Jump to content

L’histoire absolument à connaître, pour comprendre la malédiction qui est tombée sur cette communauté.


Hicham
 Share

Recommended Posts

  • Administrators

L’histoire absolument à connaître, pour comprendre la malédiction qui est tombée sur cette communauté.
 

 

 

 

 

 

Suite du sujet dans ce lien :

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/4140-omar-ben-khatab-ne-s’excusa-jamais-auprès-du-prophète/

 

 

 

  • Thanks 15
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Le 18/06/2022 à 07:58, Hicham a dit :

L’histoire absolument à connaître, pour comprendre la malédiction qui est tombée sur cette communauté.
 

 

 

 

Salam alaykoum,

 

Mon frère Hicham, merci infiniment.

 

J'ai une question pour les gens de l'ombre :

 

Que pensez-vous de vos responsables religieux qui n'évoquent jamais cette événement majeur ?

 

Pour moi, il est certain qu'il faut être un très grand TRAÎTRE ( ou un vaurien ) pour cacher le comportement diabolique de certains " compagnons " envers le Prophète Mohammed, et il faut être encore plus détestable pour l'évoquer en justifiant le comportement de ces " compagnons ".

 

Que vous faut-il de plus pour comprendre qu'ils sont très malhonnêtes ?

 

Vraiment ! Vous comptez sur eux pour vous guider !?

 

Regardez, comment ils placent 'omar le traître au dessus du Prophète Mohammed, c'est 'omar qui guide un Prophète de Dieu :

 

 

 

 

Par retenue, je ne vais pas utiliser l'expression du bled " tfou 'ly'om "

 

 

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 2 heures, Yaïl a dit :

Salam alaykoum,

 

Mon frère Hicham, merci infiniment.

 

J'ai une question pour les gens de l'ombre :

 

Que pensez-vous de vos responsables religieux qui n'évoquent jamais cette événement majeur ?

 

Pour moi, il est certain qu'il faut être un très grand TRAÎTRE ( ou un vaurien ) pour cacher le comportement diabolique de certains " compagnons " envers le Prophète Mohammed, et il faut être encore plus détestable pour l'évoquer en justifiant le comportement de ces " compagnons ".

 

Que vous faut-il de plus pour comprendre qu'ils sont très malhonnêtes ?

 

Vraiment ! Vous comptez sur eux pour vous guider !?

 

Regardez, comment ils placent 'omar le traître au dessus du Prophète Mohammed, c'est 'omar qui guide un Prophète de Dieu :

 

 

 

 

Par retenue, je ne vais pas utiliser l'expression du bled " tfou 'ly'om "

 

 

Salam Alaykoum mon frère Hicham, mes frères et sœurs.

 

Qu’elle saint se Omar, le diable le fuyait, il aurait pu être prophète, tellement il pleurer car c’était un hypersensible très très miséricordieux il avait les traces des larmes sur son visage soubanallah !
 

Allahou akbar ! Qu’elle saint homme !

 

Il était si parfait qu’il s’opposa a la décision du prophètes et le traita ainsi de posséder d’après le texte en arabe en l’empêchant de rédiger son testament, n’assista pas à son enterrement et s’en prit violemment a sa fille Fatima la violenta et lui fit perdre son enfant mais eux continueront a dire qu’il était parfait de chez parfait.

 

Tout va bien dans le meilleur des mondes à les écouter.


Les salafouites ne sont pas prêt de lâcher leur idole vénéré Omar le grand nerveux conquérant eux mêmes se reconnaissent en lui, c’est l’archétype même du colonisateur Arabe sans foi ni loi qui rafle tout sur son passage.

 

  • Thanks 7
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam alaykoum mon Frère

Salam alaykoum Frères et Soeurs,

 

Les derniers jours du Prophète (saws) L'Histoire dont on a jamais entendu parler dans les mosquées, pourtant cette Histoire est raconté par cet auteur qu'ils aiment tant, Boukhari. Elle montre que les "compagnons" se sont rebellés et n'ont pas laissé le Prophète écrire ses recommandations. Le Prophète (sws) leur a pourtant dit " ... Je vais vous écrire quelque chose après laquelle vous ne vous perdrez jamais"

 

Concernant Omar, je savais que ces salafis le comparait à des Prophètes mais je ne savais pas qu'ils pousseraient leur folie en le comparant à Dieu, en disant " que Quand Omar dit une chose, elle est" 😯

 

Ci-dessous un hadith que j'ai trouvé aujourd'hui, une nouvelle fois ils font mentir le Prophète (saws) en disant que le diable ne reste pas en présence d'Omar.

