Jump to content

Omar ben Khatab ne s’excusa jamais auprès du Prophète.


Hicham
 Share

Recommended Posts

  • Administrators
Le 18/06/2022 à 07:58, Hicham a dit :

L’histoire absolument à connaître, pour comprendre la malédiction qui est tombée sur cette communauté.
 

 

 

 


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,



 

 

 

Je fais suite à la vidéo ci-dessus, que j’ai posté dans le précédent post, car il y a certains points que j’aimerais reprendre, où je ne suis pas d’accord avec lui sur le contenu de ce que devait écrire le Prophète au seuil de sa mort.


Cet homme a repris nombreux de mes enseignements. Il a certes du discernement, mais pour cette vidéo, il en a manqué gravement.

 

Concernant cette vidéo, je ne suis pas d’accord avec cet homme, lorsqu’il dit :

« Tant que le Prophète n’a pas écrit clairement "Ali", on ne peut dire qu’il s’agissait de la désignation d’Ali. »

 

Je reprends son raisonnement. Il dit qu’ « il s’agissait peut-être d’un testament de famille »; Alors, sachez que ceci est totalement faux.  
En effet, s’il s’agissait d’un testament matériel (pour des biens), le Prophète n’aurait jamais parlé d’écrire la guidance "afin que vous ne vous égareriez jamais". Ceci n’a aucun sens, et ça n’a absolument rien à voir.

 

Mais le Prophète voulu agir comme ont agit tous ses prédécesseurs "les Prophètes de Dieu".

En effet, tous les Prophètes et les Messagers de Dieu, au seuil de leur mort, ont nommé leur successeur pour perpétuer la guidance et la stabilité de leur communauté. Il était obligatoire pour les Prophètes de le faire, et ils nommaient des membres de leurs familles, et non des étrangers.

 

Dire que le Prophète était incapable de transmettre ses dernières directives, parce qu’il était très malade, est une grande imposture.

En effet, pratiquement tous les Prophètes étaient malades, au seuil de leur mort (Isaac, Jacob, David, …).

Et tous, malgré ces grandes contraintes de santé, n’ont pas manqué de laisser des directives de succession, afin que leur communauté ne sombre pas dans l’égarement et dans des guerres intestines.


Le Prophète et roi David était devenu un vieil homme. Arrivé au seuil de sa mort, il était au bord de l’épuisement physique et mental. Il ne pouvait plus administrer, ni surveiller son royaume, car la maladie l’avait complètement anéanti.

Ainsi, durant la fin de sa vie, une personne de sa famille profita de l’état d’extrême faiblesse de David, qui était incapable de réagir dans sa maladie, pour se proclamer roi d’Israël et prendre le contrôle du royaume. Il avait même déjà fait son discours d’investiture et célébré les festivités.
David, ayant entendu cela, rassembla ses dernières forces pour se lever de son lit. Il était très malade, et il alla chercher difficilement son fils Salomon, et le désigna devant tout le peuple comme étant son seul successeur après lui. 

 

Cet usurpateur avait profité, de l’agonie de David pour prendre le pouvoir. Voyez-vous, il s’agit de la même chose, avec le Prophète (sws) et Ali. L’histoire se répète, et il ne s’agit de rien d’autre que cela d’une usurpation de pouvoir.

 

En effet, certains compagnons ont profité qu’Ali soit occupé au devoir familial (lavage mortuaire) et de l’enterrement du Prophète, pour aller usurper son pouvoir, en se précipitant dans un lieu, à quelques centaines de mètres, et nommer à toute vitesse Abou Bakr comme khalif de la communauté.
 

Ces Khalifs d’opportunités n’ont même pas assisté à l’enterrement de leur propre Prophète. Quelle honte !!!  

Et après cela, ils osent dire que les Khalifs aimaient leur Prophète.


C’est de cela, qu’en réalité craignaient certains compagnons que le Prophète, au seuil de sa mort, nomme son cousin "Ali', qui était de sa famille proche (par lien de sang), comme étant son successeur légitime.

Le Prophète avait déjà annoncé son intention de nommer Ali auparavant, sans l'avoir mis par écrit officiellement.
Omar était très informé auprès des Gens du Livre. Il savait parfaitement que tous les Prophètes de Dieu avaient nommé leur proches, afin de les succéder.

 

Et c’est cela qu’Omar ben Khatab craignait, et la raison pour laquelle il s’opposa violemment contre le Prophète, en lui coupant la parole, sans qu'il ne s’excuse jamais auprès du Prophète, concernant son attitude extrêmement violente.
A cause de son mauvais comportement, le Prophète se mit dans une extrême colère, ce qui aggrava son état de santé.

 

Telle est la règle de Dieu (sauf exception) :

Lorsqu'un Prophète est au seuil de sa mort, il désigne l’un de ses proches, et non un étranger, pour reprendre le flambeau de la Religion de Dieu.


Voici les plus grands Prophètes qui ont donné la succession de la prophétie à leurs membres de leur famille, pour ne pas tous les nommer :

 

- Adam nomma son fils Seith

- Seth nomma son fils Enoch 

(…)

- Noé nomma son fils Sem
- Abraham nomma ses fils Isaac et Ismaël

- Isaac nomma son fils Esau, puis se fut son autre fils Jacob qui fut élu

- Puis Joseph hérita de son père Jacob

- Moïse fut secondé par son frère Aaron
- David nomma son fils Salomon

- et Salomon nomma son fils Roboam, roi d’Israël

- Zacharie nomma son fils Jean

- Imran => Marie => Jésus 

(…)

 

Alors, lorsque Abou Bakr fut élu en cachette, à l’insu d’Ali, au retour de cette usurpation bien manigancée, Omar ben Khatab se rendit chez Ali. Ce dernier compris qu’ils avaient comploté derrière son dos.

Alors Ali et son épouse Fatima, la fille du Prophète, refusèrent fermement de faire allégeance à Abou Bakr.

Devant leur refus, Omar ben Khatab devint très violent, et menaça de mort Ali et la fille du Prophète. Il voulut mettre le feu à leur maison, si Fatima ne sortait pas pour lui faire allégeance.

puis, Omar ben Khatab força la porte de leur maison et blessa Fatima enceinte, qui succomba quelques temps après, suite à ces blessures.

 

 

Citation

Ensuite, Umar ibn Khattab vint, ayant le feu en main. Fatima Zahra (a) l’empêcha devant la porte d’entrer. Elle lui dit : Ô fils de Khattâb ! On te voit en train de brûler ma maison ? Il répondit : Oui.

Source : Ansâb al-Ashrâf, Balâdhurî, v 1 p 586 hadith 118

 

 

Après la deuxième usurpation d’Abou Bakr envers Fatima, qui a été de lui voler son héritage, elle ne pardonna jamais les trahisons qu’Abou Bakr et Omar Ben Khatab lui avaient fait.
Elle demanda à son époux Ali d'être enterrée dans un lieu, où ces deux Khalifs ne se rendront jamais (ignorant l’endroit), afin qu’ils ne viennent jamais sur sa tombe pour lui demander pardon.
La fille du Prophète leur donna rendez-vous au Jour du Jugement dernier, devant Dieu (Swt), ainsi qu’à tous ceux qui défendent cette grande injustice envers elle et sa famille.

