifier ce qui était sensé arriver sans Son intervention. Il décréta (prescrit) ainsi une autre finalité pour les croyants.

 

Dans le segment en rouge, du verset du haut : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. », Dieu ordonne au Prophète et aux croyants d’annoncer aux polythéistes qu’il n’arrivera aujourd’hui que ce qu’Allah aura décrété pour eux, et que c’est une affaire décidée.

 

Le segment "pour nous", précise qui est ciblé par ce décret Divin.

 

A l’instant présent de la guerre, Dieu décréta d’intervenir sur le champ pour secourir les Croyants.

Il ne s’agit pas d’une prédestination qui aurait été planifiée avant la création de l’humanité comme on veut vous le faire croire.

Il s’agit ici d’une intervention Divine exceptionnelle pour changer le cours de cet événement.

Rappelons que si tout était prédestiné au préalable, à quoi serviraient nos douaas (invocations) ?

 

Nous retrouvons ces interventions Divine exceptionnelles, dans de nombreux passages Coranique, comme dans la sourate « la caverne », où Dieu décréta d’enlever la vie d’un enfant, pour le remplacer par un autre qui serait meilleur.

Ainsi, lorsque Dieu décide de modifier le cours des événements et qu’Il décrète une autre finalité, personne ne peut s’y opposer.

 

« Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a décrété pour nous. »,

 

Je vous donne comme autre exemple :

Quand du haut du mont Sinaï, Dieu (swt) annonça à Moïse qu’Il interviendra pour faire sortir son peuple d’Égypte, et mettre fin à leur esclavage. Ainsi, Pharaon fut complètement impuissant devant cette Puissance infinie, devant le Maitre des univers. 

 

 

Revenons maintenant au sujet, celui du prétendu verset 33.40 du « dernier des Prophètes », qui a été falsifié et retiré de son contexte :

 

 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Nous avons vu dans le précédent post (cité en haut), que le Prophète avait subit une pluie de critiques en épousant la fille de son fils adoptif. 

Lorsqu’on remet le verset dans son contexte, leur traduction sonne faux, faisant comprendre ceci :

 

« Mohamed, s’est permis de se marier avec la fille de son fils adoptif, parce qu’il est le dernier Prophète » 😲🤔

 

De toute évidence, nous voyons clairement que la phrase « Mohamed est le dernier Prophète » n’est absolument pas cohérent avec le contexte du récit. Nous constatons clairement, à la lumière du discernement, que l’intervention de l’homme dans ce verset vient altérer la Parole Divine.

 

Que « Mohamed ait pu épouser cette femme, parce qu’il n’est pas le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des Prophète », est totalement absurde, digne de personnes n’ayant aucun niveau de discernement.

 

On ne peut justifier une erreur par le fait que Mohamed est le Messager et dernier Prophète. Alors que les interdits concernent tous les hommes. Il n’ y a pas de traitement de faveur.


En effet, cette construction de phrase, telle qu’on nous l’impose, veut nous faire croire : « parce que Mohamed est un Messager d’Allah et le dernier des Prophète, il peut faire un écart sur les règles Divine . »

 

Car l’adverbe ‘’Mais’’ dans le verset (mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes)  le rattache au bloc (contexte) qui le précède, et reste indissociable.

 

Or, ce n’est absolument pas ce que Dieu (swt) met en valeur dans le texte Coranique, mais plutôt que : « Mohamed, n’a pas outrepassé ses droits. Que ce droit existait déjà dans les Livres antérieurs, ce que Mohamed vient confirmer (les règles concernant le mariage), et qu’il vient certifié l’authenticité (par le sceau ou label) des Prophètes.

Il ne s’agit pas ici, qu’il serait le dernier.

 

C’est tellement évident, que l’on constate que les Arabes sont complètement à côté de la plaque, qu’ils sont tombés profondément dans les pièges du diable, se font téter par lui, câliner, et assurer de nombreuses promesses dans ses bras. 

 

 

 

A suivre. 

 

 

Salam Aleykoum Mon Cher Frère Hicham, ainsi que ma famille

 

Barak'Allah oufik pour cet enseignement clair et facile à comprendre.

 

Allah (swt) intervient de manière exceptionnelle pour certains événements, alors que nos "pieux prédécesseurs" disent comme satan le trompeur, qu'Allah (swt) intervient toujours.... de cette manière ils valident leur théorie du destin.