Donc d'après ces gens, le diable ne fuit pas devant le Messager et Prophète de Dieu (saws) mais il fuit devant un simple homme qui n'a pas ces statuts

 

 

Buraydah (qu’Allah l’agrée) relate : « Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) sortit pour certaines de ses expéditions militaires ; lorsqu’il revint, une jeune servante noire vint à lui et lui dit : " Ô Messager d’Allah ! J’avais formulé comme vœu que si Allah te ramenait sain et sauf, je jouerai du tambourin (« Ad-Duff ») devant toi et que je chanterai ! " Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) dit alors : " Si tu en avais fait le vœu, alors joue pour moi. Sinon, ne le fait pas ! " Elle se mit alors à jouer du tambourin et, pendant qu’elle jouait, Abû Bakr entra. Ensuite, et toujours pendant qu’elle jouait, ce fut ‘Alî qui entra, puis ‘Uthmân entra alors qu’elle jouait encore. Enfin, ‘Umar entra. Là, elle jeta le tambourin sous son postérieur et s’assit sur lui ! Le Messager d’Allah (sur lui la paix et le salut) dit alors : " Satan a certes peur de toi ô ‘Umar ! J’étais assis et elle jouait du tambourin ; puis Abû Bakr est entré et elle jouait du tambourin ; ensuite, ‘Alî est entré et elle jouait du tambourin, puis ‘Uthmân est entré et elle jouait du tambourin. Mais lorsque toi tu es entré, ô ‘Umar, elle a jeté le tambourin ! " »  

  • Thanks 7
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Au final lors de cette événement il n’y avait que les femmes du prophète saws qui ont eu un bon comportement en demandant a ses compagnons de lui obeir quand il demandait de quoi écrire.

 

Omar furieux les traita indirectement de tentatrices car il les compara aux femmes qui voulaient séduire Joseph !

 

C’est déclarations sont extrêmement grave !

 

D’ou la réponse du prophète qui le remit en place en lui disant de les laisser tranquille et qu’elles étaient mieux qu’eux.

 

C’est incroyable de tel récit et très choquant pourtant tout est bien là référencé dans les sources islamique alors pourquoi se silence de nos responsables religieux sur ces événements ?

 

Pourquoi une tel haine envers le prophète (sws) et pourquoi l’avoir l’empêcher d’accomplir sa mission ?

 

 

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Satan a certes peur de toi ô ‘Umar ! J’étais assis et elle jouait du tambourin ; puis Abû Bakr est entré et elle jouait du tambourin ; ensuite, ‘Alî est entré et elle jouait du tambourin, puis ‘Uthmân est entré et elle jouait du tambourin. Mais lorsque toi tu es entré, ô ‘Umar, elle a jeté le tambourin ! " »  

 
😮
  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Omar n’a même pas respecter le statut spécial des femmes du prophète ni le prophète d’ailleurs.

 

Ces gens la penser en réalité qu’à récupérer le pouvoir après la mort du prophète et assouvir leurs rêves de grandeur.

 

 

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Members
il y a 24 minutes, Tounka a dit :

Satan a certes peur de toi ô ‘Umar ! J’étais assis et elle jouait du tambourin ; puis Abû Bakr est entré et elle jouait du tambourin ; ensuite, ‘Alî est entré et elle jouait du tambourin, puis ‘Uthmân est entré et elle jouait du tambourin. Mais lorsque toi tu es entré, ô ‘Umar, elle a jeté le tambourin ! " »  

 
😮

Salam Alaykoum mon frère ,

 

Satan joue du tambourin quand il a du temps libre et la il faisait un petit concert devant le prophète et ses compagnons puis quand Omar entra dans la pièce il arrêta immédiatement car il savait que Omar était un grand nerveux et qu’il lui aurait probablement cassé le tambourin sur la tête !


Sacré Omar même satan a peur de lui, trop fort Oumar woillahi !!

 

😯

  • Thanks 9
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham (a.s).

Salam Aleykoum, mes chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

 

Barakallahoufik, cher Frère Hicham (a.s), pour cette vidéo.

 

Cette histoire m’attriste énormément. Elle m’attriste par rapport à ce qu’a vécu le Prophète durant ses derniers instants.