 

Toutes ces trahisons ont fait que la communauté a été maudite à plusieurs reprises, par Dieu (swt) et par Fatima. 
Suite à cette malédiction, la communauté a sombré dans un grand chaos, dans des guerres interminables. Les Musulmans n’ont jamais connus de repos, et ont perdu la bénédiction du ciel. Et là où ils posent leurs pieds, il n’y a que destruction et plus rien ne pousse.

 

 

 

A suivre.

 

 

 

Suite du post dans ce lien :

http://lasciencedelesprit.com/lesprit/index.php?/topic/4144-90-de-la-communauté-a-trahi-et-abandonné-le-prophète-mohammed/

 

 

 

 

  • Thanks 18
Link to comment
Share on other sites

  • Members

As salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakathou Cher Frère Hicham,

Mes Sœurs et Frères en Allah,

 

Nous ne pouvons que condamner tous ceux qui ont désobéi au Prophète Mohammed et qui l'on trahi et maltraité, ainsi que sa noble famille.

C'est à cause d'eux que la Oumma s'est entretuée et est devenue maudite par Dieu et la famille du Prophète.

C'est très grave ce qui s'est passé, et tout le monde doit connaître et enseigner ce qui s'est passé, afin d'avoir tous les éléments pour se faire sa propre opinion sur tout ce dont on a hérité comme enseignements jusqu'à aujourd'hui.

 

Que Dieu vous bénisse Cher Frère Hicham, pour dénoncer et mettre au grand jour toutes ces vérités,

Que Dieu vous bénisse mes Sœurs et Frères.

 

 

  • Thanks 13
Link to comment
Share on other sites

  • Hicham changed the title to Omar ben Khatab ne s’excusa jamais auprès du Prophète.
  • Members

Salam alikoum mon frère Hicham, mes frères et soeurs, 

 

 

Baraka Allahou fik pour tout cet approfondissement que tu nous apporte sur cette époque des traîtres et califs maudit. 

 

Pendant qu'Ali qui lui seul avait le Makam de Prophète et de successeur était entrain de laver et enterrer le corps de Mohamed, tout les autres (abou bakr, omar, outhman et leurs clique...) étaient entrain de préparer leur plan pour discréditer la place de Ali. 

 

Une question me taraude l'esprit,  au vue de toute la traîtrise et assassinat qu'il y a eu envers  la famille du prophète, est-ce que le Coran que nous avons entre nos mains, peut-il être considéré comme un Coran des califs maudit car puisqu'ils n'en pas laissés Ali s'occuper de la compilation alors que Mohamed avait bien dit et insister à toute la Oumma, "j'ai laisser auprès de vous le Coran et ma famille! "

 

Que Dieu (swt) vous bénisse. 

  • Thanks 14
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam Aleykoum mon Cher Frère Hicham (a.s).

Salam Aleykoum, mes chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

 

Barakallahoufik, cher Frère Hicham (a.s), pour toutes ces précisions.

 

Finalement Omar ibn Khattab, qui était connu pour sa violence et sa rudesse avant la descente du Coran sur le Prophète (s.w.s), n’avait pas changé durant toute la période de la révélation.

 

Ce complot fomenté contre le Prophète et sa Famille a montré le véritable visage de ces prétendus Khalifes bien guidés. En effet, la réalité c’est qu’ils n’aimaient pas le Prophète (s.w.s). Ils ont préféré ce dounia (le pouvoir) à l’au delà.

 

Malheureusement, les conséquences de ces vils actes et trahison envers le Prophète (s.w.s) et Sa Sainte Famille ont eu des répercussions jusqu’à aujourd’hui. Il n'y a qu'à voir l'état calamiteux de la communauté dans tous les domaines.

 

Que Dieu (s.w.t) te bénisse, cher Frère Hicham (a.s).                               

Que Dieu vous bénisse, chers Frères et chères Sœurs en Dieu.

  • Thanks 12
Link to comment
Share on other sites

  • Members

 

As salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakathou Cher Frère Hicham,

Mes Sœurs et Frères en Allah,

 

J'ai retrouvé les hadiths qui retracent cette malheureuse et très triste histoire, qui affirment bien que c'est Omar qui a traité le Prophète de délirer, qui a insulté ses épouses et qui s'est fermement opposé à ce que le Prophète officialise par écrit son successeur de la Prophétie.

https://www.bladi.info/threads/pourquoi-omar-laisse-prophete.489002/

 

 

C'est ce qui explique aussi pourquoi on retrouve par la suite des hadiths qui cautionnent le statut prophétique de Omar.

Mais comment un soi-disant prophète (Omar) peut-il prétendre être un élu de Dieu, alors qu'il n'a pas respecter les dernières volontés du Prophète Mohammed, qu'il l'a insulté, lui et sa famille, et qui a été celui qui a introduit une très grande fitna dans la Oumma, détruisant le plan Divin et les descendants de la Prophétie ?

Tout ça n'est qu'une vulgaire propagande pour cacher et justifier la grande trahison de Omar, vis à vis du Prophète.

 

 

49.2. O vous qui avez cru ! N'élevez pas vos voix au-dessus de la voix du Prophète, et ne haussez pas le ton en lui parlant, comme vous le haussez les uns avec les autres, sinon vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte.

 

Ibn Abbâs a dit : « Quand les souffrances du Prophète devinrent plus vives, il s’écrira : « Qu’on m’apporte de quoi écrire afin que je vous mette par écrit ce qui vous préservera de l’erreur après moi ! – ’Umar dit alors :l’homme [le Prophète] est en train de délirer ; nous avons le Livre de Dieu qui nous suffit. »
Les avis à ce moment furent partagés et la discussion devint bruyante. « Retirez-vous, laissez-moi, reprit alors le Prophète, il ne convient pas qu’on se dispute en ma présence ! » Ibn Abbâs sortit en disant : « C’est mal, aussi mal que possible, de faire obstacle au Prophète quand il désire écrire. »
[Extrait de « Les Traditions Islamiques -Tome 1» (El Bokhâri; Titre : «De la science» ; Chapitre XXXIX : «De la mise par écrit de la tradition»; hadith n°4 ; (page 56)]

 

 

D’après Sa’îd ben Djobaïr, Ibn Abbâs dit : «Le jeudi, ah ! Ce qu’est le jeudi !» et il se mit à pleurer si fort, que ses larmes mouillaient les cailloux du sol."

Selon Ibn Abbâs cité par Çahîh Muslim, lorsque le Saint prophète agonisait sur son lit de mort, `Omar Ibn al-Khattâb et d'autres Compagnons étaient présents. Le Saint Prophète demanda : «Apportez-moi du papier et de l'encre pour que je vous écrive quelque chose (comme testament) grâce auquel vous ne serez pas égarés après moi.». `Omar Ibn al-Khattâb s'opposa à la demande du Prophète et dit : «Le Prophète divague. Nous avons le Saint Coran, et ceci nous suffit largement». Sur ce, une dispute éclata entre les Compagnons présents. Les uns disaient : «Il est obligatoire d'obéir aux ordres du Prophète et de le laisser écrire ce qu'il veut écrire à notre intention».