Qu'Allah (swt) rétablisse la vérité, et anéantisse toutes leurs falsification et tromperies incha'Allah

 

Qu'Allah (swt) vous bénisse

  • Thanks 12
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam u alikum cher frère Hicham, mes frères et soeur

 

Ce post est tres puissant, grâce à Allah qui vient toijours rétablir la vérité par le biais de ses Elus.

 

La subtilité et le détail utilisé par le diable est tres sournois et dangereux pour le croyant.

Ce n'est pas un hasard si Dieu nous prévient qu'il est notre ennemi déclaré.

 

Il a tellement fait en sorte que le croyant issu de la communauté de Mohammed croit qu'il est le meilleur de tous les croyants. Pire, que les autres sont devenu mécréant car n'adhère pas à leur croyance. Croyance qui a délaissé la vérité divine pour un amas de contes et légende certifié authentique par je ne sais qui. Mais le "sceau" de l'authenticité de ces hadiths est bien là cette fois...

Cette communauté dans la grande majorité a tellement pris le melon par rapport aux autres qu'il faut une intervention Divine pour les faire revenir, pour ceux qui ont encore une once de réflexion et de lumière.

Cette intervention Divine se concrétise par l'envoi d'un Messager. Allah dans Sa grande Miséricorde nous accorde encore la possibilité de revenir à lui.

Alors mettons l'ego de côté, celui qui dit qu'on est les meilleurs, les plus beaux, les plus intelligents et les plus véridiques pour se remettre en question et revenir humblement à Lui

 

Que Dieu vous bénisse 

  • Thanks 12
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 16 heures, Hicham a dit :


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,


Suite du sujet :  L’imposture du dernier Prophète !

 

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/3898-l’imposture-du-dernier-prophète/#comment-39418

 

 

 

Deuxième partie :

 

 

 

Nous avons vu dans le post précédent (ci-dessus) que le diable se glisse dans les failles les plus imperceptibles, altère le sens des mots, et joue de cela depuis la création de ce monde, afin d’égarer l’humanité.

 

 

7.20. (…) "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels !".
7.21. Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller"

 

 

Nous avons vu que la subtilité de certains mots, comme entre « sceller » et « sceau », peut prendre une signification différente, selon le contexte.

Entreprendre de faire de l’exégèse sur un verset Coranique sans le re-situer dans son contexte, est sans aucun doute vouloir tromper l’humanité sur les intentions Divine. Et par là, finir par faire la même chose que le diable, lorqu’il dénature Dieu (swt).

 

Ainsi, l’action de « sceller une chose », n’a pas le même sens qu’un « sceau » sur une lettre, ou un « cachet » (label) sur une boisson pour que l’on reconnaisse la qualité d’un produit, ou pour authentifier l’auteur d’une lettre.

 

Prenons comme grand exemple parlant le verset ci-dessous, qui a subit de mauvaises interprétations Coraniques par les prétendus savants.
Ces derniers sont, pour la plupart, influencés par les politiques, les intérêts, et l’enrichissement personnel. Certains d’entre eux sont d’une malhonnêteté intellectuelle sans précédent.

Comprenons qu’un verset, retiré de son contexte, peut faire dire à Dieu ce que l’on veut. 

Ainsi, durant 14 siècles, des milliards de Musulmans ont blasphémé Dieu (swt), l’accusant d’être responsable de tout le mal sur Terre.

 

 

9.51. Dis ; "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance".

 

 

Ici, l’emploi du mot « prescrit » n’est pas réellement juste. Si l’on veut saisir le vrai sens de la Parole Divine, il faudrait plutôt le traduire par « décrété ».

 

Ce verset Coranique, seul et détaché de son contexte, comme on vous le présente la plupart du temps pour étayer leur théorie du destin, est utilisé pour vous faire accepter et intégrer que Dieu aurait prédestiné au préalable toute chose dans ce monde.

Que le destin serait une réalité inéluctable, que tout aurait finalement été déterminé au préalable dans ce monde, et que l’homme et le diable ne seraient finalement que des victimes du destin Divin.

Ceci a été relaté sans équivoque, dans le hadith sur Adam et Moïse, pour mettre en avant qu’Adam et entre autre le diable, ne seraient finalement que des victimes du destin Divin, dont voici un extrait :

 

 

 "0 Moïse ! Toi que Dieu a privilégié en lui révélant Son message et Sa parole, vas-tu me reprocher une chose dont Dieu a décrété que j'allais l'accomplir avant même qu'Il ne me crée ?" »

(Rapporté par sahih al-Bukhari )

 

 

Or, tout cela n’est qu’une tromperie évidente et un sortilège puissant du diable.