Elle m’attriste car le Prophète (s.w.s) jusqu’à son dernier souffle avait une pensée pour nous, sa communauté qu’il voulait protéger et sauver.

 

Malheureusement, certains compagnons, égoïstes et avides de pouvoir, ont déclenché de part leur comportement vis-à-vis du Prophète (s.w.s) et de Sa Famille (a.s) la malédiction divine sur notre communauté.

 

Le comportement d’Omar est inqualifiable. Il est le premier responsable de la fitna (discorde) au sein de la communauté.

 

Comment peut-il dire que le Prophète (s.w.s) délirait ? Comment parle-t-il aux Mères des croyants ? Et qui est-il pour empêcher le Prophète de donner ses directives pour la sauvegarde de la Oumma ?

 

Ibn Abbas a parlé de ce jour comme le jeudi de la calamité. C’est dire la gravité de ce moment.

 

Alors qu’attendent les membres de la communauté pour arrêter de prêcher le faux avec cette histoire inventée de toute pièce sur les derniers moments du prophète (s.w.s) qui serait mort dans les bras d’Aicha et aurait validé le fait qu’Abu Bakr dirige la prière.

 

Ces compagnons l’ont abandonné et l’ont trahi.

 

N’est-il pas temps de rétablir la vérité ? N’est-il pas temps de pointer la responsabilité des compagnons qui a engendré toutes les violences, souffrances, crimes depuis 14 siècles ?

 

Ne sommes-nous pas la communauté du bien et de la vérité ?

 

Que Dieu (s.w.t) fasse que la vérité soit exposée au monde entier.

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham (a.s).                               

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam Aleycom mon cher Frère Hicham,

 

Mes Sœurs et Frères 
 

Je suis tout aussi attristé que toi mon Frère Paix intérieur. 
Notre devoir dorénavant et de ne pas accepter tous ces mensonges de rejeter de toutes nos forces leurs fausses histoires de répandre la vérité enseigné par notre Frère Hicham. 

Nous devons défendre cette famille bénit, rendre l’honneur à notre Prophète SWS et dénoncer ces traîtres criminels qui ont troqués l’au-delà pour les miettes de ce bas monde. 
 

Nous ne devons plus nous taire fassent à toutes ces injustices.

 

Que Dieu SWT vous Bénisses 

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Members

 

As salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakathou Cher Frère Hicham,

Mes Sœurs et Frères en Allah,

 

J'ai retrouvé les hadiths qui retracent cette malheureuse et très triste histoire, qui affirment bien que c'est Omar qui a traité le Prophète de délirer, qui a insulté ses épouses et qui s'est fermement opposé à ce que le Prophète officialise par écrit son successeur de la Prophétie.

https://www.bladi.info/threads/pourquoi-omar-laisse-prophete.489002/

 

 

C'est ce qui explique aussi pourquoi on retrouve par la suite des hadiths qui cautionnent le statut prophétique de Omar.

Mais comment un soi-disant prophète (Omar) peut-il prétendre être un élu de Dieu, alors qu'il n'a pas respecter les dernières volontés du Prophète Mohammed, qu'il l'a insulté, lui et sa famille, et qui a été celui qui a introduit une très grande fitna dans la Oumma, détruisant le plan Divin et les descendants de la Prophétie.

Tout ça n'est qu'une vulgaire propagande pour cacher et justifier la grande trahison de Omar, vis à vis du Prophète.

 

 

49.2. O vous qui avez cru ! N'élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte.

 

Ibn Abbâs a dit : « Quand les souffrances du Prophète devinrent plus vives, il s’écrira : « Qu’on m’apporte de quoi écrire afin que je vous mette par écrit ce qui vous préservera de l’erreur après moi ! – ’Umar dit alors :l’homme [le Prophète] est en train de délirer ; nous avons le Livre de Dieu qui nous suffit. »
Les avis à ce moment furent partagés et la discussion devint bruyante. « Retirez-vous, laissez-moi, reprit alors le Prophète, il ne convient pas qu’on se dispute en ma présence ! » Ibn Abbâs sortit en disant : « C’est mal, aussi mal que possible, de faire obstacle au Prophète quand il désire écrire. »
[Extrait de « Les Traditions Islamiques -Tome 1» (El Bokhâri; Titre : «De la science» ; Chapitre XXXIX : «De la mise par écrit de la tradition»; hadith n°4 ; (page 56)]

 

 

D’après Sa’îd ben Djobaïr, Ibn Abbâs dit : «Le jeudi, ah ! Ce qu’est le jeudi !» et il se mit à pleurer si fort, que ses larmes mouillaient les cailloux du sol."