D'autres approuvèrent `Omar dans son objection. Lorsque la dispute s'envenima, le Saint Prophète outré, s’écria : «Allez-vous-en». Ibn `Abbâs dit à ce propos: «C'était une vraie tragédie et un désastre que le Prophète n'ait pas pu écrire ce qu'il voulait écrire, à cause de la dispute et des dissensions entre les gens présents auprès de lui».

 

 

Abdullah Ibn Abbâs, cité par Saîd Ibn Jubayr dans "Çahîh al-Bukhârî" dit à propos de cet incident : «Quelle journée calamiteuse était ce jeudi-là !». Et d'ajouter: «Lorsque ce jeudi l'état de santé du Saint Prophète s'aggrava sérieusement, il demanda qu'on lui apportât du papier et un stylo (de l'encre) pour écrire quelque chose grâce auquel les gens éviteraient de s'égarer après lui, les Compagnons présents se mirent à se disputer à ce propos. Le Messager d'Allah leur fit remarquer qu'il était inconvenable de se quereller devant le Prophète. D'aucuns, répondirent : «Le Prophète délire !». Le Prophète s'écria alors : «Allez-vous-en.J'ai raison quelle que soit la condition dans laquelle je me trouve, et tout ce que vous dites est faux. Laissez-moi seul. Allez-vous-en». Après quoi le Saint Prophète exprima ses trois volontés : 1- chasser tous les mécréants de la Péninsule Arabe; 2- entretenir les délégations venues de loin. Mais le narrateur ne mentionna pas la troisième volonté, ou l'oublia».

 

 

Al-`Allâmah Chiblî al-No`mânî écrit : «Il y a le mot "Hajr"dans ce hadith et il signifie "Délire". `Omar interpréta la demande du Saint Prophète comme un "délire" ("Al Fârûq", p. 61). Nathîr Ahmad Dehlavî commentant cet événement écrit: «Ceux qui convoitaient la Khilâfah (Califat, la succession) contrecarrèrent le dessein du Prophète en provoquant la dispute et justifièrent leur opposition à la volonté du Prophète (de désigner par écrit son successeur légal) en arguant que le Livre d'Allah leur suffisait (pour éviter l'égarement), et que le Prophète n'étant pas en possession de tous ses sens, il n'était pas nécessaire de lui apporter de l'encre et du papier pour écrire des choses inutiles»

 

 

En bref, lorsqu'on refusa de donner au Prophète l'encre, le papier et le stylo, une dispute éclata entre les Compagnons. Abû Tharr, Salmân al-Farecî, al-Miqdâd et Ibn `Abbâs...etc qui étaient présents, s'opposèrent à ceux qui récusaient la volonté du Prophète de rédiger son testament. Les dames présentes à la maison, derrière le rideau, les blâmèrent, elles aussi, en leur disant : «Que vous arrive-t-il? Pourquoi n'écoutez-vous pas ce que le Saint Prophète vous demande ? Pour l'amour d'Allah, apportez-lui ce qu'il demande». Ecoutant ce blâme, `Omar dit; «Taisez-vous ! Vous êtes comme les femmes de Yûsuf (Josef). Vous pleurez quand le Prophète est malade, et vous lui tapez sur les nerfs lorsqu'il est bien portant». Lorsque le Prophète entendit ces propos de `Omar, il lui dit : «Ne les réprimande pas. Elles sont mieux que toi» (Al-Tabarânî).

 

 


 

Que Dieu fasse que l'honneur du Prophète et de sa famille soit rétablie.

 

 

 

 

  • Thanks 13
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam u alikum cher frère Hicham, mes frères et soeurs

 

Nous ne pouvons qu'être en colère face à ce qu'il s'est passé. Combiens d'hommes et de femmes ont été égarés à cause de ces compagnons hypocrites.

Frère Hicham, dans les exemples que tu cites des successeurs des prophètes, on constate que tous sont aussi devenu prophète ou messager.

Cela voudrait dire que Ali aurait aussi eu ce rôle par la suite. Et peut être sa descendance aussi dans la même logique.

Allah ou halem

Si tel est le cas, ces gens nous ont privé de tout cela. Ces ennemis de Dieu et des humains sont à dénoncer.

  • Thanks 13
Link to comment
Share on other sites

  • Administrators
Il y a 7 heures, Libertad a dit :

Salam u alikum cher frère Hicham, mes frères et soeurs

 

Nous ne pouvons qu'être en colère face à ce qu'il s'est passé. Combiens d'hommes et de femmes ont été égarés à cause de ces compagnons hypocrites.

Frère Hicham, dans les exemples que tu cites des successeurs des prophètes, on constate que tous sont aussi devenu prophète ou messager.

Cela voudrait dire que Ali aurait aussi eu ce rôle par la suite. Et peut être sa descendance aussi dans la même logique.

Allah ou halem

Si tel est le cas, ces gens nous ont privé de tout cela. Ces ennemis de Dieu et des humains sont à dénoncer.

 

Salam alaykoum mon frère,

 

Exactement, la Prophètie n’avait aucune raison de s’arrêter après la mort du Prophète, car les Prophètes ont d’autres fonctions que d’apporter des Livres. Ils viennent remettre la communauté dans le chemin de Dieu, après qu’elle soit égarée. 

Mais avec ces ennemis de Dieu, les Ommeyades, la Prophétie s’est arrêtée en ce temps, parce qu’ils ont empoisonné le Prophète, et ils ont assassiné directement ou indirectement tous les successeurs.


Ali avait bien été élu comme Prophète de Dieu, en voici les preuves :

 

 

Alî est à moi ce que Hâroun (Aaron) était à Mousâ (Moïse) (Ali occupe auprès de moi la même position que Hâroun occupa auprès de Moussâ). »

Mustadrak al-Sahîhayn” d’al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/137

 

 

Il n’y a pas plus explicite que ça. Aaron était Prophète, et si Ali est comme Aaron, c’est qu’il est également Prophète de Dieu.

 

 

Ali était du Prophète (SAW) ce qu’était Aaron de Moïse (a. s.) Le Messager d’Allah (p) dit à ‘Ali: «Tu es de moi ce qu’était Aaron de Moïse

(Al-Bukhârî, Sahîh, 2/200 “Mérites de ‘Ali”;

Muslim, Sahîh, 7/120; At-Tirmidhî

 

 

Puis, les Ommeyades (les pieux hypocrites prédécesseurs), qui haïssaient profondément le Prophète et sa famille, ont ajouté ceci au hadith : 

 

 

‘’Sauf qu’après moi il n’y aura plus de Prophète’’

 

 

En ajoutant ce mensonge, ils pensaient diminuer le rang de Ali. Or, ils se trompent. Leur piège s’est refermé sur eux, car rappelons-le, Aaron a prit la direction de la communauté après Moïse.