 

En effet, remis dans son contexte, le verset du haut 9.51 veut simplement nous enseigner que Dieu est Lui-même acteur dans ce monde, qu'Il rassure les croyants, et qu'Il interviendra en leur faveur dans la guerre qui opposait le Prophète et les polythéistes.

Dieu intervient exceptionnellement, en envoyant des légions d’Anges pour secourir le Prophète.

Il leur informa qu’Il allait modifier le cours des événements, qu’Il allait modifier ce qui était sensé arriver sans Son intervention. Il décréta (prescrit) ainsi une autre finalité pour les croyants.

 

Dans le segment en rouge, du verset du haut : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. », Dieu ordonne au Prophète et aux croyants d’annoncer aux polythéistes qu’il n’arrivera aujourd’hui que ce qu’Allah aura décrété pour eux, et que c’est une affaire décidée.

 

Le segment "pour nous", précise qui est ciblé par ce décret Divin.

 

A l’instant présent de la guerre, Dieu décréta d’intervenir sur le champ pour secourir les Croyants.

Il ne s’agit pas d’une prédestination qui aurait été planifiée avant la création de l’humanité comme on veut vous le faire croire.

Il s’agit ici d’une intervention Divine exceptionnelle pour changer le cours de cet événement.

Rappelons que si tout était prédestiné au préalable, à quoi serviraient nos douaas (invocations) ?

 

Nous retrouvons ces interventions Divine exceptionnelles, dans de nombreux passages Coranique, comme dans la sourate « la caverne », où Dieu décréta d’enlever la vie d’un enfant, pour le remplacer par un autre qui serait meilleur.

Ainsi, lorsque Dieu décide de modifier le cours des événements et qu’Il décrète une autre finalité, personne ne peut s’y opposer.

 

« Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a décrété pour nous. »,

 

Je vous donne comme autre exemple :

Quand du haut du mont Sinaï, Dieu (swt) annonça à Moïse qu’Il interviendra pour faire sortir son peuple d’Égypte, et mettre fin à leur esclavage. Ainsi, Pharaon fut complètement impuissant devant cette Puissance infinie, devant le Maitre des univers. 

 

 

Revenons maintenant au sujet, celui du prétendu verset 33.40 du « dernier des Prophètes », qui a été falsifié et retiré de son contexte :

 

 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Nous avons vu dans le précédent post (cité en haut), que le Prophète avait subit une pluie de critiques en épousant la fille de son fils adoptif. 

Lorsqu’on remet le verset dans son contexte, leur traduction sonne faux, faisant comprendre ceci :

 

« Mohamed, s’est permis de se marier avec la fille de son fils adoptif, parce qu’il est le dernier Prophète » 😲🤔

 

De toute évidence, nous voyons clairement que la phrase « Mohamed est le dernier Prophète » n’est absolument pas cohérent avec le contexte du récit. Nous constatons clairement, à la lumière du discernement, que l’intervention de l’homme dans ce verset vient altérer la Parole Divine.

 

Que « Mohamed ait pu épouser cette femme, parce qu’il n’est pas le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des Prophète », est totalement absurde, digne de personnes n’ayant aucun niveau de discernement.

 

On ne peut justifier une erreur par le fait que Mohamed est le Messager et dernier Prophète. Alors que les interdits concernent tous les hommes. Il n’ y a pas de traitement de faveur.


En effet, cette construction de phrase, telle qu’on nous l’impose, veut nous faire croire : « parce que Mohamed est un Messager d’Allah et le dernier des Prophète, il peut faire un écart sur les règles Divine . »

 

Car l’adverbe ‘’Mais’’ dans le verset (mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes)  le rattache au bloc (contexte) qui le précède, et reste indissociable.

 

Or, ce n’est absolument pas ce que Dieu (swt) met en valeur dans le texte Coranique, mais plutôt que : « Mohamed, n’a pas outrepassé ses droits. Que ce droit existait déjà dans les Livres antérieurs, ce que Mohamed vient confirmer (les règles concernant le mariage), et qu’il vient certifié l’authenticité (par le sceau ou label) des Prophètes.

Il ne s’agit pas ici, qu’il serait le dernier.

 

C’est tellement évident, que l’on constate que les Arabes sont complètement à côté de la plaque, qu’ils sont tombés profondément dans les pièges du diable, se font téter par lui, câliner, et assurer de nombreuses promesses dans ses bras. 

 

 

 

A suivre. 