Selon Ibn Abbâs cité par Çahîh Muslim, lorsque le Saint prophète agonisait sur son lit de mort, `Omar Ibn al-Khattâb et d'autres Compagnons étaient présents. Le Saint Prophète demanda : «Apportez-moi du papier et de l'encre pour que je vous écrive quelque chose (comme testament) grâce auquel vous ne serez pas égarés après moi.». `Omar Ibn al-Khattâb s'opposa à la demande du Prophète et dit : «Le Prophète divague. Nous avons le Saint Coran, et ceci nous suffit largement». Sur ce, une dispute éclata entre les Compagnons présents. Les uns disaient : «Il est obligatoire d'obéir aux ordres du Prophète et de le laisser écrire ce qu'il veut écrire à notre intention».

D'autres approuvèrent `Omar dans son objection. Lorsque la dispute s'envenima, le Saint Prophète outré, s’écria : «Allez-vous-en». Ibn `Abbâs dit à ce propos: «C'était une vraie tragédie et un désastre que le Prophète n'ait pas pu écrire ce qu'il voulait écrire, à cause de la dispute et des dissensions entre les gens présents auprès de lui».

 

 

Abdullah Ibn Abbâs, cité par Saîd Ibn Jubayr dans "Çahîh al-Bukhârî" dit à propos de cet incident : «Quelle journée calamiteuse était ce jeudi-là !». Et d'ajouter: «Lorsque ce jeudi l'état de santé du Saint Prophète s'aggrava sérieusement, il demanda qu'on lui apportât du papier et un stylo (de l'encre) pour écrire quelque chose grâce auquel les gens éviteraient de s'égarer après lui, les Compagnons présents se mirent à se disputer à ce propos. Le Messager d'Allah leur fit remarquer qu'il était inconvenable de se quereller devant le Prophète. D'aucuns, répondirent : «Le Prophète délire !». Le Prophète s'écria alors : «Allez-vous-en.J'ai raison quelle que soit la condition dans laquelle je me trouve, et tout ce que vous dites est faux. Laissez-moi seul. Allez-vous-en». Après quoi le Saint Prophète exprima ses trois volontés : 1- chasser tous les mécréants de la Péninsule Arabe; 2- entretenir les délégations venues de loin. Mais le narrateur ne mentionna pas la troisième volonté, ou l'oublia».

 

 

Al-`Allâmah Chiblî al-No`mânî écrit : «Il y a le mot "Hajr"dans ce hadith et il signifie "Délire". `Omar interpréta la demande du Saint Prophète comme un "délire" ("Al Fârûq", p. 61). Nathîr Ahmad Dehlavî commentant cet événement écrit: «Ceux qui convoitaient la Khilâfah (Califat, la succession) contrecarrèrent le dessein du Prophète en provoquant la dispute et justifièrent leur opposition à la volonté du Prophète (de désigner par écrit son successeur légal) en arguant que le Livre d'Allah leur suffisait (pour éviter l'égarement), et que le Prophète n'étant pas en possession de tous ses sens, il n'était pas nécessaire de lui apporter de l'encre et du papier pour écrire des choses inutiles»

 

 

En bref, lorsqu'on refusa de donner au Prophète l'encre, le papier et le stylo, une dispute éclata entre les Compagnons. Abû Tharr, Salmân al-Farecî, al-Miqdâd et Ibn `Abbâs...etc qui étaient présents, s'opposèrent à ceux qui récusaient la volonté du Prophète de rédiger son testament. Les dames présentes à la maison, derrière le rideau, les blâmèrent, elles aussi, en leur disant : «Que vous arrive-t-il? Pourquoi n'écoutez-vous pas ce que le Saint Prophète vous demande ? Pour l'amour d'Allah, apportez-lui ce qu'il demande». Ecoutant ce blâme, `Omar dit; «Taisez-vous ! Vous êtes comme les femmes de Yûsuf (Josef). Vous pleurez quand le Prophète est malade, et vous lui tapez sur les nerfs lorsqu'il est bien portant». Lorsque le Prophète entendit ces propos de `Omar, il lui dit : «Ne les réprimande pas. Elles sont mieux que toi» (Al-Tabarânî).