Donc au minimum, pour donner un sens à la parole du Prophète ci-dessus, c’est qu’Ali devait prendre la direction de la communauté, en l'absence ou après Mohammed.

 

 

Je referai bientôt un autre post plus approfondi, concernant cet événement.

 

 

 

 

  • Thanks 16
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 12 heures, Hicham a dit :

 

Salam alaykoum mon frère,

 

Exactement, la Prophètie n’avait aucune raison de s’arrêter après la mort du Prophète, car les Prophètes ont d’autres fonctions que d’apporter des Livres. Ils viennent remettre la communauté dans le chemin de Dieu, après qu’elle soit égarée. 

Mais avec ces ennemis de Dieu, les Ommeyades, la Prophétie s’est arrêtée en ce temps, parce qu’ils ont empoisonné le Prophète, et ils ont assassiné directement ou indirectement tous les successeurs.


Ali avait bien été élu comme Prophète de Dieu, en voici les preuves :

 

 

Alî est à moi ce que Hâroun (Aaron) était à Mousâ (Moïse) (Ali occupe auprès de moi la même position que Hâroun occupa auprès de Moussâ). »

Mustadrak al-Sahîhayn” d’al-Hâkim al- Nîsâpûrî: 3/137

 

 

Il n’y a pas plus explicite que ça. Aaron était Prophète, et si Ali est comme Aaron, c’est qu’il est également Prophète de Dieu.

 

 

Ali était du Prophète (SAW) ce qu’était Aaron de Moïse (a. s.) Le Messager d’Allah (p) dit à ‘Ali: «Tu es de moi ce qu’était Aaron de Moïse

(Al-Bukhârî, Sahîh, 2/200 “Mérites de ‘Ali”;

Muslim, Sahîh, 7/120; At-Tirmidhî

 

 

Puis, les Ommeyades (les pieux hypocrites prédécesseurs), qui haïssaient profondément le Prophète et sa famille, ont ajouté ceci au hadith : 

 

 

‘’Sauf qu’après moi il n’y aura plus de Prophète’’

 

 

En ajoutant ce mensonge, ils pensaient diminuer le rang de Ali. Or, ils se trompent. Leur piège s’est refermé sur eux, car rappelons-le, Aaron a prit la direction de la communauté après Moïse.

Donc au minimum, pour donner un sens à la parole du Prophète ci-dessus, c’est qu’Ali devait prendre la direction de la communauté, en l'absence ou après Mohammed.

 

 

Je referai bientôt un autre post plus approfondi, concernant cet événement.

 

 

 

 

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

Barak'Allah oufik cher Frère Hicham pour cette révélation

 

Qu'Allah swt maudisse tous ces démons qui ont tué le prophète Mohamed sws ainsi que les gens de la maison bénit directement par Dieu swt...

 

Qu'Allah swt vous bénisse 

  • Thanks 11
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Le 18/06/2022 à 16:16, Hicham a dit :


Salam alaykoum mes Frères et Sœurs,



 

 

 

Je fais suite à la vidéo ci-dessus, que j’ai posté dans le précédent post, car il y a certains points que j’aimerais reprendre, où je ne suis pas d’accord avec lui sur le contenu de ce que devait écrire le Prophète au seuil de sa mort.


Cet homme a repris nombreux de mes enseignements. Il a certes du discernement, mais pour cette vidéo, il en a manqué gravement.

 

Concernant cette vidéo, je ne suis pas d’accord avec cet homme, lorsqu’il dit :

« Tant que le Prophète n’a pas écrit clairement "Ali", on ne peut dire qu’il s’agissait de la désignation d’Ali. »

 

Je reprends son raisonnement. Il dit qu’ « il s’agissait peut-être d’un testament de famille »; Alors, sachez que ceci est totalement faux.  
En effet, s’il s’agissait d’un testament matériel (pour des biens), le Prophète n’aurait jamais parlé d’écrire la guidance "afin que vous ne vous égareriez jamais". Ceci n’a aucun sens, et ça n’a absolument rien à voir.

 

Mais le Prophète voulu agir comme ont agit tous ses prédécesseurs "les Prophètes de Dieu".

En effet, tous les Prophètes et les Messagers de Dieu, au seuil de leur mort, ont nommé leur successeur pour perpétuer la guidance et la stabilité de leur communauté. Il était obligatoire pour les Prophètes de le faire, et ils nommaient des membres de leurs familles, et non des étrangers.

 

Dire que le Prophète était incapable de transmettre ses dernières directives, parce qu’il était très malade, est une grande imposture.

En effet, pratiquement tous les Prophètes étaient malades, au seuil de leur mort (Isaac, Jacob, David, …).

Et tous, malgré ces grandes contraintes de santé, n’ont pas manqué de laisser des directives de succession, afin que leur communauté ne sombre pas dans l’égarement et dans des guerres intestines.


Le Prophète et roi David était devenu un vieil homme. Arrivé au seuil de sa mort, il était au bord de l’épuisement physique et mental. Il ne pouvait plus administrer, ni surveiller son royaume, car la maladie l’avait complètement anéanti.

Ainsi, durant la fin de sa vie, une personne de sa famille profita de l’état d’extrême faiblesse de David, qui était incapable de réagir dans sa maladie, pour se proclamer roi d’Israël et prendre le contrôle du royaume. Il avait même déjà fait son discours d’investiture et célébré les festivités.
David, ayant entendu cela, rassembla ses dernières forces pour se lever de son lit. Il était très malade, et il alla chercher difficilement son fils Salomon, et le désigna devant tout le peuple comme étant son seul successeur après lui. 

 

Cet usurpateur avait profité, de l’agonie de David pour prendre le pouvoir. Voyez-vous, il s’agit de la même chose, avec le Prophète (sws) et Ali. L’histoire se répète, et il ne s’agit de rien d’autre que cela d’une usurpation de pouvoir.

 

En effet, certains compagnons ont profité qu’Ali soit occupé au devoir familial (lavage mortuaire) et de l’enterrement du Prophète, pour aller usurper son pouvoir, en se précipitant dans un lieu, à quelques centaines de mètres, et nommer à toute vitesse Abou Bakr comme khalif de la communauté.
 

Ces Khalifs d’opportunités n’ont même pas assisté à l’enterrement de leur propre Prophète. Quelle honte !!!  

Et après cela, ils osent dire que les Khalifs aimaient leur Prophète.


C’est de cela, qu’en réalité craignaient certains compagnons que le Prophète, au seuil de sa mort, nomme son cousin "Ali', qui était de sa famille proche (par lien de sang), comme étant son successeur légitime.

Le Prophète avait déjà annoncé son intention de nommer Ali auparavant, sans l'avoir mis par écrit officiellement.
Omar était très informé auprès des Gens du Livre. Il savait parfaitement que tous les Prophètes de Dieu avaient nommé leur proches, afin de les succéder.