 

 

Salem Alaykoum,

 

Barakallahoufik mon frère Hicham pour ce puissant enseignement. Gloire à Dieu (swt) tout puissant.

Beaucoup de personne à qui je relate les fait du passé, entre autre sur les atrocités qu’ont subit le prophète Mohammed (sws) et sa famille (paix et bénédiction sur eux), ceux qui entraîner la malédiction sur notre communauté jusqu’à aujourd’hui ont du mal à y croire. Je leurs dit d’aller faire des recherche et de voir de leurs propre yeux. Beaucoup sont dans un état second, et persiste dans leurs entêtements. Le diable est un ennemi redoutable et pour beaucoup, ont sous estimé ces capacités, voir l’oublier. Aujourd’hui grâce à Dieu (swt) par l’intermédiaire de son messager nous sommes sorti de cette état second et essayer à notre tour de faire réfléchir les gens. Hier soir un frère, m’a dit Al hamdoulilah !! Ça fait un bien fou de prier à l’heure et quand je vais rentrer chez moi je serai serein. Car pour lui c’était compliqué de prier au boulot, je lui montrer que c’était possible, car nul contrainte en religion. Grâce à Dieu (swt) certains d’entre eux prient à l’heure, tout en étant sur leurs lieu de travail. 
Que Dieu (swt) guide tout ceux qui le recherche sincèrement Incha’Allah.

 

Que Dieu (swt) est récompense mon frère, de la plus belle des récompense ici-bas, comme dans l’au delà Incha’Allah.

 

Que Dieu (swt) vous bénisse et vous protège, ainsi que vos proches Incha’Allah.

  • Thanks 11
Link to comment
Share on other sites

  • Admin changed the title to Suite du sujet - L’imposture du dernier Prophète !
  • Hicham featured and pinned this topic
  • Members

Salem Aleykoum Cher frère Hicham et mes chers frères et sœurs.

 

Quel enseignement puissant! Nul doute que la vérité éclatera et que beaucoup regrettons leur blasphèmes et trahisons envers Dieu swt. Car ceci est extrêmement grave, et cela a donné les résultats que nous vivons aujourd'hui. Un enfer sur terre!

Où Dieu swt et tous ses bienfaits, qu'Il nous a offert, sur lesquels nous devrions méditer, ont été remplacés par toute sorte d'adoration éphémères et sans aucun sens.

 

Nous voyons clairement que ces outils utilisés par le diable que dénonce frère Hicham, sont à l'instar de ce que nous vivons dans nos quotidiens, entourés de personnes dont le coeur a dévié vers ce qui n'est pas approuvable par Dieu swt.

 

Nos dirigeants utilisent ces mêmes subtilités, ces transformations de l'histoire (sortie du contexte), les mots, la manipulation, la sournoiserie, la supercherie, la traîtrise. Le procédé est exactement le même, que pour détruire et transformer les paroles de Dieu dans ses Livres Divin.

Nous avons été encerclé de toutes parts.

 

Les gens qui approuvent également le blâmable et pointe du doigt la moralité. 

Tout a été inversé, et le cerveau de l'homme a été parasité a force d'être torturé de la sorte depuis des siècles et des siècles. 

Cela s'appelle du contrôle mental qui a amené l'être humain a en perdre son raisonnement et discernement. Et nous vivons de la pur folie.

 

Que Dieu anéantisse tous tous les mensonges et le mal de ce monde. 

Que Dieu reprenne les reines de chaque chose, et triomphe de sa Puissance, afin que Sa Gloire lui soit rendue.

  • Thanks 9
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham (a.s).

Salam Aleykoum, mes chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

 

Barakallahoufik, cher Frère Hicham (a.s), pour ce lumineux et puissant poste et enseignement.

 

Comme toujours, mon cher Frère Hicham (a.s), les exemples que tu prends sont toujours clairs et limpides.

 

Heureusement que tu es là pour nous enseigner les contextes dans lesquels les versets coraniques ont été révélés.

 

Dieu (s.w.t) a averti ses créatures, le diable est un ennemi pour nous. Or les prétentieux et vaniteux dans notre communauté sont tombés dans tous les pièges tendus par le maudit.

 

La communauté a sombré dans les ténèbres depuis 14 siècles suite la désobéissance des directives du Prophète (s.a.w.s) et le massacre de Sa Sainte Famille (a.s) par les hypocrites. 

 

Aujourd’hui, Dieu (s.w.t) le Tout Miséricordieux a envoyé Son Elu (a.s) pour rétablir la vérité sur la religion et guider la communauté vers la Lumière afin qu’elle quitte les ténèbres.