 

 


 

Que Dieu fasse que l'honneur du Prophète et de sa famille soit rétablie.

 

 

 

 

  • Thanks 6
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 2 heures, Paix interieure a dit :

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham (a.s).

Salam Aleykoum, mes chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

 

Barakallahoufik, cher Frère Hicham (a.s), pour cette vidéo.

 

Cette histoire m’attriste énormément. Elle m’attriste par rapport à ce qu’a vécu le Prophète durant ses derniers instants.

Elle m’attriste car le Prophète (s.w.s) jusqu’à son dernier souffle avait une pensée pour nous, sa communauté qu’il voulait protéger et sauver.

 

Malheureusement, certains compagnons, égoïstes et avides de pouvoir, ont déclenché de part leur comportement vis-à-vis du Prophète (s.w.s) et de Sa Famille (a.s) la malédiction divine sur notre communauté.

 

Le comportement d’Omar est inqualifiable. Il est le premier responsable de la fitna (discorde) au sein de la communauté.

 

Comment peut-il dire que le Prophète (s.w.s) délirait ? Comment parle-t-il aux Mères des croyants ? Et qui est-il pour empêcher le Prophète de donner ses directives pour la sauvegarde de la Oumma ?

 

Ibn Abbas a parlé de ce jour comme le jeudi de la calamité. C’est dire la gravité de ce moment.

 

Alors qu’attendent les membres de la communauté pour arrêter de prêcher le faux avec cette histoire inventée de toute pièce sur les derniers moments du prophète (s.w.s) qui serait mort dans les bras d’Aicha et aurait validé le fait qu’Abu Bakr dirige la prière.

 

Ces compagnons l’ont abandonné et l’ont trahi.

 

N’est-il pas temps de rétablir la vérité ? N’est-il pas temps de pointer la responsabilité des compagnons qui a engendré toutes les violences, souffrances, crimes depuis 14 siècles ?

 

Ne sommes-nous pas la communauté du bien et de la vérité ?

 

Que Dieu (s.w.t) fasse que la vérité soit exposée au monde entier.

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham (a.s).                               

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

Salam Alaykoum mon frère,

 

Oui c’est bien triste et pourtant tout est la sous nos yeux et malheureusement personne ne semble comprendre se qu’il se passe.

 

Ca a souvent était ainsi, les compagnons et les peuples trahirent leurs prophètes d’où le proverbe de n’être jamais prophète dans son pays !

 

Moise fut trahi par son peuple qui adora le veau d’or, Joseph par ses frères, Jésus par les enfants d’Israël excepté une poignée qui le vendirent aux romains et Mohamed par certains de ses compagnons qui préférèrent le pouvoir et les biens de se bas monde a l’avènement de la mission divine.

 

Il ne faut pas s’y tromper chaque peuple que Dieu (swt) choisit a travers un prophète à une mission ici-bas celle de soutenir son prophète coute que coure et de chercher à faire triompher la cause divine sur terre et si un peuple échoue en penchant vers ses passions alors Dieu (swt) s’en détourne et en choisira un autre c’est se que j’ai compris à travers tous ces exemples des peuples et de leurs récits qui jonchent l’historique de se monde.

 

Mohamed (sws) savait cela et savait que Ali avait les capacités pour être son successeur et mener la Oumma vers le droit chemin et un certains succès et d’ailleurs il le nomma de vive voix lors du serment de ghadir koum devant plusieurs personne dont ses compagnons et qui lui prêtèrent allégeance et tous ces événements Omar et sa clique s’empressèrent de balayer leurs engagements d’un revers de main après la mort du prophète car pour eux l’heure n’était plus à chercher la satisfaction de Dieu (swt) mais à préparer le coup d’état pour s’emparer du pouvoir de cette empire islamique naissant.

  • Thanks 5
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 12 heures, Yahya a dit :

Salam Alaykoum mon frère,

 

Oui c’est bien triste et pourtant tout est la sous nos yeux et malheureusement personne ne semble comprendre se qu’il se passe.

 

Ca a souvent était ainsi, les compagnons et les peuples trahirent leurs prophètes d’où le proverbe de n’être jamais prophète dans son pays !

 

Moise fut trahi par son peuple qui adora le veau d’or, Joseph par ses frères, Jésus par les enfants d’Israël excepté une poignée qui le vendirent aux romains et Mohamed par certains de ses compagnons qui préférèrent le pouvoir et les biens de se bas monde a l’avènement de la mission divine.