 

Et c’est cela qu’Omar ben Khatab craignait, et la raison pour laquelle il s’opposa violemment contre le Prophète, en lui coupant la parole, sans qu'il ne s’excuse jamais auprès du Prophète, concernant son attitude extrêmement violente.
A cause de son mauvais comportement, le Prophète se mit dans une extrême colère, ce qui aggrava son état de santé.

 

Telle est la règle de Dieu (sauf exception) :

Lorsqu'un Prophète est au seuil de sa mort, il désigne l’un de ses proches, et non un étranger, pour reprendre le flambeau de la Religion de Dieu.


Voici les plus grands Prophètes qui ont donné la succession de la prophétie à leurs membres de leur famille, pour ne pas tous les nommer :

 

- Adam nomma son fils Seith

- Seth nomma son fils Enoch 

(…)

- Noé nomma son fils Sem
- Abraham nomma ses fils Isaac et Ismaël

- Isaac nomma son fils Esau, puis se fut son autre fils Jacob qui fut élu

- Puis Joseph hérita de son père Jacob

- Moïse fut secondé par son frère Aaron
- David nomma son fils Salomon

- et Salomon nomma son fils Roboam, roi d’Israël

- Zacharie nomma son fils Jean

- Imran => Marie => Jésus 

(…)

 

Alors, lorsque Abou Bakr fut élu en cachette, à l’insu d’Ali, au retour de cette usurpation bien manigancée, Omar ben Khatab se rendit chez Ali. Ce dernier compris qu’ils avaient comploté derrière son dos.

Alors Ali et son épouse Fatima, la fille du Prophète, refusèrent fermement de faire allégeance à Abou Bakr.

Devant leur refus, Omar ben Khatab devint très violent, et menaça de mort Ali et la fille du Prophète. Il voulut mettre le feu à leur maison, si Fatima ne sortait pas pour lui faire allégeance.

puis, Omar ben Khatab força la porte de leur maison et blessa Fatima enceinte, qui succomba quelques temps après, suite à ces blessures.

 

 

 

 

Après la deuxième usurpation d’Abou Bakr envers Fatima, qui a été de lui voler son héritage, elle ne pardonna jamais les trahisons qu’Abou Bakr et Omar Ben Khatab lui avaient fait.
Elle demanda à son époux Ali d'être enterrée dans un lieu, où ces deux Khalifs ne se rendront jamais (ignorant l’endroit), afin qu’ils ne viennent jamais sur sa tombe pour lui demander pardon.
La fille du Prophète leur donna rendez-vous au Jour du Jugement dernier, devant Dieu (Swt), ainsi qu’à tous ceux qui défendent cette grande injustice envers elle et sa famille.

 

Toutes ces trahisons ont fait que la communauté a été maudite à plusieurs reprises, par Dieu (swt) et par Fatima. 
Suite à cette malédiction, la communauté a sombré dans un grand chaos, dans des guerres interminables. Les Musulmans n’ont jamais connus de repos, et ont perdu la bénédiction du ciel. Et là où ils posent leurs pieds, il n’y a que destruction et plus rien ne pousse.

 

 

 

 

 

A suivre.

 

 

 

 

Salem Alaykoum,

 

Ces hypocrites ne voulaient pas que la prophétie perdure. Ils ont tout fait pour que la communauté s’égare. Leurs intentions, et leurs soif de pouvoir ici bas les a conduit à commettre les pires crimes contre notre bien aimé prophète Mohamed (sws) et sa famille. Et plus encore. Ils ont désobéit à Dieu (swt) et au prophète Mohamed (sws). 


Sourate 5-AL-MA-IDAH (La table servie).

67. Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisait pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. Et Allah te protégera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens mécréants.

 

Si je ne me trompe dans la compréhension de ce verset, tous prophètes et messagers ont le devoir de transmettre ce que Dieu (swt) leur a transmis. Et la succession (le successeur du prophète (sws)) en faisait parti. Et ces hypocrites ont commis un grand péché en désobéissant à Dieu (swt) et a son prophète Mohamed (sws) en l’empêchant d’écrire ces dernières volonté. 

Allah o A3lem.

Dieu (swt) et son messager savent mieux.

 

Que Dieu (swt) vous bénisse, et vous protège, ainsi que vos proches.

  • Thanks 10
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 7 heures, Ahmed-2 a dit :

Salem Alaykoum,

 

Ces hypocrites ne voulaient pas que la prophétie perdure. Ils ont tout fait pour que la communauté s’égare. Leurs intentions, et leurs soif de pouvoir ici bas les a conduit à commettre les pires crimes contre notre bien aimé prophète Mohamed (sws) et sa famille. Et plus encore. Ils ont désobéit à Dieu (swt) et au prophète Mohamed (sws). 


Sourate 5-AL-MA-IDAH (La table servie).

67. Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur. Si tu ne le faisait pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message. Et Allah te protégera des gens. Certes, Allah ne guide pas les gens mécréants.

 

Si je ne me trompe dans la compréhension de ce verset, tous prophètes et messagers ont le devoir de transmettre ce que Dieu (swt) leur a transmis. Et la succession (le successeur du prophète (sws)) en faisait parti. Et ces hypocrites ont commis un grand péché en désobéissant à Dieu (swt) et a son prophète Mohamed (sws) en l’empêchant d’écrire ces dernières volonté. 

Allah o A3lem.

Dieu (swt) et son messager savent mieux.

 

Que Dieu (swt) vous bénisse, et vous protège, ainsi que vos proches.

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

Barak'Allah oufik mon Frère Ahmed-2 pour, je rajouterai ce verset explicite :

 

[33:36] Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident.

 

La preuve est faite par le verset ci-dessus, qu'abu bakr et omar ainsi que tous ceux qui ont refusé d'apporter de quoi écrire au Prophète Mohamed sws sur son lit de mort qui plus est, sont des orgueilleux, égarés... comme le fut satan lorsqu'il a désobéit à l'ordre d'Allah swt.

Ce sont les suppôts de satan le maudit, que l’Éternel swt leur réserve un châtiment des plus avilissant.

 

S'opposer au messager de Dieu swt c'est s'opposer au Créateur swt Lui-même.

 

Qu'Allah swt vous bénisse

 

 

  • Thanks 10
Link to comment
Share on other sites

  • Members

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

J'aimerais incha'Allah faire le parallèle entre deux groupes de versets qui traitent des "gens de la maison", afin d’essayer de comprendre l'importance des "gens de la maison" tel décrit dans le Coran.

 

Premier groupe : sourate Al-Ahzab ordre de révélation n° 90 medinoise

 

[33:33] Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'Islam (Jâhiliyah). Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, Ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement.      

[33:33]   وَقَرْنَ فِى بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ ٱلْجَٰهِلِيَّةِ ٱلْأُولَىٰ ۖ وَأَقِمْنَ ٱلصَّلَوٰةَ وَءَاتِينَ ٱلزَّكَوٰةَ وَأَطِعْنَ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُۥٓ ۚ إِنَّمَا يُرِيدُ ٱللَّهُ لِيُذْهِبَ عَنكُمُ ٱلرِّجْسَ أَهْلَ ٱلْبَيْتِ وَيُطَهِّرَكُمْ تَطْهِيرًۭا

[33:34] Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.