 

Je souhaite de tout cœur que les membres de notre communauté se ressaisissent et suivent notre cher Frère Hicham (a.s) en cette Fin des Temps.

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham (a.s).                               

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Members
Le 25/02/2022 à 17:56, Hicham a dit :


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,


Suite du sujet :  L’imposture du dernier Prophète !

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/3898-l’imposture-du-dernier-prophète/

 

 

 

Deuxième partie :

 

 

 

Nous avons vu dans le post précédent (ci-dessus) que le diable se glisse dans les failles les plus imperceptibles, altère le sens des mots, et joue de cela depuis la création de ce monde, afin d’égarer l’humanité.

 

 

7.20. (…) "Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels !".
7.21. Et il leur jura : "Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller"

 

 

Nous avons vu que la subtilité de certains mots, comme entre « sceller » et « sceau », peut prendre une signification différente, selon le contexte.

Entreprendre de faire de l’exégèse sur un verset Coranique sans le re-situer dans son contexte, est sans aucun doute vouloir tromper l’humanité sur les intentions Divine. Et par là, finir par faire la même chose que le diable, lorsqu’il dénature Dieu (swt).

 

Ainsi, l’action de « sceller une chose », n’a pas le même sens qu’un « sceau » sur une lettre, ou un « cachet » (label) sur une boisson pour que l’on reconnaisse la qualité d’un produit, ou pour authentifier l’auteur d’une lettre.

 

Prenons comme grand exemple parlant le verset ci-dessous, qui a subit de mauvaises interprétations Coraniques par les prétendus savants.
Ces derniers sont, pour la plupart, influencés par les politiques, les intérêts, et l’enrichissement personnel. Certains d’entre eux sont d’une malhonnêteté intellectuelle sans précédent.

Comprenons qu’un verset, retiré de son contexte, peut faire dire à Dieu ce que l’on veut. 

Ainsi, durant 14 siècles, des milliards de Musulmans ont blasphémé Dieu (swt), l’accusant d’être responsable de tout le mal sur Terre.

 

 

9.51. Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance".

 

 

Ici, l’emploi du mot « prescrit » n’est pas réellement juste. Si l’on veut saisir le vrai sens de la Parole Divine, il faudrait plutôt le traduire par « décrété ».

 

Ce verset Coranique, seul et détaché de son contexte, comme on vous le présente la plupart du temps pour étayer leur théorie du destin, est utilisé pour vous faire accepter et intégrer que Dieu aurait prédestiné au préalable toute chose dans ce monde.

Que le destin serait une réalité inéluctable, que tout aurait finalement été déterminé au préalable dans ce monde, et que l’homme et le diable ne seraient finalement que des victimes du destin Divin.

Ceci a été relaté sans équivoque, dans le hadith sur Adam et Moïse, pour mettre en avant qu’Adam et entre autre le diable, ne seraient finalement que des victimes du destin Divin, dont voici un extrait :

 

 

 "0 Moïse ! Toi que Dieu a privilégié en lui révélant Son message et Sa parole, vas-tu me reprocher une chose dont Dieu a décrété que j'allais l'accomplir avant même qu'Il ne me crée ?" »

(Rapporté par sahih al-Bukhari)

 

 

Or, tout cela n’est qu’une tromperie évidente et un sortilège puissant du diable.

 

En effet, remis dans son contexte, le verset du haut 9.51 veut simplement nous enseigner que Dieu est Lui-même acteur dans ce monde, qu'Il rassure les croyants, et qu'Il interviendra en leur faveur, dans la guerre qui opposait le Prophète et les polythéistes.

Dieu intervient exceptionnellement, en envoyant des légions d’Anges pour secourir le Prophète.

Il leur informa qu’Il allait modifier le cours des événements, qu’Il allait modifier ce qui était sensé arriver sans Son intervention. Il décréta (prescrit) ainsi une autre finalité pour les croyants.

 

Dans le segment en rouge, du verset du haut : « Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. », Dieu ordonne au Prophète et aux croyants d’annoncer aux polythéistes qu’il n’arrivera aujourd’hui que ce qu’Allah aura décrété pour eux, et que c’est une affaire décidée.

 

Le segment "pour nous", précise qui est ciblé par ce décret Divin.

 

A l’instant présent de la guerre, Dieu décréta d’intervenir sur le champ pour secourir les Croyants.

Il ne s’agit pas d’une prédestination qui aurait été planifiée avant la création de l’humanité, comme on veut vous le faire croire.