 

Il ne faut pas s’y tromper chaque peuple que Dieu (swt) choisit a travers un prophète à une mission ici-bas celle de soutenir son prophète coute que coure et de chercher à faire triompher la cause divine sur terre et si un peuple échoue en penchant vers ses passions alors Dieu (swt) s’en détourne et en choisira un autre c’est se que j’ai compris à travers tous ces exemples des peuples et de leurs récits qui jonchent l’historique de se monde.

 

Mohamed (sws) savait cela et savait que Ali avait les capacités pour être son successeur et mener la Oumma vers le droit chemin et un certains succès et d’ailleurs il le nomma de vive voix lors du serment de ghadir koum devant plusieurs personne dont ses compagnons et qui lui prêtèrent allégeance et tous ces événements Omar et sa clique s’empressèrent de balayer leurs engagements d’un revers de main après la mort du prophète car pour eux l’heure n’était plus à chercher la satisfaction de Dieu (swt) mais à préparer le coup d’état pour s’emparer du pouvoir de cette empire islamique naissant.

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham (a.s).

Salam Aleykoum, mes chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

 

Mon cher Frère Yahia, je partage ce que tu as écris.

 

Je dirai que notre communauté a atteint le summum de tous ce qui a été fait de pire par des peuples en terme de mauvais comportement, de trahison et de violence vis-à-vis d’un Prophète et de sa Famille.

 

Quand j’étais enfant et naïf, je n’arrivais pas à comprendre toutes ses divisions au sein de la communauté.

 

Je me disais « nous avons la même religion mais les gens se tirent dans les pattes ». Alors pourquoi ce comportement envers des frères et des sœurs de religion ? Pourquoi associer des mosquées à des nationalités ? Pourquoi les devoirs que Dieu (s.w.t) nous demandent dans le Coran ne sont pas respecter par les dirigeants des pays musulmans ? Pourquoi il n’y a que des paroles mais aucun acte concret ? J’avais tellement de questions sans réponse.

 

Mais grâce aux révélations de notre cher Frère Hicham (a.s), j’ai pu comprendre les raisons et eu des réponses à ces questions que je posais depuis très longtemps.

 

Et tu as raison, mon Frère Yahia, l’événement Ghadir koum est la preuve que le Prophète (s.w.s) avait choisi son successeur en la personne d’Ali.

 

D’ailleurs, les personnes présentent lors de ce serment ont attesté que le Prophète (s.w.s) a dit « Allah est mon maître. Et je suis le maître de tout croyant, Celui dont j’ai été le maître, ‘Ali est désormais son maître ». Je crois qu’on ne peut pas faire plus clair et explicite.

 

Mais les hypocrites ont fait en sorte que les gens oublient cet événement et ont prétexté que le Prophète (s.w.s) n’avait pas donné de consignes sur la succession. Or c'est un immense mensonge.

 

Il n’y a que chez nous qu’on voit ce genre de comportement et qui s'est perpétué depuis 14 siècles.

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham (a.s).                               

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

  • Thanks 5
Link to comment
Share on other sites

  • Members

As salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakathou Cher Frère Hicham,

mes Sœurs et Frères,

 

Merci à Frère Yahyia et à Frère Paix intérieure pour avoir mentionné l’événement de Ghadir koum, largement repris par les chiites, mais aussi existant dans les sources sunnites, dont je vous met un passage (traduit en français), tiré de ce lien :

 

http://www.wabil.com/browse_article.php?aid=75

 

 

 

L'événement de Ghadeer dans les sources sunnites

 

 

L'événement de Ghadeer est d'une telle importance qu'il ne s'agit pas seulement d'une célébration pour les chiites. En effet, l'Imam Ali (as) a été nommé Imam et successeur du Prophète (sawa) pour l'univers entier. L'événement de Ghadeer était si important et unique qu'il est également enregistré dans les hadiths sunnites et les livres d'histoire. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des nombreuses références sunnites sur la nomination de l'Imam Ali (as) à Ghadeer Khumm.
 