 

Deuxième groupe : sourate Hud ordre de révélation n° 52 mequoise 

 

[11:71] Sa femme était debout, et elle rit alors; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d') Ishaq (Isaac), et après Ishaq (Isaac), Ya'qub (Jacob).      

[11:72] Elle dit: « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? C'est là vraiment une chose étrange ! »

[11:73] Ils dirent: « T'étonnes-tu de l'ordre d'Allah ? Que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions soient sur vous, gens de cette maison ! Il est vraiment, digne de louange et de glorification ! »

[11:73]   قَالُوٓا۟ أَتَعْجَبِينَ مِنْ أَمْرِ ٱللَّهِ ۖ رَحْمَتُ ٱللَّهِ وَبَرَكَٰتُهُۥ عَلَيْكُمْ أَهْلَ ٱلْبَيْتِ ۚ إِنَّهُۥ حَمِيدٌۭ مَّجِيدٌۭ

 

J'ai mis les versets en arabe, et en rouge أَهْلَ ٱلْبَيْتِ, pour bien voir qu'il s'agit exactement des même mots, avec exactement les mêmes ponctuations.

Pourtant, nous pouvons constater que les traductions diffèrent. Le verset [33:33] Ô gens de la maison , alors qu'au verset [11:73] c'est gens de cette maison

J'ai vérifié dans plusieurs Coran, il y a toujours cette différence de traduction.

Peut être est-ce fait exprès, afin de ne pas voir qu'il y a une ressemblance flagrante entre le même terme  أَهْلَ ٱلْبَيْتِ dans les deux versets [11:73] et [33:33]

 

J'espère ne pas dire de bêtises, et  poursuis incha'Allah cette petite réflexion. 

 

Il n'y a que deux fois dans le saint Coran ou nous retrouvons ce terme bien précis de Ô gens de la maison,... certains commentateurs et exégètes disent qu'il s'agit de toutes les femmes du Prophète Mohamed sws ainsi que leur enfants. Sauf qu'à la lumière du second verset [11:73] ou l'on trouve exactement le même terme, il est uniquement question du Prophète Abraham sws ainsi que de son épouse Sarah et de son futur fils Isaac sws annoncé par les Anges d'Allah swt.

L'exemple d'Abraham sws nous éclaire quant à celles et ceux qui peuvent prétendre appartenir aux gens de la maison. Car lui aussi avait plusieurs épouses (sans compter les concubines), et pourtant l'Eternel swt ne les inclus pas parmi les gens de la maison.

 

png-clipart-bible-abraham-s-family-tree-genealogy-descendants-diagram-abraham-bible.png.384ee1b265a721f698fc87b0878c318b.png

 

 

Ce qui pourrait dire qu'il n'y a que la famille par laquelle la prophétie doit continuer. Comme Abraham sws avec son fils Isaac sws car Allah swt avait prit cet engagement 

 

Genèse 17:21

 

J'établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t'enfantera à cette époque-ci de l'année prochaine.

 

A ce stade de réflexion j'arrive à ma limite de compréhension, car il est vrai aussi qu'Allah swt éleva Ismaël sws au statut de Prophète, bien qu'il ne fait pas parti de l'alliance.

 

Genèse 21:13 

 

Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité.

 

De même que Loth sws fils d'Haran et neveu d'Abraham sws, tous ces personnages prophétiques ont vécu à la même époque, et pourtant Allah swt emploi le terme de gens de la maison qu'à Abraham sws et son épouse Sarah ra ainsi que leur futur fils Isaac sws, alors même qu'Ismaël sws était déjà né au moment de l’annonce de la naissance d’Isaac par les Anges.

 

Vraiment, je vous demande pardon si je dis de grandes bêtises, seul Allah swt et Son Prophète Hicham savent la véritable interprétation.

 

Je pense aussi que les gens de la maison ont une mission claire de la part du Créateur swt, qui est celle mentionnée dans le verset [33:34] Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.  

 

Allah swt désigna la famille du Propjhète Mohammed sws qui devait hériter de lui le Coran ainsi que la Sagesse afin d'être les garants de la parole divine. C'est pour cette raison que Mohamed sws avait désigné Ali sws comme son successeur légitime. Car il est son neveu comme l'était Loth sws envers Abraham sws, faisant partie de la même famille. De plus Ali épousa la fille du Prophète Fatima ra qui lui donna Hassan et Hussein, descendant direct du Prophète Mohamed sws.

 

N'oublions pas que le Très-Haut swt a enlever toutes souillure au gens de la maison et les a purifier de la meilleur des purification [33:33].......Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, Ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement

 

Cet acte divin prouve sans aucune ambiguïté  l'énorme importance de cette famille bénit par Dieu swt pour toute la communauté. Plus encore, pour toute l'humanité, car ils sont garant de la parole d'Allah swt ainsi que de la sagesse qui en découle.

 

Qu'Allah swt vous bénisse

 

Je vous prie de me pardonner si je dis de grosses bêtises chers Frères et Soeurs

 

  • Thanks 9
Link to comment
Share on other sites

  • Administrators
Il y a 9 heures, jabrane a dit :

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

J'aimerais incha'Allah faire le parallèle entre deux groupes de versets qui traitent des "gens de la maison", afin d’essayer de comprendre l'importance des "gens de la maison" tel décrit dans le Coran.

 

Premier groupe : sourate Al-Ahzab ordre de révélation n° 90 medinoise

 

[33:33] Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d'avant l'Islam (Jâhiliyah). Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, Ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement.      

[33:33]   وَقَرْنَ فِى بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ ٱلْجَٰهِلِيَّةِ ٱلْأُولَىٰ ۖ وَأَقِمْنَ ٱلصَّلَوٰةَ وَءَاتِينَ ٱلزَّكَوٰةَ وَأَطِعْنَ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُۥٓ ۚ إِنَّمَا يُرِيدُ ٱللَّهُ لِيُذْهِبَ عَنكُمُ ٱلرِّجْسَ أَهْلَ ٱلْبَيْتِ وَيُطَهِّرَكُمْ تَطْهِيرًۭا

[33:34] Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.

 

Deuxième groupe : sourate Hud ordre de révélation n° 52 mequoise 

 

[11:71] Sa femme était debout, et elle rit alors; Nous lui annonçâmes donc (la naissance d') Ishaq (Isaac), et après Ishaq (Isaac), Ya'qub (Jacob).      