Il s’agit ici d’une intervention Divine exceptionnelle, pour changer le cours de cet événement.

Rappelons que si tout était prédestiné au préalable, à quoi serviraient nos douaas (invocations) ?

 

Nous retrouvons ces interventions Divine exceptionnelles dans de nombreux passages Coranique, comme dans la sourate « la caverne », où Dieu décréta d’enlever la vie d’un enfant, pour le remplacer par un autre qui serait meilleur.

Ainsi, lorsque Dieu décide de modifier le cours des événements et qu’Il décrète une autre finalité, personne ne peut s’y opposer.

 

« Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a décrété pour nous. »,

 

Je vous donne un autre exemple :

Quand du haut du mont Sinaï, Dieu (swt) annonça à Moïse qu’Il interviendra pour faire sortir son peuple d’Égypte, et mettre fin à leur esclavage, ainsi, Pharaon fut complètement impuissant devant cette Puissance infinie, devant le Maître des univers. 

 

 

Revenons maintenant au sujet, celui du prétendu verset 33.40 du « dernier des Prophètes », qui a été falsifié et retiré de son contexte :

 

 

33.40. Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient.

 

 

Nous avons vu dans le précédent post (cité en haut), que le Prophète avait subit une pluie de critiques en épousant la fille de son fils adoptif. 

Lorsque l’on remet le verset dans son contexte, leur traduction sonne faux, faisant comprendre ceci :

 

« Mohamed, s’est permis de se marier avec la fille de son fils adoptif, parce qu’il est le dernier Prophète » 😲🤔

 

De toute évidence, nous voyons clairement que la phrase « Mohamed est le dernier Prophète » n’est absolument pas cohérent avec le contexte du récit. Nous constatons clairement, à la lumière du discernement, que l’intervention de l’homme dans ce verset vient altérer la Parole Divine.

 

Que « Mohamed ait pu épouser cette femme, parce qu’il n’est pas le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des Prophète », est totalement absurde, digne de personnes n’ayant aucun niveau de discernement.

 

On ne peut justifier une erreur par le fait que Mohamed est le Messager et le dernier Prophète. Alors que les interdits concernent tous les hommes. Il n’ y a pas de traitement de faveur.


En effet, cette construction de phrase, telle qu’on nous l’impose, veut nous faire croire que : « parce que Mohamed est un Messager d’Allah et le dernier des Prophète, il peut faire un écart sur les règles Divine . »

 

Car l’adverbe "Mais" dans le verset (mais le messager d’Allah et le dernier des prophètes) le rattache au bloc (contexte) qui le précède, et reste indissociable.

 

Or, ce n’est absolument pas ce que Dieu (swt) met en valeur dans le texte Coranique, mais plutôt que : « Mohamed, n’a pas outrepassé ses droits. Que ce droit existait déjà dans les Livres antérieurs, ce que Mohamed vient confirmer (les règles concernant le mariage), et qu’il vient certifié l’authenticité (par le sceau, ou le label) des Prophètes.

Il ne s’agit pas ici, qu’il serait le dernier.

 

C’est tellement évident, que l’on constate que les Arabes sont complètement à côté de la plaque, qu’ils sont tombés profondément dans les pièges du diable, se font téter par lui, câliner, et assurer de nombreuses promesses dans ses bras. 

 

 

 

A suivre. 

 

 

Salam alaykum frère hicham frères et sœurs 

j’ai fait des copiées coller de vos enseignements à mon mari  sur l’imposture du dernier prophète 

l’imposture sur jésus 

sur le dajjal 

en vain il crois pas du tout 

il a quand même pris la peine de lire 

et depuis il me dis depuis que je suis sur ce site que je suis égarée 😂 que j’ai changé de religion j’ai beau lui expliquer qu’il n’y a qu’une seule depuis le début c’est d’être soumis au Seigneur de l’univers, ( islam) il me dit que je suis devenue mécréante .

mon Dieu comment ne pas être convaincu par cette science qu’on a jamais lu nul part , il faut vraiment être dans le coma , dans un égarement extrêmement profond 

et oui il est encore dans la malédiction , il n’y a que le Seigneur de l’univers qui peu le réveiller et pour couronner le tout il me dis qu’il invoque  Allah pour moi me faire revenir à la raison, il devrais plutôt l’invoquer pour lui de le guider vers la vérité .

je prend mon mal en patience 

qu’Allah le guide et guide l’humanité.

 

  • Thanks 5
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.