Premièrement, il est authentifié dans les livres sunnites que le verset "Ô Apôtre ! Délivre ce qui t'a été envoyé par ton Seigneur ; et si tu ne le fais pas, tu n'as pas délivré Son message (du tout) ; et Allah te protégera du peuple ..." (Coran 5:67) - a été révélé à Ghadeer Khumm. Les livres qui le confirment sont :

 
(1) Tafsir al-Kabir, par Fakhr al-Razi, sous le commentaire du verset 5:67,
v12, pp 49-50, rapporté sur les autorités d'Ibn Abbas, al-Bara Ibn
Azib et Muhammad Ibn Ali.
(2) Asbab al-Nuzool, par al-Wahidi, p50, rapporté sur les autorités de
Atiyyah et Abu Sa'id al Khudri.
(3) Nuzul al-Quran, par al-Hafiz Abu Nu'aym rapporté sur les autorités
Abu Sa'id Khudri et Abu Rafi.
(4) al-Fusool al Muhimmah, par Ibn Sabbagh al-Maliki al-Makki, p24
(5) Durr al-Manthur, par al-Hafiz al-Suyuti, sous le commentaire du verset 5:67
(6) Fathul Qadir, par al-Shawkani, sous le commentaire du verset 5:67
(7) Fathul Bayan, par Hasan Khan, sous le commentaire du verset 5:67
(8) Shaykh Muhi al-Din al-Nawawi, sous le commentaire du verset 5:67
(9) al-Sirah al-Halabiyah, par Noor al-Din al-Halabi, v3, p301
(10) Umdatul Qari fi Sharh Sahih al-Bukhari, par al-Ayni
(11) Tafsir al-Nisaboori, v6, p194
 
Deuxièmement, la narration, où le Messager d'Allah a déclaré: "Il semble que le temps approche où je serai appelé (par Allah) et je répondrai à cet appel. Je vous laisse deux choses précieuses et si vous les respectez toutes les deux "Tu ne t'égareras jamais après moi. Ils sont le Livre d'Allah et ma progéniture, c'est-à-dire mes Ahlul-Bayt. Les deux ne se sépareront jamais jusqu'à ce qu'ils viennent à moi près de la Piscine (du Paradis)." Alors le Messager d'Allah continua : " N'ai-je pas plus de droit sur les croyants que ce qu'ils ont sur eux-mêmes ? Les gens crièrent et répondirent : " Oui, O' Messager de Dieu.
main d'Ali et a dit: "Qui que je sois son chef (Mawla), Ali est son chef (Mawla). O 'Dieu, aime ceux qui l'aiment et sois hostile à ceux qui lui sont hostiles" - est également mentionné dans Sources sunnites, dont certaines sont :

 
(1) Sahih Tirmidhi, v2, p298, v5, p63
(2) Nom d'Ibn Maja, v1, pp. 12.43
(3) Khasa'is, par al-Nisa'i, pp 4,21
(4) al-Mustadrak, par al-Hakim, v2, p129, v3, pp 109-110,116,371
(5) Musnad Ahmad ibn Hanbal, v1, pp 84,118,119,152,330, v4, pp 281,368,370,
372,378, v5, pp 35,347,358,361,366,419 (de 40 chaînes de narrateurs)
(6) Fada'il al-Sahaba, par Ahmad Hanbal, v2, pp 563,572
(7) Majma' al-Zawa'id, par al-Haythami, v9, p103 (de plusieurs émetteurs)
(8) Tafsir al-Kabir, par Fakhr al-Razi, v12, pp 49-50
(9) Tafsir al-Durr al-Manthur, par al-Hafiz Jalaluddin al-Suyuti, v3, p19
(10) Tarikh al-Khulafa, par al-Suyuti, pp. 169,173
(11) al-Bidayah wal-Nihayah, par Ibn Kathir, v3, p213, v5, p208
(12) Usdul Ghabah, par Ibn Athir, v4, p114
(13) Mushkil al-Athar, par al-Tahawi, v2, pp. 307-308
(14) Habib al-Siyar, par Mir Khand, v1, partie 3, p144
(15) Sawaiq al-Muhriqah, par Ibn Hajar al-Haythami, p26
(16) al-Isabah, par Ibn Hajar al-Asqalani, v2, p509 ; v1, partie1, p319,
v2, part1, p57, v3, part1, p29, v4, part 1, pp 14,16,143
(17) Tabarani, qui a raconté des compagnons tels qu'Ibn Umar, Malik Ibn
al-Hawirath, Habashi Ibn Junadah, Jari, Sa'd Ibn Abi Waqqas,
Anas Ibn Malik, Ibn Abbas, Amarah, Buraydah,...
(18) Tarikh, par al-Khatib Baghdadi, v8, p290
(19) Hilyatul Awliya', par al-Hafiz Abu Nu'aym, v4, p23, v5, pp26-27
(20) al-Istiab, par Ibn Abd al-Barr, Chapitre du mot "ayn" (Ali), v2, p462
(21) Kanzul Ummal, par al-Muttaqi al-Hindi, v6, pp 154,397
(22) al-Mirqat, v5, p568
(23) al-Riyad al-Nadirah, par al-Muhib al-Tabari, v2, p172
(24) Dhaka'ir al-Uqba, par al-Muhib al-Tabari, p68
(25) Faydh al-Qadir, par al-Manawi, v6, p217
 