[11:72] Elle dit: « Malheur à moi ! Vais-je enfanter alors que je suis vieille et que mon mari, que voici, est un vieillard ? C'est là vraiment une chose étrange ! »

[11:73] Ils dirent: « T'étonnes-tu de l'ordre d'Allah ? Que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions soient sur vous, gens de cette maison ! Il est vraiment, digne de louange et de glorification ! »

[11:73]   قَالُوٓا۟ أَتَعْجَبِينَ مِنْ أَمْرِ ٱللَّهِ ۖ رَحْمَتُ ٱللَّهِ وَبَرَكَٰتُهُۥ عَلَيْكُمْ أَهْلَ ٱلْبَيْتِ ۚ إِنَّهُۥ حَمِيدٌۭ مَّجِيدٌۭ

 

J'ai mis les versets en arabe, et en rouge أَهْلَ ٱلْبَيْتِ, pour bien voir qu'il s'agit exactement des même mots, avec exactement les mêmes ponctuations.

Pourtant, nous pouvons constater que les traductions diffèrent. Le verset [33:33] Ô gens de la maison , alors qu'au verset [11:73] c'est gens de cette maison

J'ai vérifié dans plusieurs Coran, il y a toujours cette différence de traduction.

Peut être est-ce fait exprès, afin de ne pas voir qu'il y a une ressemblance flagrante entre le même terme  أَهْلَ ٱلْبَيْتِ dans les deux versets [11:73] et [33:33]

 

J'espère ne pas dire de bêtises, et  poursuis incha'Allah cette petite réflexion. 

 

Il n'y a que deux fois dans le saint Coran ou nous retrouvons ce terme bien précis de Ô gens de la maison,... certains commentateurs et exégètes disent qu'il s'agit de toutes les femmes du Prophète Mohamed sws ainsi que leur enfants. Sauf qu'à la lumière du second verset [11:73] ou l'on trouve exactement le même terme, il est uniquement question du Prophète Abraham sws ainsi que de son épouse Sarah et de son futur fils Isaac sws annoncé par les Anges d'Allah swt.

L'exemple d'Abraham sws nous éclaire quant à celles et ceux qui peuvent prétendre appartenir aux gens de la maison. Car lui aussi avait plusieurs épouses (sans compter les concubines), et pourtant l'Eternel swt ne les inclus pas parmi les gens de la maison.

 

png-clipart-bible-abraham-s-family-tree-genealogy-descendants-diagram-abraham-bible.png.384ee1b265a721f698fc87b0878c318b.png

 

 

Ce qui pourrait dire qu'il n'y a que la famille par laquelle la prophétie doit continuer. Comme Abraham sws avec son fils Isaac sws car Allah swt avait prit cet engagement 

 

Genèse 17:21

 

J'établirai mon alliance avec Isaac, que Sara t'enfantera à cette époque-ci de l'année prochaine.

 

A ce stade de réflexion j'arrive à ma limite de compréhension, car il est vrai aussi qu'Allah swt éleva Ismaël sws au statut de Prophète, bien qu'il ne fait pas parti de l'alliance.

 

Genèse 21:13 

 

Je ferai aussi une nation du fils de ta servante; car il est ta postérité.

 

De même que Loth sws fils d'Haran et neveu d'Abraham sws, tous ces personnages prophétiques ont vécu à la même époque, et pourtant Allah swt emploi le terme de gens de la maison qu'à Abraham sws et son épouse Sarah ra ainsi que leur futur fils Isaac sws, alors même qu'Ismaël sws était déjà né au moment de l’annonce de la naissance d’Isaac par les Anges.

 

Vraiment, je vous demande pardon si je dis de grandes bêtises, seul Allah swt et Son Prophète Hicham savent la véritable interprétation.

 

Je pense aussi que les gens de la maison ont une mission claire de la part du Créateur swt, qui est celle mentionnée dans le verset [33:34] Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.  

 

Allah swt désigna la famille du Propjhète Mohammed sws qui devait hériter de lui le Coran ainsi que la Sagesse afin d'être les garants de la parole divine. C'est pour cette raison que Mohamed sws avait désigné Ali sws comme son successeur légitime. Car il est son neveu comme l'était Loth sws envers Abraham sws, faisant partie de la même famille. De plus Ali épousa la fille du Prophète Fatima ra qui lui donna Hassan et Hussein, descendant direct du Prophète Mohamed sws.

 

N'oublions pas que le Très-Haut swt a enlever toutes souillure au gens de la maison et les a purifier de la meilleur des purification [33:33].......Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, Ô gens de la maison [du prophète], et veut vous purifier pleinement

 

Cet acte divin prouve sans aucune ambiguïté  l'énorme importance de cette famille bénit par Dieu swt pour toute la communauté. Plus encore, pour toute l'humanité, car ils sont garant de la parole d'Allah swt ainsi que de la sagesse qui en découle.

 

Qu'Allah swt vous bénisse

 

Je vous prie de me pardonner si je dis de grosses bêtises chers Frères et Soeurs

 

 

Salam alaykoum mon Frère,

 

Barakallaoufik pour ce brillant post, plein de discernement. 
Tu as su faire le parallèle avec la famille d’Abraham et de son neveu Loth.

Dieu a béni et purifié la famille du Prophète : ‘’ Khadija, Fatima, Ali et Hasan et Houssein’’.

 

 Que Dieu (swt) te bénisse.

 

 

 

  • Thanks 10
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 13 heures, Hicham a dit :

 

Salam alaykoum mon Frère,

 

Barakallaoufik pour ce brillant post, plein de discernement. 
Tu as su faire le parallèle avec la famille d’Abraham et de son neveu Loth.

Dieu a béni et purifié la famille du Prophète : ‘’ Khadija, Fatima, Ali et Hasan et Houssein’’.

 

 Que Dieu (swt) te bénisse.

 

 

 

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

Barak'Allah oufik cher Frère Hicham, j'avais un peu peur de dire des bêtises.

Qu'Allah swt te bénisse, c'est grâce à ton enseignement que j'arrive à poser une petite réflexion...

 

Qu'Allah swt vous bénisse 

  • Thanks 8
Link to comment
Share on other sites

  • Administrators
Il y a 3 heures, jabrane a dit :

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

Barak'Allah oufik cher Frère Hicham, j'avais un peu peur de dire des bêtises.

Qu'Allah swt te bénisse, c'est grâce à ton enseignement que j'arrive à poser une petite réflexion...

 

Qu'Allah swt vous bénisse 

 

Salam alaykoum mon Frère,

 

Ce n’est pas grave, et c’est normal si vous dites des bêtises, toute réflexion passe par des bêtises (sauf inspiration Divine).

L’essentiel est de méditer et de participer, car là se trouve le secret, les marches de l’élévation, sans quoi, vous n’avancerez pas spirituellement.

Les oisillons se jettent dans le vide pour apprendre à voler.

 

  • Like 1
  • Thanks 9
Link to comment
Share on other sites

  • Members
Il y a 3 heures, Hicham a dit :

Salam alaykoum mon Frère,

 

Ce n’est pas grave, et c'est normal si vous dites des bêtises, toute réflexion passe par des bêtises (sauf inspiration Divine).

L’essentiel est de méditer et de participer, car là se trouve le secret, les marches de l’élévation, sans quoi, vous n’avancerez pas spirituellement.

Les oisillons se jettent dans le vide pour apprendre à voler.

 

Salam Aleykoum mon cher Frère Hicham ainsi que ma famille

 

Merci infiniment de nous permettre d'évoluer dans la religion d'Allah swt...

Merci de nous encadrer et nous élever spirituellement incha'Allah

 

Qu'Allah swt vous bénisse

  • Thanks 9
Link to comment
Share on other sites

  • Members

As salam alaykoum wa rahmatoullah wa barakathou Cher Frère Hicham,

Mes Sœurs et Frères en Allah,

 

Je partage avec vous ce lien qui met en évidence que, suite aux menaces d'Omar de vouloir brûler la maison de Fatima avec tous ses habitants (elle et ses enfants), cette dernière ne voulu plus jamais adresser la parole à Omar et Abu Bakr, et elle mourut seulement quelque semaine après ce tragique événement.

Déjà, rien que le fait de menacer de mort Fatima et sa famille est un grand outrage. Et pour que Fatima refuse de leur pardonner, c'est qu'il a dut se passer quelque chose de vraiment très grave.

 

 

فَا ِطَمُة بَ ْض َعٌة مِنِي، فَ َم ْن أَ ْغ َضبَ َها أَ ْغ َضبَني
Fatima fait partie de moi, quiconque la met en colère me met en 
colère.
(Sahih al-Bukhari, hadith 3714)

 

 

https://islamlab.com/omar-menace-de-bruler-la-maison-de-fatima-la-fille-du-prophete/

 

 

Omar menace de bruler la maison de, Fatima, la fille du prophète

 
 

Début de la traduction —

38061 – Mohammed bin Bichr nous a dit, que Ubaydullah bin Oumarane nous a fit, que Zayd bin Aslamane, d’après son père Asslam que :

Quand les gens ont prêté allégeance à Abu Bakr [1] après le prophète, Ali [2] et al-Zoubayr allaient chez Fatima, la fille du messager d’Allah, ils la consultaient et discutaient de la situation.

Quand Omar ibn al-Khattab [3] a appris cela, il est rentré chez Fatima et il a dit :

Toi fille du messager d’Allah, je jure au nom d’Allah que nul n’est plus cher chez-nous que ton père, et parmi la Création nul n’est plus cher pour nous après ton père que toi, mais Dieu m’est témoin que ceci m’empêchera pas, si ces gens se réunissent encore chez-toi, que je brule la maison sur eux.

Quand Omar est partir, les autres venus. Elle leur a dit :

Sachez qu’Omar est venu et il a juré que si vous revenez, il brule la maison et vous dedans. Il a pris Dieu à témoin qu’il le fera. Vous seriez sages de partir voir ce que vous pouvez faire mais ne revenez pas ici. [4]

— Fin de la traduction —

 

Notes de traduction :

[1] : Abu Bakr devient donc le premier calife

[2] : Ali allait plus tard devenir le quatrième calife. C’est le mari de Fatima.

[3] : Omar deviendra plus tard le second calife après la mort d’Abu Bakr. Il a poussé Abu Bakr au pouvoir – même s’il pensait que c’était une mauvaise idée (voir Sahih Boukhari) – parce qu’il ne voulait pas être le premier à ce poste. En cas d’insurrection réussie, Abu Bakr aurait morflé tout seul. Mais grâce à ses mercenaires très motivés et une campagne de terreur sans merci, Abu Bakr réussit à imposer le califat. Il meurt au bout de 2 ans et Omar récolte la mise.

[4] : Dans d’autres sources, on apprend que Fatima avait ses 2 petits enfants qui dormaient dans la maison (Hassan et Hossein). Omar avait menacé de les bruler aussi d’où sa peur et son refus de voir les opposants revenir chez-elle.

 

Page(s) :

 Omar menace Fatima

Cliquez pour agrandir la page

 

 

Source :

Mossanaf ibn Abi Shayba

De: ibn Abi Shayba 

Volume 13, page 201

 

Analyse :

Omar, dont on connait la brutalité envers les femmes, vient chez la Fatima, la fille du prophète, littéralement trois jours après la mort de ce dernier. Il a déjà poussé son vieil ami Abu Bakr au pouvoir et fait le ménage autour de lui en terrorisant tous ceux qui pourraient montrer une résistance. D’ailleurs, dans les mois qui vont venir, des campagnes d’extermination sont lancées pour bruler vivants tous ceux qui ne reconnaissent pas le nouveau calife (voir les œuvres de Khalid ibn al-Walid).

Les sources chiites disent qu’Omar a battu Fatima. Les sources sunnites, comme celle-ci, disent qu’il l’a juste menacée de la bruler avec ses enfants.

Connaissant le caractère brutal d’Omar tel qu’il est documenté chez tous les camps, y compris le camp sunnite, il est vraisemblable qu’il a frappé la fille du prophète des musulmans. Omar perdait très vite son sang-froid quand une femme le contrariait et la violence arrivait tout de suite.

Les sources chiites et sunnites s’accordent à dire que Fatima n’a plus jamais parlé à Omar et Abu Bakr. Ces derniers avaient tenté d’obtenir son pardon mais elle a toujours refusé de les voir.

Elle est morte quelques semaines après son père. Elle avait 28 ans.

Les sunnites disent qu’elle était trop triste de la mort de son père et c’est cela qui l’a tué.

Les chiites disent qu’elle est morte suite aux coups reçus lors de sa confrontation avec Omar. Il semblerait qu’elle était enceinte au moment de la raclée.

Il est plus vraisemblable qu’elle soit morte de coups que de tristesse.

Omar est maudit chez les chiites. Il est béni chez les sunnites (chez-eux, il fait parti du groupe des 10 qu’Allah ne jugera pas “moubacharine bil janah”)

NB : l’attitude affichée par Fatima s’appelle du Rafidisme. Celui qui a cette attitude est un Rafidi. Ceci vient du verbe Arabe qui signifie « refuser ». C’est une manière de dire « opposition au pouvoir du calife ». Jusqu’à nos jours, beaucoup de musulmans sunnites seraient prêts à étrangler de leurs propres mains toute personne convaincue de Rafidisme. Croire en Allah, au Coran ou au prophète ne sont rien du tout devant la croyance obligatoire au calife et autres hommes politiques. Le culte de ces hommes de pouvoir est inculqué depuis la plus tendre enfance…

 

Télécharger le livre PDF en Arabe pour vérifier vous-même :

thumbnail of Moussanaf-Ibn-Abi-Shayba-volume-13

(Cliquez sur l’image pour ouvrir le PDF dans votre navigateur)

 

Articles Connexes :

OMAR IBN AL-KHATTAB FRAPPE SA SOEUR JUSQU’AU SANG

LE CALIPHE OMAR FRAPPE DES FEMMES ENCORE

LE CALIPHE OMAR FRAPPE AICHA LA FEMME DU PROPHÈTE

LE CALIFE OMAR ENTERRE SA FILLE VIVANTE

LE CALIPHE ABU BAKR DONNE DES ORDRES D’EXTERMINATION ET D’ESCLAVAGE

  • Thanks 3
  • Choqué 3
  • Colére 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.