Cette nomination divine par Allah par l'intermédiaire du Prophète (sawa) a ensuite été scellée avec l'approbation d'Allah par la révélation finale, "Aujourd'hui, j'ai perfectionné votre religion et accompli ma générosité sur vous, et j'ai été satisfait que l'islam soit votre religion." (Coran 5:3). Encore une fois, de nombreuses sources sunnites confirment que ce verset a été révélé à Ghadir Khumm immédiatement après l'annonce du successeur de l'Imam Ali (as). Certaines de ces sources sont :
 
(1) al-Durr al-Manthur, par al-Hafiz Jalaluddin al-Suyuti, v3, p19
(2) Tarikh, par Khatib al-Baghdadi, v8, pp 290,596 d'Abu Hurayra
(3) Manaqaib, par Ibn Maghazali, p19
(4) Histoire de Damas, Ibn Asakir, v2, p75
(5) al-Itqan, par al-Suyuti, v1, p13
(6) Manaqib, par Khawarazmi al-Hanfi, p80
(7) al-Bidayah wal-Nihayah, par Ibn Kathir, v3, p213
(8) Yanabi' al-Mawaddah, par al-Qudoozi al-Hanafi, p115
(9) Nuzul al-Quran, par al-Hafiz Abu Nu'aym rapporté sur l'autorité
Abu Sa'id Khudri.
 
Le Prophète (sawa) demanda alors à chacun de prêter serment d'allégeance à l'Imam Ali et de le féliciter. Les premiers à le faire étaient Abu Bakr et Umar qui ont dit: "Bravo, ô fils d'Abu Talib! Aujourd'hui, tu es devenu le chef (Mawla) de tous les croyants et femmes."

Les références sunnites pour cela sont :
(1) Mousnad Ahmad Ibn Hanbal, v4, p281
(2) Tafsir al-Kabir, par Fakhr al-Razi, v12, pp. 49-50
(3) Mishkat al-Masabih, par al-Khatib al-Tabrizi, p557
(4) Habib al-Siyar, par Mir Khand, v1, part3, p144
(5) Kitabul Wilayah, par Ibn Jarir al-Tabari
(6) al-Musannaf, par Ibn Abi Shaybah
(7) al-Musnad, par Abou Ya'ala
(8) Hadith al-Wilayah, par Ahmad Ibn `Uqdah
 
Se pourrait-il que la foule n'ait pas entendu la désignation ? Selon la source sunnite, Manaqib, par Ibn al-Jawzi cela n'était pas possible : il affirme qu'environ 120 000 pèlerins étaient présents et que tous ont entendu et vu le Prophète nommer Ali (as). De plus, il est rapporté par Zaid Ibn Arqam: Abu al-Tufail que: "Je l'ai entendu du Messager d'Allah, et il n'y avait personne (là-bas) à moins qu'il ne le voie de ses yeux et ne l'entende de ses oreilles."

Références sunnites :
(1) al-Khasa'is, par al-Nisa'i, p21 ;
(2) al-Dhahabi a dit que c'est sahih (authentique), comme dit dans :
(3) Histoire d'Ibn Kathir, v5, p208
 
En effet, il ne fait aucun doute que la nomination de l'Imam Ali (as) à Ghadir Khumm fut un événement parfaitement chronométré et superbement orchestré par la Volonté Divine, témoin d'une foule immense de musulmans, et préservé à ce jour, sans aucun doute quant à son authenticité, tant dans les sources sunnites que chiites.

 

 

Et Dieu Seul et Son Messager Hicham savent mieux.

 

Que Dieu vous bénisse.

 

  • Thanks 7
Link to comment
Share on other sites

  • Admin changed the title to L’histoire absolument à connaître, pour comprendre la malédiction qui est tombée sur cette communauté.

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.